Nous suivre sur

Autres sports

F1/Alfa Roméo – Quatre pilotes pour un baquet !

Alors que la F1 se rend à Istanbul pour le seizième rendez-vous de la saison 2021, la préparation de 2022 se poursuit pour les écuries. Si les monoplaces vont subir des modifications techniques importantes l’année prochaine, le marché des transferts apporte également son lot de changements. Seule écurie à ne pas avoir officialisé son duo de pilotes, Alfa Roméo étudie quatre possibilités.

L’arrivée de George Russell chez Mercedes et le départ à la retraite de Kimi Raïkkönen ont poussé Alfa Roméo à annoncer dès le mois de septembre l’arrivée de Valtteri Bottas. Officialisant tour à tour leurs duos de pilotes, les écuries Haas et Williams ont quant à elles fermé leurs portes à l’arrivée d’un nouveau rookie en F1 en 2022. La première a opté pour la stabilité du duo Mazepin/Schumacher, lorsque la deuxième a préféré miser sur la récente expérience en F1 d’Alexander Albon pour accompagner Nicholas Latifi.

Une dernière place pour la grille de 2022 est donc à pourvoir aux côtés de Valtteri Bottas chez Alfa Roméo, l’écurie n’ayant pas (encore) décidé de l’éventuel renouvellement du contrat d’Antonio Giovinazzi. Quatre pilotes sont donc en concurrence pour ce dernier baquet :

Guan Yu Zhou

Le pilote chinois de 22 ans, membre de l’Alpine Academy, évolue en 2021 dans le championnat de F2. Actuellement 2ème au classement pilotes, Zhou fait preuve d’une certaine régularité en termes de performance cette saison. Remportant au passage la course principale à Sakhir et à Silverstone, il performe également dans les rues de Monaco en décrochant le première place de la Course Sprint n°1. Soutenu par d’importants sponsors, il permettrait à l’écurie Alfa Roméo de disposer d’un apport financier conséquent, à hauteur d’une trentaine de millions d’euros. Longtemps favoris pour récupérer le dernier baquet en F1, les dernières tendances privilégieraient davantage son principal adversaire du championnat F2.

Oscar Piastri

Agé de 20 ans, le jeune pilote australien étonne les observateurs de la F2 tant ses résultats sont impressionnants. Leader du championnat après six week-ends de compétition avec 36 points d’avance sur Guan Yu Zhou, le protégé de Mark Webber n’est pourtant qu’un rookie dans cette catégorie. Champion de Formule 3 l’an passé avec Prema, il pourrait réaliser une performance rarissime réalisée notamment par Lewis Hamilton, Charles Leclerc ou encore George Russell, à savoir être sacré deux années consécutivement en F3 puis en F2. Ne pouvant rester en Formule 2 s’il est sacré champion, l’avenir d’Oscar Piastri ne peut se faire qu’en Formule 1 ou dans une autre discipline. Nul doute qu’un titre de champion de F2 pourrait finir de convaincre les dirigeants d’Alfa Roméo de miser sur le jeune australien.

Théo Pourchaire

Pour sa première saison complète en F2, le pilote français de 18 ans impressionne également par ses résultats et ses dépassements osés. Victorieux sur des circuits prestigieux comme à Monza (Course Sprint n°1) ou à Monaco (Course Principale), Théo Pourchaire n’est que 5ème au championnat. Handicapé par sa blessure au poignet survenue à Bakou, il réalise néanmoins de solides performances pour son jeune âge et Frédéric Vasseur, patron d’Alfa Roméo, garde un œil attentif sur ce jeune talent. Membre de la Sauber Academy, les portes vers l’écurie mère Alfa Roméo semblaient se refermer ces dernières semaines pour la saison 2022. Il serait davantage question d’un contrat pour 2023. Vasseur souhaitant recruter son prochain pilote pour une courte durée afin de ne pas bloquer la progression du Français.

Antonio Giovinazzi

Relativement discret en début de saison, l’Italien d’Alfa Roméo se démène depuis plusieurs Grand-Prix pour montrer à ses dirigeants qu’il reste un choix sûr pour 2022. Agé de 27 ans, Antonio Giovinazzi représente le choix de l’expérience avec ces 3 années et demi au volant d’une voiture de la firme Italo-Suisse. Malgré quelques bonnes performances, il n’a cependant pas complètement répondu aux attentes placées en lui. Le pilote soutenu par Ferrari pourrait ainsi voir son avenir en F1 s’assombrir, bien que ses dirigeants n’aient jamais écarté l’option d’un renouvellement pour 2022.

Ces quatre options paraissent les plus probables pour obtenir le dernier baquet libre en F1 pour 2022. Mais l’histoire nous a appris à nous montrer prudents en matière de choix de pilote, d’autant plus quand certains talents comme Nick De Vries ou Stoffel Vandoorne sont souvent évoqués pour évoluer ou revenir en Formule 1.

Alexis BISSUEL

À lire également :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports