Nous suivre sur

Athlétisme

J’en perds mon coronavirus !!

  • laurent clippe

Je ne sais pas vous mais moi je n’y comprends plus rien ! Alors que l’épidémie de coronavirus se propage dans le monde, les décisions quant à la tenue des événements sportifs sont contraires. A croire que chacun vit son petit coronavirus de son côté dans son petit pays aux frontières hermétiques.

A l’heure où la grande majorité des frontières est perméable, où l’Europe n’en a plus, j’ai l’impression que les décideurs de ce monde ont été atteints du syndrome de Dora l’exploratrice. Vous savez ce dessin animé dans lequel l’héroïne (Dora) veut arrêter le train en faisant STOP de sa main. Pas de chance le train ne s’arrête pas et elle pleure toutes les larmes de son corps.
Et bien là pour le virus, c’est la même chose ! Bahreïn décide que son Grand Prix de Formule 1 se déroulera à huis-clos pour éviter tout risque de contamination supplémentaire mais l’Australie accueillera ce week-end 300 000 personnes pour le sien. A croire que le kangourou n’est plus ce qu’il était et qu’il n’a pas la force de faire un bond jusqu’en Indonésie puis en Chine ou en Inde. Maintenant on va surnommer l’Australie, le pays du koala. Avec cet animal c’est certain, pas de risque de saut de l’autre côté de l’océan.

En France le gouvernement décide de limiter à 5000 spectateurs tout évènement puis ce matin une annonce fait dégringoler la jauge à 1000. Entre temps le Losc a accueilli les lyonnais dans un match au sommet devant presque 50 000 spectateurs chauffés à blanc. Oui mais j’oubliais … le toit du stade était resté ouvert. Ouf ! Mais alors quid du semi-marathon de Paris ?

Le PSG va jouer son huitième retour de Ligue des Champions à huis-clos contre Dortmund mais dans le même temps Leipzig recevra Tottenham dans un Red Bull Arena plein comme un œuf.

La rencontre du tournoi des 6 nations France – Irlande est reportée mais Galles – Ecosse se jouera bien à date à guichets fermés.

Les exemples se multiplient de jour en jour, d’heure en heure. Moi en tout cas je sais ce qu’il me reste à faire. Je vais acheter des actions, plein d’actions. Vous vous dites que mon cerveau a été atteint par le coronavirus ? Non, du moins je l’espère. Je vais me goinfrer de titres de TF1, Canal+, Bein sport ou autre Eurosport. Comme je ne peux plus aller supporter en live mes équipes préférées, je les regarderai à la télé. On sera des millions à faire pareil donc toutes ces chaînes vont vendre des abonnements, rentrer des recettes publicitaires et le cours en bourse va flamber et là pas besoin de thermomètre  !
Mais bon, ce soir j’aurais tout de même préféré aller chanter « au Nord c’était les corons » au stade Bollaert. Je regarderai devant mon poste, sur quelle chaîne déjà ?

J’en perds vraiment mon coronavirus.

 

Laurent Clippe

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Athlétisme