Nous suivre sur

Autres sports

Rallye/Dakar (Auto) – De Villiers gagne au métier la 5ème étape, Peterhansel continue de creuser

Toyota continue de briller sur cette édition du Dakar. Le Sud-Africain Giniel De Villiers s’est imposé sur la cinquième étape entre Riyadh et Al Qaisumah en Arabie Saoudite. Stéphane Peterhansel, 3ème de l’étape accentue son avance au général sur Nasser Al-Attiyah.

Depuis ce début de Dakar 2021, l’écurie japonaise a pris l’habitude d’enchainer les victoires avec le Qatari Nasser Al-Attiyah. Mais une Toyota peut en cacher une autre. C’est avec son autre pilote, l’ancien vainqueur de l’épreuve Giniel De Villiers, que l’écurie a une nouvelle fois triomphé ce jeudi, lors de la 5ème étape. Le Sud-Africain s’est imposé à Al Qaisumaha après avoir parfaitement mené de bout en bout les 456 km de la spéciale, faite de dunes et passage caillouteux. Figurant parmi les plus expérimentés du plateau, De Villiers a su éviter les nombreux pièges pour renouer avec la victoire. Il devance son compatriote Brian Baragwanath (+0’58”) et le Français Stéphane Peterhansel (+2’25”).

« Depuis le début, ça n’allait pas dans notre sens, mais là nous avons eu un déclic. Certains secteurs ce matin étaient très difficiles en navigation mais nous ne nous sommes pas trompés trop sérieusement. Il a fallu composer avec une crevaison lente. Les dunes étaient très difficiles aussi. C’était probablement mieux de rouler plus lentement ce matin pour être surs à 100 % de garder le bon cap, parce que c’était très facile de se perdre. Nous avons réussi à faire du boulot, c’était une étape très propre. J’espère que nous ferons d’autres étapes comme celle-là » , s’est satisfait le vainqueur de l’étape du jour.

Peterhansel creuser l’écart au général

Si le leader ne s’est toujours pas imposé sur cette édition du Dakar, « Monsieur Dakar » a une nouvelle fois pris l’avantage dans son duel avec Nasser Al-Attiyah lors de la 5ème étape. Le Français a pu reprendre plus de deux minutes sur son dauphin ce jeudi et compte donc désormais 6’11” d’avance au général. Sachant que le troisième, Carlos Sainz, est déjà à plus de 48 minutes, le titre pourrait vraisemblablement se jouer entre les deux quinquagénaires. Perterhansel reste cependant lucide et estime que rien n’est encore joué pour la victoire finale « On va déjà essayer de garder la première place, mais je crois que la deuxième semaine sera encore très compliquée en navigation. Et pour rester au même niveau que Nasser, il faut rouler très vite. Il faut qu’on s’emploie, ce n’est pas simple. ».

Le doublé s’éloigne pour Sainz

En terminant à plus de 15 minutes du vainqueur du jour, l’Espagnol voit la victoire finale et donc le deuxième succès consécutif s’éloigner de plus en plus. Comme c’est le cas depuis trois jours, le tenant du titre s’est une nouvelle fois retrouvé en difficulté danse le désert saoudien. Il minimise cependant les dégâts grâce à une fin de spéciale extrêmement rapide.

Loeb, quand ça veut pas…ça veut pas

Carlos Sainz n’était pas le seul en difficulté sur cette 5ème étape. Au volant de la Bahrain Raid Xtreme, Sébastien Loeb, s’est également perdu en route. Le nonuple champion du monde des rallyes, pénalisé hier de cinq minutes par le jury des commissaires, faisait preuve d’une grande détermination, ce matin au départ. Après avoir rapidement, dès les premiers kilomètres de la spéciale, accusé un retard de plus de 30min, le pilote Alsacien a enchainé les crevaisons, 3 au total, dans les passages caillouteux de la spéciale. Sebastien Loeb perd finalement 50 minutes à l’arrivée et se situe désormais à 1h40 du leader. Se montrant déçu de sa course, le pilote a tenu à rappeler sa détermination et sa volonté de lever les bras avant la fin de ce Dakar.

Accident pour Lategan, le pilote abandonne 

Après avoir brillé sur les deux dernières épreuves du Dakar, le rookie Henk Lategan (Toyota) pointait à la quatrième place du général au départ ce matin. Le Sud-Africain a vécu une journée bien différente ce jeudi puisqu’il a subi un accident en début de spéciale et s’est fracturé la clavicule. Évacué sur Riyad, le pilote de 26 ans a été contraint à l’abandon et ne verra donc pas l’arrivée pour son premier Dakar. Son copilote, Brett Cummings, est lui indemne.

L’accident de la Toyota / Source : @DakarRally

Pour la sixième étape, les concurrents partiront de Al Qaisumah et rallieront Ha’il après 448km de spécial. Pas un mètre de dur, ça sera du sable à 100 %. Les dunes prendront toutes leurs formes sur l’itinéraire du jour, il faudra savoir les aborder à l’endroit et à l’envers.

Hermine LEFEBVRE

 

Rallye/Dakar – Loeb pénalisé, il pousse un coup de gueule

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports