Nous suivre sur

Autres sports

Rallye/Dakar (Auto) – Al-Attiyah remporte la 8ème étape et reprend du temps à Peterhansel, Loeb abandonne

Le Qatari s’impose pour la cinquième fois sur ce Dakar lors de la 8ème étape. Le Français Stéphane Peterhansel, 3e du jour, concède 3 minutes sur le vainqueur mais conserve la tête du classement général. Malchanceux depuis le début de cette édition 2021, Loeb a été contraint à l’abandon.

Après une journée plus que mouvementée la veille, 375 km de spéciale attendait les concurrents aujourd’hui. En direction de Neom, les pilotes se sont retrouvés face avec un parcours aussi bien caillouteux que sablonneux. Les canyons, les falaises et les montagnes rocheuses qu’ont traversé l’ensemble des compétiteurs valaient bien quelques difficultés de navigation sur la seconde moitié de la spéciale. S’il fallait donc rester attentif pour éviter les erreurs de trajectoires, de nombreuses pannes et crevaisons se sont largement invitées sur cette 8ème étape du Dakar 2021.

Parti 4ème, Nasser Al-Attiyah a su dominer une bonne partie de la course pour s’adjuger la 8ème étape entre Sakaka et Neom. Le pilote Qatari signe donc son 5ème succès depuis le début de cette édition et le 40ème de sa carrière. Carton plein pour pilote Toyota lors de cette journée puisqu’il devance le leader de la course, Stéphane Peterhansel (3ème). Il reprend plus de trois minutes sur son rival au classement général. L’Espagnol Carlos Sainz a terminé 2eme à 52 secondes.

“Monsieur Dakar” ne tient toujours pas sa victoire

Stéphane Peterhansel a encore une fois esperé lever les bras lors de cette 8e étape, en vain. Pourtant en tête après 161 kilomètres, il s’est rapidement vu rattraper par son dauphin et vainqueur du jour. En réalisant une moins belle performance que la veille, le pilote français termine à la 3ème place. Il reste en tête du classement général mais laissant 3 minutes à son dauphin, il n’a plus que 4’50” d’avance sur le Nasser Al-Attiyah. Dans l’attente d’une victoire, “Monsieur Dakar” n’a pas encore dit son dernier mot.

Les galères s’enchainent pour Loeb qui est contraint d’abandonner

Au volant de la BRX, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont, une nouvelle fois, été victime de malchance sur cette 8ème étape. Après avoir terminé à plus d’1h50 de la tête de course la veille, suite à des incidents de course, le sort s’est de nouveau acharné sur le duo Français aujourd’hui. S’ils avaient pourtant réalisé un excellent début de spéciale jusqu’à revenir à 2’18’’ du leader Nasser Al-Attiyah, Loeb et Elena ont connu une crevaison aux alentours du km 43. Après un changement de roue, le duo BRX s’est, une fois de plus, retrouvé immobilisé au km 83 pour une deuxième crevaison.

Malheureusement la 8ème étape aura finalement eu raison du nonuple champion du monde. Sébastien Loeb a annoncé, un peu plus tard dans la soirée, devoir abandonner le mythique rallye-raid.

Lors de leur deuxième crevaison, leur camion d’assistance rapide a connu lui aussi des problèmes mécaniques, Loeb et Elena n’avaient donc pu être dépannés qu’en fin de journée. Les pilotes du Bahrain Raid Xtreme ont été contraints de quitter la spéciale pour rejoindre le bivouac de Neom par la route, s’exposant donc à une mise hors-course en ne validant pas les nombreux way-points du restant de la spéciale. Ils ont donc signifié leur abandon à leur équipe, qui a transmis l’information aux commissaires de course dans la soirée.

40, la statistique du jour

En 2007, Nasser Al Attiyah remportait sa première spéciale à Nema, en compagnie d’Alain Guéhennec au volant d’une BMW du team X-Raid. Depuis ce jour, il ne s’est plus passé aucun Dakar sans que le Qatari s’impose sur au moins une étape. Aucun pilote n’est parvenu a réalisé cette performance pendant 14 éditions consécutives dans l’histoire du rallye. A Neom, le pilote s’est imposé pour la 40ème fois de sa carrière, ce lundi. Seuls Stéphane Peterhansel (47) et Ari Vatanen (50) ont réussi à collectionner plus d’étape en auto.

Pour la 9ème étape les concurrents, encore en course, partiront de Neom où ils effectueront une boucle avant de revenir au point de départ.

La spéciale de 465km débutera en bord de Mer Rouge, suite à un début d’étape longeant le rivage. Mais l’ambiance balnéaire sera de courte durée puisque des pistes parfois roulantes mais souvent trop sablonneuses seront au programme. Par sa longueur et sa variété, l’exercice de demain figure parmi les plus exigeants de la quinzaine.

Hermine LEFEBVRE

 

Rallye/Dakar (Auto) – Yazeed Al-Rajhi l’emporte à domicile, une 7e étape mouvementée

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports