Nous suivre sur

Autres sports

Trophée Jules Verne – Gitana Team abandonne sa deuxième tentative

Alors qu’ils pointaient avec plus de 860 milles d’avance sur le temps du record, les hommes du Gitana Team ont informé leur équipe à terre d’une avarie sur le safran de flotteur tribord du géant. Ils ont été contraint de mettre un terme à leur tentative.

Le record de Françis Joyon ne sera toujours pas battu ! Après leur premier abandon fin novembre, l’histoire se répète pour les 6 marins du Gitana Team.

Franck Cammas, Charles Caudrelier et leurs quatre équipiers avaient quitté les potons lorientais le dimanche 10 janvier, pour prendre part à leur deuxième Trophée Jules Verne moins d’un mois après leur première tentative.

Naviguant dans l’océan Indien depuis hier après-midi, le Maxi Edmond de Rothschild poursuivait son tour du monde en équipage, sans escale et sans assistance sur des bases plus rapides que le record à battre. Si tout allait bien jusqu’à leur passage à la longitude du cap des Aiguilles, les 6 marins ont informé leur équipe à terre d’une avarie sur le safran de flotteur tribord. Suite à une inspection complète, la nouvelle est tombée, ils sont contraints d’abandonner.

Avec une mèche de l’appendice est sérieusement endommagée, ils sont dans l’incapacité d’utiliser le safran sur cette amure. Réparer cette avarie nécessiterait de remplacer totalement la pièce, ce qui est malheureusement impossible en haute mer.

« Tout allait bien à bord. Nous sortions d’une nuit difficile, avec beaucoup de mer et un vent très instable, mais c’était mieux depuis notre empannage. Franck venait de passer la barre à Morgan et quelques minutes plus tard, il a eu des sensations bizarres et de plus en plus de vibrations à la barre. On a constaté que le safran sous le vent, notre safran tribord, bougeait énormément en latéral. Nous avons arrêté le bateau pour que David puisse aller voir à l’arrière du flotteur. Il a malheureusement constaté rapidement que la mèche du safran était très endommagée. » a expliqué Charles Caudrelier.

Une deuxième déception en deux mois

Naviguant sur un bateau qui n’est plus à 100 % de son potentiel, il est impossible pour Franck Cammas, Charles Caudrelier et leurs équipiers de partir à l’aventure des mers du Sud. Malgré une immense déception, l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild est dans l’obligation d’interrompre sa tentative de record sur le Trophée Jules Verne.

« La déception est énorme pour tous ! Nous sommes tellement désolés de nous arrêter là car nous voulions ramener ce Trophée Jules Verne… pour Benjamin de Rothschild, Ariane de Rothschild et toute notre équipe. » affirme le binôme de Franck Cammas avant de relativiser « Nous avons vécu 12 jours fabuleux à bord avec un équipage incroyable et le Maxi Edmond de Rothschild confirme vraiment qu’il est un bateau exceptionnel. » 

Concernant leur retour, plusieurs options s’offrent à eux. Sans safran, il sera inévitablement plus long que l’aller et les hommes du Maxi Edmond de Rothschild doivent s’adapter.

« La situation est safe mais nous ne pouvons pas aller vite. (…) Les contraintes sanitaires actuelles liées à la pandémie compliquent les choses. Nous avons fait demi-tour, nous sommes en route vers Cape Town, distant d’environ deux jours de mer. D’ici là nous déciderons si nous faisons un stop technique en Afrique du Sud ou si nous remontons directement en Bretagne par nos propres moyens. »    

Malgré ce deuxième retour au port précoce, le Gitana Team a bien l’intention de repartir un jour à l’aventure. Réussiront-ils à enfin battre le record de 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes bien conservé par son propriétaire, Francis Joyon ? Une chose est sûre, il faudra encore s’armer de patience…

Hermine LEFEBVRE

 

Vendée Globe – Charlie Dalin et Louis Burton, le duo inséparable

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports