Nous suivre sur

Breaking News

Volley/Euro – L’Italie au bout du suspense

C’est finalement l’Italie qui l’emporte et devient champion d’Europe 16 ans après leur dernier titre, avec un score finale de 25-22, 20-25, 25-20, 20-25, 11-15.

L’Italie l’emporte face à la Slovénie au tie-break (3-2) dans un match accroché. Les deux équipes remportent un set tour à tour avant d’arriver au tie-break.

Après leur demi-finale gagnée face à la Pologne, la Slovènes n’ont pas perdu l’engagement dont ils avaient fait preuve face aux Polonais et commencent un match solide. Ils remportent le premier set (25-22) et dominent le début du premier set jusqu’à mener +5. Cependant, les Italiens refont surface et égalisent.

Les deux équipes sont au coude à coude. Tous les points sont disputés avec engagement en alternant des attaques fortes, des feintes et de belles défenses. L’Italie fait preuve de faiblesse défensive passagère ce qui bénéficie aux Slovènes qui marquent d’importants points grâce à leurs centraux. En parlant d’eux, ils sont mis en lumière dans ce match avec plus de 35% des attaques passant par le centre du terrain, des deux cotés du filet.

Lors du troisième set, les Slovènes font preuve de fermeté au bloque, ce qui va leur offrir une balle de set (24-20). Un service très dur est envoyé et permet aux Slovènes de gagner le point pour mener 2-1.

Le quatrième set débute par un bloque slovène qui finit sur une tête italienne. Un début de set dans la continuité du troisième pour la Slovénie. Au milieu du set, les Italiens retrouvent une puissance de frappe au service et remportent ce set. Ils forcent la Slovénie à disputer un dernier set décisif en 15 points.

L’Italie l’emporte 15-11. Dans un dernier set dominé physiquement et techniquement, il accèdent le toit de l’Europe. Un titre remporté notamment grâce au jeune Michieletto (17 points, 2 aces, 1 bloque), qui a palier les absences des deux monuments italiens : Juantorena et Zaytsev. Ce jeune espoir italien a répondu de la plus belle des manières à toutes les promesses qu’on lui attribuait en étant une pièce maitresse dans la victoire du titre italien.

Suivez-nous sur InstagramFacebook et Twitter

Nathan Sibella

À lire également :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News