Nous suivre sur

Basketball

Basket/Betclic Elite – Les 15 joueurs à suivre lors de cette saison au fort accent NBA

Parce que c’est certainement le championnat de France le plus relevé que les fans de basket ont pu connaître, focus sur les 15 joueurs à suivre du championnat. Il était trop difficile de n’en choisir seulement 10. Sans surprise, on retrouve beaucoup de joueurs des deux écuries du championnat, l’ASVEL et Monaco. Présentation : 

1. Mike James (AS Monaco) : c’est certainement la plus grosse signature de ce mercato estival, et peut-être de ces dernières années. Tant par son CV que par son salaire, sa signature a fait l’effet d’une bombe et place le joueur directement comme l’un des favoris pour le titre de MVP du championnat. 

Star du basket européen en étant dans le top 3 des scoreurs de l’Euroligue depuis trois saisons (numéro 1 en 2018-2019 avec 19,8 points), il a évolué également en NBA. D’abord aux Phoenix Suns et aux Brooklyn Nets en fin de saison dernière, en se faisant une vraie place aux côtés de James Harden, Kevin Durant et Kyrie Irving. Il forme un trio de grande qualité à la mène de la Roca Team avec Léo Westermann et Paris Lee.

2. Elie Okobo (ASVEL) :  l’ancienne pépite de l’Elan Béarnais fait son retour en France après 3 années à osciller entre les parquets de la NBA et ceux de la G-League. N’ayant pas réussi à s’imposer, ni au sein des Phoenix Suns, ni au sein des Brooklyn Nets (d’ailleurs coéquipier de Mike James), l’arrière français sera une des principales menaces offensives du champion de France en titre.

Il aura sans aucun doute, l’occasion de montrer ses belles qualités offensives sur les parquets français et européens (avec déjà une pointe à 23 points face au Zalgiris Kaunas). Lui aussi formera un trio d’or avec Antoine Diot et Chris Jones à ses côtés.

3. Kyle O’queen (Paris Basket-Ball) : le deuxième joueur le plus capé de NBA du championnat (derrière Dante Cunningham, qui a signé au Mans), pourra faire étale de toute son expérience aux jeunes pousses du Paris Basket-Ball (bien aidé par son coéquipier Amara Sy). 

8 saisons NBA passées majoritairement entre Orlando et New-York où son engagement défensif, son envie et sa combativité permettront aux Parisiens de jouer crânement leur chance. 

L’an passé, il avait découvert l’Europe sous le maillot du Fenerbahçe Istanbul et son expérience des grands championnats sera un atout idéal dans le projet des dirigeants parisiens, qui est de faire de Paris une place forte du basket sur la scène européenne. 

4. Jordan Mcrae (Boulogne-Levallois) : Attention fort scoreur ! Ce champion NBA 2016 avec les Cleveland Cavaliers (et donc ancien partenaire de LeBron James), sera attendu comme l’une des principales attractions offensives de cette nouvelle saison. Capable de faire des pointes à 61 et 54 points en G-league, il sera le leader offensif des Metropolitans 92, désormais coachés par le sélectionneur de l’équipe de France, Vincent Collet.

Il sort d’une saison moyenne en Chine (11,2 points de moyenne), loin de sa saison à 11,5 points de moyenne en NBA (en 2019-20). Il aura donc à cœur de briller dans l’une des équipes fortes de ce championnat, qui jouera les troubles fêtes de l’ASVEL et Monaco. 

5. Donatas Motiejunas (AS Monaco) : encore un impressionnant CV qui arrive en Betclic Élite. 262 matchs de NBA (20eme choix de la draft 2011), plusieurs saisons en Europe, finaliste de l’Euro 2013 face à la France avec la Lituanie, ce poste 4-5 pourra faire l’étalage de ses qualités offensives sur les parquets français et européens. Doté d’un petit shoot fiable, de véritables skills techniques et de belles capacités au rebond, l’intérieur lituanien de 2m13 fait partie des plus gros coups de ce mercato estival. Il sort d’une grosse saison en Chine, au sein des Xinjiang Guanghui Flying Tigers, avec 21,6 points de moyenne et 13,7 rebonds.

6. John Jenkins (Gravelines-Dunkerque) : le BCM souhaite retrouver des couleurs après plusieurs saisons difficiles, et quoi de mieux que de s’appuyer sur un joueur avec de l’expérience NBA. Fort de ses 179 matchs NBA, ce shooteur d’élite sera en mesure de faire exploser le public chaud de Sportica, plutôt refroidit ses dernières années. 

Partenaire d’entraînement de Team USA cet été lors de la préparation aux Jeux Olympiques, ce sniper a tourné à 12,6 points de moyenne la saison passée à Bilbao, à 42% derrière la ligne à 3 points. 

7. Léo Westermann (AS Monaco) : encore un joueur qu’on ne présente plus dans le championnat Français. 4 saisons au sein du championnat de France, 154 rencontres d’Euroleague disputées (ce qui en fait le joueur le plus capé de Betclic Elite), ses passages dans des clubs Européens de renoms (FC Barcelone, Fenerbhçe Istanbul, Zalgiris Kaunas, CSKA Moscou) témoignent de ses qualités dans le jeu. 

Ce « cerveau » sera l’une des pièces maîtresses de la Roca Team et un relais essentiel de Zvezdan Mitrovic sur le terrain.  

8. Brock Motum (AS Monaco) : ce poste 4 fuyant fera office d’artifice sur le rocher. Vu à Nanterre en fin de saison dernière (14 points à 62 %, 51 % à 3 points, 3,9 rebonds en 24 minutes), nul doute qu’il sera l’une des pièces maîtresses de l’effectif (très) riche de l’AS Monaco. 

Fort de ses expériences européennes (Virtus Bologne, Zalgiris Kaunas, Anadolu Efes Istanbul, Valencia), il sera un atout idéal pour les Monégasques dans leur découverte de l’Euroleague. Ce fort shooteur, gaucher, a l’expérience des grands moments (champion de Lituanie en 2016 et en 2017, Final 4 de l’Euroleague en 2019). 

9. C.J Harris (Bourg en Bresse) : découvert dans le championnat Français lors de la saison 2018-19 à Pau-Orthez, qu’il a marqué de son empreinte par sa moyenne de points et son adresse extérieure (16,8 points à 45% derrière l’arc).

Habitué à parcourir les différents parquets Européens, il a su démontrer toutes ses qualités au sein de l’Hapoël Nipolon la saison passée, en étant le 4ème meilleur scoreur du championnat (17,5 points). 

Cet arrière shooter-créateur sera la menace des lignes arrières de la JL Bourg cette saison. 

10. David Holston (JDA Dijon) : le plus petit joueur du championnat (1m67), fidèle soldat de Laurent Legname et pièce maîtresse des dernières belles années de la JDA, aura à cœur de faire briller une nouvelle fois son équipe de cœur. Décisif lors de nombreux matchs, et auteur de gros tirs dans les moments qui comptent, il aura la volonté d’assurer la continuité de la JDA aux premiers rangs du championnat Français. 

11. Dylan Osetkowski (ASVEL) : définit comme un “joueur au QI élevé » par son coach TJ Parker, l’’intérieur américano-allemand saura guider son équipe sur la scène européenne. Très complet offensivement, il s’est distingué la saison dernière en tournant à 17,9 points, 5,3 rebonds et 2,8 passes décisives en moyenne par match à Ulm, en Eurocoupe.

À lui de prouver, sur ses 2 saisons qu’il pourra passer au club, qu’il a le niveau nécessaire pour pérenniser son équipe en Euroleague.

12. Danilo Andjusic (AS Monaco) : meilleur marqueur de la Jeep Élite la saison dernière à la JL Bourg, l’arrière serbe a signé en Principauté.

Véritable menace offensive (2ème scoreur de l’Eurocoupe la saison passée), il aura fort à faire au sein de l’effectif monstrueux de son équipe. Nul doute qu’il saura poursuivre sur son excellent passage en équipe nationale cet été, où il a tourné à 20,3 points et 4,3 passes pour 19,8 d’évaluation lors de 4 matches de qualification à l’EuroBasket 2022.

13. Rob Gray (AS Monaco) : un autre arrière scoreur de la Roca Team. L’Américain, MVP de la finale de l’Eurocup la saison dernière, est arrivé en cours de saison 2020-21 sur le rocher à la suite de sa mésentente avec l’ancien coach des Metropolitans 92, Jurij Zdovc.

Nul doute qu’il saura poursuivre sa progression cette année sous les ordres de Zvezdan Mitrovic. 

14. Jarell Eddy (SIG Strasbourg) : après de longues discussions, he’s back ! 

Option numéro une de Lassi Tuovi pour la dernière place au sein de l’effectif de la SIG, le sniper américain fait son retour, deux ans après y avoir laissé une trace indélébile. 47% de réussite derrière l’arc lors de sa saison en Alsace, 45% lors de sa saison au Fenerbahçe, nul doute que ses feux d’artifice continueront d’illuminer le Rhénus. Avec une expérience en Euroleague au sein de l’effectif Stambouliote, nul doute qu’il saura porter son équipe sur le devant de la scène européenne, en BCL.

15. Sheldon Mac (Le Portel) : pas la signature la plus clinquante de ce riche mercato estival, il n’en fait pas moins que ce dernier possède un gros CV pour notre championnat. Il a en effet foulé les parquets NBA au sein des Heats de Miami (entre 2011 et 2016 et des Washington Wizards (36 rencontres en 2016-2017)).

Après deux saisons sans jouer (rupture aux tendons d’Achille), il a su se relancer en G-League avec une dernière expérience à 18 points de moyenne en 2020. Il apportera toutes ses qualités de scoring sur les lignes arrières du Portel. Le public Stelliste n’en a pas besoin d’autant pour s’enflammer 

Bonus = Kostas Antetokounmpo : est-il possible de ne pas le citer dans cette liste ? Tant par le poids de son nom qu’il porte sur ses épaules, que par son potentiel, le dernier de la fratrie grecque a tout à prouver lors de cette saison à Villeurbanne. Peu utilisé lors de ces dernières années en NBA, il a ce sentiment en lui de prouver tout ce dont il est capable. 

Athlétique, dominant physiquement, gros jump, les portes sont grandes ouvertes devant lui pour qu’il puisse s’exprimer lors de la saison en Euroleague et dans le championnat de France. Ce dernier convient d’ailleurs parfaitement à son jeu. Attention, show (presqu’) assuré à tous les matchs de la Green Team. 

Chers supporters et spectateurs de Betclic Elite, profitons de cette saison exceptionnelle et de ses joueurs aux talents et CV impressionnants. Nul doute qu’ils sauront assurer le show et nous éblouir de leurs qualités à chaque match !
Il a été évidemment difficile de faire un choix parmi tous les joueurs présents cette saison en Betclic Elite, tant ils ont des qualités diverses et variées, mais il ne fait presque aucun doute que le MVP de la fin de saison se trouve dans cette liste. 

Profitons maintenant de ces 34 matchs de saison régulière … bien qu’il n’y ait toujours pas de diffuseur officiel … 

Alexis Bracq

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball