Nous suivre sur

Basketball

Saison 2021-2022 : Orlando Magic

L’année dernière a été une saison charnière pour le Magic. John Hammond a tradé Vucevic, Fournier et Gordon, les 3 meilleurs joueurs de l’équipe sur qui nous dépendait. Mais l’ami John avait compris comme beaucoup que ce trio n’emmènerait pas loin la franchise floridienne. Abonnés du ventre mou et des éliminations au premier tour des play-offs, le Magic a décidé de tout casser pour repartir à 0. Reculer d’un pas pour avancer de deux, voilà l’objectif des copains de Mickey.

Qui dit reconstruction, dit draft. Orlando a donc profité de sa 14ème place à l’Est pour drafter 2 fois, aux laces 5 et 8. Les choix de la franchise se sont portés vers Jalen Suggs, meneur prometteur en provenance de Gonzaga. Le second minot choisit du côté du Magic n’est autre que Franz le frère de Mo Wagner, ailier fort du Magic. Franz Wagner est lui plutôt un ailier, de quoi pouvoir imaginer les deux frangins jouer ensemble, le rêve non ? Moore et Robin Lopez arrivent eux de la Free Agency avec des petits contrats pour apporter de l’XP à toute l’équipe.

Le roster :

Guards : Anthony, Fultz, Suggs, Harris, Hampton, Carter-Williams, Moore

Forwards : Isaac, frères Wagner, Ross, Okeke, Ennis III, Brazdeikis

Centers : Carter Jr, Bamba, Lopez

Comme vous pouvez le voir, Orlando a beaucoup de joueurs capables de gratter des minutes dans la rotation, mais aucun n’est réellement un titulaire indiscutable. Au poste de meneur, beaucoup de concurrence existe et le coach rookie Jamahl Mosley va devoir essayer différents joueurs. Anthony a réalisé une belle année rookie, a été clutch et est offensivement très bon. Suggs possède un excellent handle et est considéré comme un futur joueur élite. Fultz a été bon en tant que titulaire l’année dernière. Quand les blessures le laissent tranquille, il peut apporter dans la ligue. Mais son potentiel est inférieur au deux autres, son temps de jeu pourrait diminuer fortement cette année. Hampton est encore un peu tendre et ne devrait pas beaucoup jouer. L’option probable serait de voir Cole Anthony et Jalen Suggs jouer ensemble sur les postes 1 et 2. Harris apportera sa défense en sortie de banc et Moore ne prendra que quelques minutes. Dans l’aile, les deux Wagner pourraient démarrer titulaire en attendant de voir le retour de blessure d’Isaac. Ce dernier est un freak athlétique et s’il revient bien, son temps de jeu sera important. Excellent défensivement, il doit encore progresser balle en main. Ross viendra scorer sur le banc, même si un trade vers une équipe visant le titre peut s’imaginer tant son profil peut intéresser du monde. Au poste de pivot, RoLo viendra faire ses hook en sortie de banc pendant que les deux jeunes Bamba et Carter Jr se battront pour être titulaire. Ce roster est faible et terminera dans les deux dernières places, mais il faut espérer que les blessures ne se multiplient pas trop car on a là des joueurs coutumiers du fait. Dans ce roster, beaucoup de joueurs sont intriguant tant leur potentiel est élevé. 5 à 6 joueurs peuvent devenir des futures stars, le Magic doit développer ces gamins pour savoir lesquels d’entre eux le deviendront réellement. Bamba et Carter Jr peuvent devenir des pivots à 20 millions l’année, Isaac un athlète à la Siakam, les frères Wagner des 3&D. Suggs et Anthony peuvent être des meneurs all-star. Mais comme on le sait, certains vont atteindre les attentes et d’autres vont décevoir.

Le joueur à suivre : Cole Anthony

Beaucoup de joueurs sont à suivre donc, mais je choisis le sophomore Cole Anthony. Auteur d’une belle saison rookie, Cole m’a étonné par son insouciance. Le petit n’a peur de rien, et encore moins d’un shoot à 3 points au buzzer pour battre les Wolves. Certes le shoot est chanceux mais cela démontre toute la confiance que possède Anthony. Au-delà de ça, Anthony est un joueur qui fait cliquer. Il est spectaculaire, il prend des shoots difficiles et parfois fait un peu criser mais c’est le basket que l’on veut voir dans une équipe qui n’a rien à espérer à part un premier choix à la draft 2022. Avec un 13/5/4 à 40% seulement 40% au tir, Cole Anthony a de quoi gonfler tout ça et trouver de la régularité. Il faudra surveiller son temps de jeu et ses blessures mais Anthony peut selon moi devenir au pire un des meilleurs 6èmes hommes de la ligue et au mieux un meneur scoreur élite.

Le Magic va devoir faire des choix, hiérarchiser ses jeunes, savoir sur qui il veut construire et qui n’est plus dans les plans. Cette saison est donc celle de la réflexion et des essais sportifs. On verra cette année qui est le crack sur lequel le Magic va reconstruire.

Kilian Murtos

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball