Nous suivre sur

Basketball

Basket/NBA – Davis en galère ou en mutation ?

Les Lakers s’inscrivent dans une certaine continuité avec la saison dernière, conclue par un sacre. Ils ont bien intégré leurs nouveaux éléments. Anthony Davis est lui moins dominant que ces derniers mois et le reconnaît. On identifie plusieurs raisons à cette “méforme” si on peut appeler ça comme ça.

Prenons d’abord un avis extérieur et statistique :

Encore plus ciblé par les défenses, qui n’hésitent plus à complètement le bloquer au risque de laisser d’autres joueurs très ouverts, l’intérieur des Lakers marque moins que lors de l’exercice 2019-20. Après une campagne à plus de 26 points de moyenne, il tourne cette année à « seulement » 21 unités, sa plus faible moyenne depuis sa campagne rookie. Davis a livré son cinquième match consécutif à moins de 20 points marqués cette nuit.

Ceci s’explique aussi par l’arrivée de Montrezl Harell qui score 14 points de moyenne par match, un total plus élevé que Mc Gee et Howard réunis (pivot de l’an dernier). Davis se retrouve à partager plus de point dans la raquette. Mais cette baisse de régime se montre aussi par le changement de son jeu, AD était indéfendable l’an dernier, cette année les équipes n’hésitent plus et mettent toujours 2 défenseurs sur “Unibrow”. Un changement de stratégie qui affecte directment AD et qui l’oblige à devenir passeur. Chose qu’il fait très bien.

Prenons maintenant l’avis du principal concerné :  

« En ce moment, pour être dur avec moi-même, mec, je pense que je suis nul. Je ne marque pas mes tirs. Je ne convertis pas mes lancers francs. […] L’agressivité démontrée ce soir, c’est le seul moyen pour me sortir de ce coup de mou que je vis actuellement. »

– Anthony Davis, à la suite du succès 113 à 106 des Lakers face aux Bucks, l’ailier fort s’est ensuite exprimé sur son nouveau rôle de passeur lors des prises à 2 et de la confiance qu’il a en ses coéquipiers :

« J’ai confiance en mes coéquipiers. AC [Alex Caruso, ndlr.] en a mis un pour moi. Bron aussi, et Kenny [Kentavious Caldwell-Pope, ndlr.] pareil. Ils sont placés aux endroits où je veux voir des gars quand j’ai la balle au poste. Et tout simplement, je suis capable de lire les prises à deux ou quand ils resserrent la raquette, j’ai pu ressortir la balle et ces gars ont mis leurs tirs. »

Le joueur ne voit pas le bon côté des choses : “Je suis mauvais en ce moment” mais ce dernier ne baisse pas les bras et joue sur son agressivité pour palier à ses difficultés individuels.

Pas forcément dans un bon rythme en attaque, Anthony Davis vit un début de saison pas évident quand il s’agit de mettre le ballon dans le panier. Malgré tout, son impact reste majeur des deux côtés du parquet, à la passe où en défense AD reste celui qu’il est : une machine. Alors dans une mauvaise passe ? Je pense que non, il joue 2min de moins par match, il doit aussi récupérer, il a une cible dans le dos, il change son jeu. Les Lakers sont premiers, et c’est le plus important.

Lucas Goedert

A lire aussi :

Basket/NBA – Shaq donne son favori pour le titre

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball