Nous suivre sur

Autres sports

Rallye/Dakar (Auto) – Enfin la victoire pour Peterhansel, le Français prend le large au général sur la 9e étape

Toujours sur le podium, Stéphane Peterhansel tient enfin sa victoire sur ce Dakar 2021. Le Français a frappé très fort dans cette 9eme étape en s’imposant et en reprenant 12 minutes au général à son rival, Al-Attiyah. 

Les premiers kilomètres de l’étape du jour longeaient le bord de la mer Rouge avant de bifurquer vers des pistes roulantes mais parfois sablonneuses pour revenir sur Neom. Même si le décor de cette spéciale paraissait idyllique, les 465km qui la composent figuraient parmi les plus exigeants de ce 43ème Dakar. La 9ème spéciale n’a pas manqué de tenir ses promesses puisque certains concurrents n’ont pas su éviter les pièges de navigation pendant que d’autres ont du faire face aux habituelles pannes et crevaisons.

Peterhansel enfin sur la première marche

On ne le surnomme pas “Monsieur Dakar” pour rien. Stéphane Peterhansel a signé sa 81ème victoire sur le Dakar et sa 48ème dans la catégorie auto. Le Français n’a pas choisi n’importe quel décor pour son premier succès de l’année. Entre dunes de sable et plages idylliques sur les bords de la mer Rouge, le pilote Mini a écrasé la course en reléguant la concurrence à plus de 12 minutes à l’arrivée. Longtemps à la lutte avec son compatriote Mathieu Serradori, il a finalement pu profiter d’une crevaison du pilote Century pour s’adjuger la victoire.

Plus déterminé que jamais à remporter son premier succès en 2021, le pilote Français a, au cours de la spéciale, pu croiser des concurrents de la catégorie moto. Mais pas le temps pour Peterhansel de ralentir au volant de sa Mini, il les a dépassé sans grandes difficultés.

« C’était la spéciale la plus complète… à part les dunes, il y avait de tout. On s’en est rendu compte dès le début et on s’est calmé parce qu’il y avait beaucoup de cailloux et on voulait éviter les crevaisons, on s’est dit que ça n’allait pas tenir. On a rattrapé Carlos qui avait crevé, on a rattrapé Nasser qui avait crevé. On s’est appliqué à rouler propre. C’est une vraie journée Dakar où il n’y a pas uniquement la vitesse qui compte, il y a la gestion des kilomètres, de la mécanique, des pneus… un peu ce qu’on pouvait connaître en Afrique. J’étais bon là où ça devenait très compliqué, quand tout le monde commençait à faire des bétises, et c’est à nouveau ce qui s’est passé aujourd’hui. Il faut avoir les nerfs solides, perdre du temps pour essayer d’en gagner plus tard. » a expliqué le vainqueur du jour.

“Monsieur Dakar” se rapproche de la victoire finale

Grâce à sa performance du jour, le Français pose une option importante sur le titre final. Son duel avec le pilote Toyota tourne pour le moment clairement à son avantage.

Après avoir remporté la 8ème étape la veille, Nasser Al-Attiyah comptait un peu moins de cinq minutes de retard sur Stéphane Peterhansel au classement général. Le quadruple vainqueur sur cette édition a, cependant, réalisé des erreurs de parcours avant d’être victime de crevaisons successives sur les passages plus caillouteux. En réalisant une très belle spéciale et en profitant des problèmes du Qatari tout au long de l’étape, “Monsieur Dakar” a donc pu récupérer 12 minutes sur son dauphin. Il porte désormais son avance à plus de 17’50” sur Al-Attiyah. Carlos Sainz, qui a également perdu pas mal de temps aujourd’hui, est lui a plus d’une heure de la tête du général.

Fatigué par cette étape épouvante, Nasser Al-Attiyah est resté optimiste mais s’est montré fataliste à l’arrivée. « Nous avons eu trois crevaisons et nous n’avions plus de roue de secours donc nous avons calmé le rythme. Stéphane nous a dépassé, mais que pouvions nous faire ? Je ne suis pas déçu, c’est la vie, j’ai fait de mon mieux et je suis à l’arrivée. Mais tout reste possible » déclare le Qatari.

Carlos Sainz, les galères continuent

Les jours se suivent et se ressemblent pour le pilote Mini. Après les incidents mécaniques de la veille, le tenant du titre a, une nouvelle fois, perdu beaucoup de temps ce jeudi. Victime d’une crevaison en début de spéciale, l’Espagnol a ensuite été dans l’obligation de s’arrêter plus longuement pour effectuer des réparations sur le système de freinage de sa Mini. Douzième à l’arrivée, il conserve sa 3ème place au général mais accuse désormais un retard dépassant l’heure (1h02’25”).

Si les écarts affichés sont de plus en plus importants, rien n’est encore joué pour la victoire finale de ce Dakar 2021. Pour la 10ème étape, les concurrents partiront une nouvelle fois de Neom demain où ils continueront d’admirer un décor majestueux en rentrant dans des zones semi-montagneuses. Les pistes sablonneuses obligeront un rythme rapide par endroits et le spectacle sera une nouvelle fois au rendez-vous.

Hermine LEFEBVRE

 

Rallye/Dakar (Auto) – Al-Attiyah remporte la 8ème étape et reprend du temps à Peterhansel, Loeb abandonne

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports