Nous suivre sur

Breaking News

F1/GP d’Imola – Russell souhaite « mettre les choses au clair » avec Bottas

Le GP d’Imola a été marqué ce dimanche par l’impressionnant accident impliquant George Russell et Valtteri Bottas. Après une explication tendue quelques secondes après le crash, les deux pilotes se sont mutuellement rejetés la faute en interviews. L’heure semble cependant à l’apaisement.

À l’entame du 31ème tour de course à Imola, George Russell prend l’aspiration de Valtteri Bottas et décide de tenter sa chance en le doublant sur la droite. Mais un bref décalage du Finlandais force Russell à mettre ses roues dans l’herbe et l’accident est inévitable. Sortis tous les deux indemnes de ce crash spectaculaire, les instants qui suivent témoignent des sentiments d’incompréhension et de colère de l’un et l’autre. Les images du majeur tendu de la part de Valtteri Bottas et la claque de George Russell sur le casque de son adversaire ont fait le tour du monde.

En zone d’interviews quelques minutes plus tard, chacun rejetait la faute sur l’autre. Convoqués chez les commissaires après la course, aucun des deux pilotes n’a reçu de pénalités. La FIA faisant état d’un incident de course. Malgré cette décision la tension était encore palpable dimanche soir sur les réseaux sociaux où les deux pilotes se sont exprimés sur l’incident.

Afin d’apaiser la situation, George Russell a fait savoir qu’il n’avait « aucune intention de garder une quelconque rancune ou d’avoir une mauvaise relation. Je souhaite mettre les choses au clair avec lui donc nous allons probablement nous appeler au téléphone dans la semaine pour aller de l’avant. » Il ajoute : « Nous sommes tous deux des compétiteurs et nous nous battons pour les positions. Quand vous avez un accident à plus de 300 km/h votre cœur s’arrête un instant. Vous ne savez pas ce qui va se passer. Ma colère envers lui à ce moment-là était due au fait que je pensais qu’il nous avait mis tous les deux en danger, c’était très effrayant. Heureusement, nous nous en sommes sortis sans égratignures. Mais évidemment, cela aurait pu être très différent. »

Alexis Bissuel

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News