Nous suivre sur

Autres sports

Rallye/Dakar (Auto) – Carlos Sainz s’impose sur la 6e étape, Perterhansel et Al-Attiyah se neutralisent

Si l’Espagnol Carlos Sainz avait concédé beaucoup de retard la veille, il s’est bien rattrapé en remportant, ce vendredi, la 6e étape de ce Dakar 2021. La bataille pour le classement général n’a de son coté pas abouti à de grands écarts.

Pour cette 6ème étape, l’ensemble des concurrents partaient de Al Qaisumah avec initialement au programme 448km de spécial avant de rallier Ha’il.

Mais suite aux difficultés rencontrées par de nombreux pilotes pour boucler le parcours de la veille, le départ des pilotes et équipages du bivouac avait été retardé d’1h30, ce vendredi. C’est par conséquent, la distance de la spéciale qui avait finalement du être raccourcie d’une centaine de kilomètres dans le but d’alléger le programme.

Les nombreuses dunes et le sable étaient toutefois bien au rendez-vous entre, Al-Qaisumah et Ha’il. L’ensemble des concurrents a du réaliser un effort conséquent avant de pouvoir s’adjuger une journée de repos, bien méritée, demain à Ha’il.

Un vainqueur plus motivé que jamais dans la lutte au trône final

Après trois jours difficiles, Carlos Sainz est de retour. Il s’est adjugée sa deuxième victoire de l’année au terme de la spéciale du jour en direction de Ha’il. L’Espagnol a imprimé son rythme dès le début en dominant l’ensemble de ses concurrents lors du premier pointage. Il a ensuite creusé son écart sur ses poursuivants qui n’ont rien pu faire. A l’arrivée, le tenant du titre devance Yazeed Al-Rajhi (Toyota) de plus de 4 minutes et Nasser Al-Attiyah (Toyota) de 7 minutes. 

Suite à cette belle démonstration, le pilote Mini accuse désormais 48’13’’ de retard au classement général sur son coéquipier Stéphane Peterhansel. Plus déterminé que jamais, l’Espagnol doit impérativement prendre le dessus sur le Français lors des la 7ème étape pour espérer conserver son titre du Dakar.

« L’étape était moins difficile qu’hier, ça s’est mieux passé », s’est satisfait le vainqueur du jour. Il n’hésite pas à également évoquer les difficultés rencontrées lors des journées précédentes. « J’ai perdu deux fois trente minutes, puis six minutes… Je ne suis pas très content de ce qu’on a fait, on aurait pu faire du meilleur boulot. Il faut analyser cela calmement, mais c’est une autre philosophie du road-book. C’est peut-être notre meilleure journée de la semaine, les autres jours nous avons perdu beaucoup de temps. »

Le leader de la course Stéphane Peterhansel termine au pied du podium. Il conserve la tête du général avec une avance de six minutes sur son dauphin.

Peterhansel et Al-Attiyah se neutralisent au général

Dans les dunes de la 6ème étape, le leader du général a longtemps eu l’avantage sur son dauphin, Al-Attiyah, mais il a finalement perdu son avance en fin de spéciale. Il échoue au pied du podium à seulement 18 secondes du pilote qatari, 3ème du jour. Au classement général, “Monsieur Dakar” conserve 5 minutes et 53 secondes d’avance à la veille de la journée de repos.

Le recordman de victoires sur le Dakar a cependant jugé son avantage sur Nasser Al Attiyah insuffisant pour se sentir à l’abri. « Nous n’avons pas fait beaucoup d’erreurs, et on ne lâche qu’une minute ou deux à chaque fois, mais nous n’avons pas perdu pied dans les endroits compliqués. Sur le prologue je n’étais pas dans le rythme, et hier nous avons jardiné un peu plus. Mais la collaboration avec Edouard est un plaisir. L’avance de six minutes que nous avons, avec un énervé comme Nasser derrière nous, ça peut fondre en moins de deux ».

Le duel n’est donc pas encore terminé entre les deux leaders !

De Villiers plus en difficulté que la veille

Si le vainqueur de la veille avait fait sensation avec sa victoire impériale, Giniel De Villiers avait la lourde responsabilité d’ouvrir la voie aujourd’hui. Le Sud-Africain, moins à l’aise, a finalement concédé 22’20’’ sur le vainqueur, à l’issue des 448km de spéciale.

Loeb, le cauchemar continue 

Au volant de la BRX, le Français enchaine les journées de galères. Après avoir vécu un étape difficile la veille, Sébastien Loeb a une nouvelle fois joué de malchance ce vendredi en cassant le triangle de suspension de leur tout nouveau 4×4 après seulement 97 kilomètres de spéciale.

Les concurrents effectueront demain la journée de repos de ce Dakar 2021 à Ha’il. L’occasion pour tout le monde de faire le point sur sa stratégie et surtout de pouvoir récupérer. Si les retardataires auront un travail important plus important à réaliser sur leurs véhicules, les autres alterneront entre l’entretien nécessaire pour repartir sereinement sur les dunes du désert et le repos bien mérité. 

Hermine LEFEBVRE

 

Rallye/Dakar (Auto) – De Villiers gagne au métier la 5ème étape, Peterhansel continue de creuser

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports