Nous suivre sur

Actus Sport

AS Roma 1 – 1 Milan AC : un nul qui n’arrange personne

Actuellement 5e, la Roma ne pointe qu’à une longueur de son adversaire du jour, c’est dire l’enjeu de
cette affiche ! Défaits à une seule reprise lors des 8 dernières journées (1-0 sur la pelouse de la
Juventus – pour 4 victoires et 3 matchs nuls) les Giallorossi espèrent encore aller plus haut. Après
avoir dominé successivement Sassuolo (3-1) Parme (0-2) et le Torino (3-2) ils ont abandonné deux
points en route le week-end dernier sur la pelouse de l’Atalanta Bergame (3-3) après avoir mené 3-0
à la 40ème minute de jeu ! La Roma n’a perdu qu’un match à domicile cette saison (6 succès et 3
nuls).
En face le Milan AC est sur une belle série de 4 matchs sans défaite (2 victoires et 2 matchs nuls).
S’ils ont perdu deux points contre Frosinone (0-0) la situation s’améliore depuis pour les Rossonero: ils ont aligné deux succès contre la SPAL (2-1) et sur la pelouse du Genoa (0-2) avant de tenir en échec le Napoli le week-end dernier (0-0)
Il y a des points qui comptent cher et celui arraché ce dimanche par l’AC Milan à la Roma en fait
indiscutablement partie. Sur le terrain de son poursuivant direct au classement, l’équipe lombarde a
tout fait pour préserver son avance. Et elle y est parvenue. Malgré toute une période passée à
défendre, l’équipe de Gennaro Gattuso a cueilli le résultat qu’elle était venue chercher.
Grâce à son duo de recrues Paqueta-Piatek, avec le premier dans le rôle du passeur et le second dans
celui du buteur, Milan a mené à la marque dans ce match. Mais, il ne faut pas s’y méprendre, les
Rossonerri ont beaucoup souffert et le nul qu’ils ont enregistré est dû à la fois à une dose réussite et
aussi au mérite de Gianluigi Donnarumma.
Le jeune gardien a été battu à la 46e sur une reprise de Zaniolo. Mais, si l’on excepte cette action, il
s’est montré intraitable, empilant les sauvetages. Schick (45e) et Edin Dzeko (71e et 81e) ont pu
mesurer à leur désagrément son immense talent. Le Bosnien est celui qui peut avoir le plus de
regrets, car il avait la possibilité de donner la victoire aux siens.
Milan, aussi, aurait pu gagner. A la 54e, Suso s’est écroulé dans la surface au contact d’Aleksandr
Kolarov. Le pénalty semblait s’imposer mais l’arbitre en a décidé autrement. Au grand dam du camp
milanais et de leur directeur sportif Leonardo, furieux dans les tribunes. L’avenir nous dira si les
Milanais auront à se ressasser ce fait de jeu. Mais, en attendant, ce score de parité semble plus faire
leurs à affaires, que celles des Romains.

Christophe Péron

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport