Nous suivre sur

Autres sports

Rallye/Dakar (Auto) – Yazeed Al-Rajhi l’emporte à domicile, une 7e étape mouvementée

Le Saoudien Yazeed Al-Rajhi (Toyota) a décroché la victoire à domicile sur la 7ème étape du Dakar, ce dimanche. Stéphane Peterhansel (Mini), longtemps premier, s’empare finalement de la seconde place mais reste solide leader.

C’est reparti sur le Dakar 2021 ! Après une journée de repos, c’est en direction de Sakaka que les concurrents ont pris la route aujourd’hui. Avec pas moins de 453 km de spéciale dont 100 km d’enchaînements de toboggans au programme, les concurrents ont eu de quoi s’occuper. Les nombreux plateaux caillouteux et pistes sinueuses ont été à l’origine de certaines erreurs et également de quelques pannes.

A domicile, Yazeed Al Rahji remporte sa première victoire depuis 2015, où il avait brillé lors de la huitième étape. Le pilote Toyota conclut la septième spéciale avec 48’’ d’avance sur Stéphane Peterhansel. Carlos Sainz complète le podium à 1’15’’ tandis que Nasser Al-Attiyah finit à 2’48″.

Peterhansel, jamais premier mais toujours classé

Les jours se suivent et se ressemblent pour “Monsieur Dakar”. Entre Ha’il et Sakaka, Stéphane Peterhansel ne s’est une nouvelle fois pas contenté de faire de la figuration. En menant la course dès le kilomètre 63, le Français aurait cependant pu vivre son premier succès sur le Dakar 2021 aujourd’hui. Mais suite à un incident mécanique, il a perdu du terrain dans les cinquante derniers kilomètre et a donc cédé la première place à Yazeed Al-Rajhi.

« A 40 km de l’arrivée, j’ai tapé une pierre et ça a cassé la jante. On a mis longtemps pour changer la roue, c’était un peu la galère. C’est dommage parce qu’on était pas trop mal sur les intermédiaires et il y avait un peu de temps à reprendre aujourd’hui mais on n’a pas saisi l’opportunité » a précisé Peterhansel.

Il termine finalement à 48 secondes du Saoudien. Le Français, solide leader au général, n’a donc toujours pas remporté de victoire d’étape sur cette édition. En s’offrant son sixième podium en sept étapes, il parvient cependant à conserver la tête au classement général depuis le premier jour. Après avoir réussi à porter son avance, au cours de la spéciale, à plus de six minutes de son dauphin, Nasser Al-Attiyah, Stéphane Peterhansel ne prend finalement que deux minutes sur son rival à l’arrivée. Le Français a donc désormais 7’53” d’avance au général sur le Qatari.

« Ce n’était pas simple de s’engager dans l’étape marathon après une journée de repos. Nous avons eu une crevaison et ensuite nous avons été très prudents pour ne rien endommager. La course est serrée avec Stéphane mais il reste du chemin. C’est difficile de battre le buggy avec un 4×4. », a réagi Al-Attiyah après l’arrivée.

Loeb, la malchance continue

Les jours s’enchainent sans grands changements non plus du côté de Sebastien Loeb et son coéquipier, Daniel Elena. Ils ont encore joué de malchance sur cette 7ème étape. Après avoir cassé leur triangle de suspension la veille, les deux pilotes se sont aujourd’hui retrouvés bloqués dans le désert saoudien à une trentaine de kilomètres de l’arrivée. Les deux Français ont cassé un moyeu de leur BRX et ont été obligés de le réparer immédiatement. Ils terminent à plus d’1h50 de la tête de course.

6 ans, la statistique du jour

Six ans, c’est le temps que Yazeed Al Rajhi a dû attendre avant d’accéder à nouveau à la première marche du podium. C’est même à la maison que le Saoudien a remporté la 7eme étape du Dakar 2021. En deuxième position, derrière le leader Peterhansel, peu avant la mi-parcours, Al Rajhi a su rester attentif au moindre faux pas du Français avant de saisir sa chance à 100 km de l’arrivée. Le dernier succès du pilote Toyota remontait à 2015, au Chili.

Décès de Hubert Auriol, un grave accident…dure journée sur ce Dakar

Lors de la 7ème étape aujourd’hui, les organisateurs ont annoncé le décès de Hubert Auriol, ancien triple vainqueur du rallye-raid et également directeur de l’épreuve. Il était devenu en 1992 le premier pilote à s’imposer dans les deux catégories reines, motos et autos avant de raccrocher en 1994, 15ans après sa première participation à l’épreuve. Auriol avait alors pris les commandes de la machine du Dakar toute entière, en devenant directeur du rallye jusqu’en 2003. Surnommé “l’Africain”, il aura grandement contribué à créer et à animer le célèbre rallye-raid. C’est donc dans une émotion particulière que s’est déroulée cette 7ème étape.

La tristesse a cependant rapidement laissé place à l’inquiétude sur ce Dakar 2021. Le pilote de moto amateur Pierre Cherpin a été victime d’un grave accident en course. Le Français a subi une terrible chute au kilomètre 178 de la spéciale qui reliait Ha’il et Sakaka. Il souffrirait d’un important traumatisme crânien et a été évacué d’urgence vers l’hôpital le plus proche.

En début de soirée sa compagne Magali a transmis un message via le compte Facebook qui suit la course du chef d’entreprise.  “Pierre a eu un gros accident. Il a été rapatrié en hélicoptère dans un gros hôpital et là, un neurochirurgien l’opère. Je suis en attente, on m’appellera dès que l’intervention sera terminée. Il a été pris en charge immédiatement et ils me donnent des nouvelles sans arrêt. La localisation de l’hématome et le fait qu’il soit opéré directement est plutôt rassurant”, précise-t-elle avant d’ajouter : “Pierre est fort et costaud, il est jeune et en bonne santé et ils s’en occupent super bien”.

Pour la 8ème étape de cette 43ème édition du Dakar, les concurrents partiront de Sakaka où ils effectueront 375km de spéciale avant de rejoindre Neom. En plus de la satisfaction de pouvoir traverser sans grandes difficultés les pistes sablonneuses et caillouteuses de la spéciale du jour, ils pourront savourer et admirer les plus beaux panoramas du pays. Il faudra cependant bien rester concentré sur le roadbook.

Hermine LEFEBVRE

 

Rallye/Dakar (Auto) – Carlos Sainz s’impose sur la 6e étape, Perterhansel et Al-Attiyah se neutralisent

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports