Nous suivre sur

Basketball

Basket/Eurocup – Monaco, à une victoire du sacre européen

Monaco avait rendez-vous avec le club russe, UNICS Kazan, ce mardi soir sur le rocher, pour le match 1 de la finale d’Eurocup. Au bout du suspens, les joueurs de la Roca Team se sont imposés, de deux petits points, et prennent une belle option pour le titre. Ils partiront “sans pression” en terres russes, ce vendredi, et auront la possibilité de jouer la belle, ce dimanche, en cas de défaite.  

Le début de match tourne à l’avantage des Monégasques et, très rapidement, une des pièces maitresses de l’effectif russe, J.Smith, écope de deux fautes offensives. Celui ci profitera à la Roca Team puisqu’il ne parviendra jamais à se remettre dans le match. Mais l’UNICS Kazan ne se résume pas qu’à un joueur. En atteste le match exceptionnel du pivot A.Klimenko qui, jusqu’alors peu en vue sur l’ensemble de la saison, termine la rencontre avec 22 points dont 9/10 aux tirs.

Un retour des vestiaires catastrophique

Malgré une première mi-temps, où les deux équipes sont au coude à coude (42-44), Monaco connait un moment de flottement qui aurait pu lui coûter cher au cours du 3ème quart-temps !

La défense monégasque est aux abonnés absents au retour des vestiaires. Rebonds offensifs pris sur la tête, tirs ouverts, … les joueurs de Z.Mitrovic semblaient bien dépassés par les offensives de Kazan. Aucune solution en vue, et l’écart grimpe petit à petit jusqu’à -10 (45-55, 24′). Quoi de pire après un retour de pause?

Monaco, avec du coeur !

Mais loin d’eux l’idée d’abdiquer alors qu’il reste encore de nombreuses minutes à jouer, et que tout est possible. Sous l’impulsion de Rob Gray (précieux une nouvelle fois avec ses 23points), puis Dee Bost, et enfin M.Knight qui enchaîne les bonnes actions, la Roca Team reprend du poil de la bête grâce à l’énergie qu’elle déploie. Ils sont parvenus à faire déjouer les russes offensivement et en face, ceci leur a donné du rythme pour marquer sur transition de nombreuses fois. De cette façon, en y ajoutant beaucoup de volonté et de coeur, 4 minutes plus tard, les locaux étaient de nouveau dans le match, avec une petite possession d’écart, 61-59, 28′. Oui car, il faut le dire, la Roca Team n’est pas revenue dans la rencontre seulement grâce aux erreurs défensives russes. Les joueurs du rocher y ont mis beaucoup de volonté et de coeur pour revenir dans la partie. À ce titre, J.Theodore regrettait après la rencontre ce passage « On n’a pas le droit de dilapider une avance de dix points » et le coach, D.Priftis, aussi « Nous avons perdu tout sens commun à ce moment-là » « Nous avons été stupides en attaque et nous avons encaissé beaucoup de points sur transition, sans même revenir en défense. Ça change tout le momentum du match. »

Toutefois, comme nous le disions plus haut, certains points restent étonnants. Tout d’abord, le match d’envergure du pivot, A.Klimenko, pas du tout attendu par le staff monégasque. Il a posé beaucoup de problèmes, en duo avec l’arrière, J.Theodore (15points, 8passes), notamment sur pick and roll où la Roca Team a peiné à défendre. Ensuite, une rencontre plutôt offensive, avec beaucoup d’efficacité des deux côtés, alors que l’on s’attendait à un match défensif.

Toutefois, malgré le score final, 89-87, la Roca Team a été chercher cette victoire et remporte ce match 1 grâce à sa défense. Lors du dernier quart-temps (suspens en veux-tu, en voilà), les deux équipes ne se sont pas lâchées. Malgré la situation délicate (-3, 38′), tout s’est joué sur un fil. Monaco a sorti le grand jeu en prenant de précieux rebonds offensifs (5), grappillant des deuxièmes chances. Le duo R.Gray-J.J O’brien a également sorti de gros tirs pour garder la Roca Team en vie. En face, J.Theodore s’est demené. Une première fois en servant un caviar pour son intérieur, A.Klimenko , puis ensuite en drive, sous le cercle, sur la tête de M.Lessort, permettant d’ailleurs à Kazan de prendre la commandes à 48″ de la fin.

La situation s’inverse quelques secondes plus tard, suite à deux lancers-francs convertis par M.Knight : +1 pour pour la Roca Team et de nouveau, balle pour J.Theodore, l’homme de l’équipe russe, qui venait d’inscrire deux points sur la tête de M.Lessort. Ce dernier, vexé, savait que l’arrière russe tenterait de le rejouer. Mais cette fois-ci, cela n’a pas fonctionné. M.Lessort et A.Ndoye ont fait preuve de solidarité, et se sont mis a deux pour enfermer J.Theodore, ligne de fond, et lui voler le ballon à 7″ du buzzer final. Derrière, R.Gray ne marque qu’un lancer-franc sur deux, mais décidément la toute fin de match ne réussie pas à J.Theodore. Il manque également le lay-up de l’égalisation. Ce dernier était forcément déçu après la rencontre et déclarait « Je me rate sur les deux possessions de la victoire, ça fait super mal. J’en assume l’entière responsabilité. Ça n’arrivera pas vendredi. » À suivre…

Monaco à Kazan pour une voir deux rencontres

C’est en tout cas, un ouf de soulagement pour la Roca Team, qui prend une sérieuse option pour le titre. Mais rien est joué comme le soulignait M.Lessort après la rencontre, « On ne peut pas parler de soulagement, on le sera quand on aura cette deuxième victoire » ainsi qu’A.Ndoye, « Vous avez vu qu’on n’a pas célébré : on sait que 1-0, c’est rien ».

Et cela ne sera pas chose aisée tant l’UNICS Kazan est solide à domicile, qui plus est avec 70% de public. À noter qu’en Eurocup, l’équipe russe n’a concédé qu’une seule défaite. C’était le 28 octobre dernier, contre Badalone, 91-93…

Z.Mitrovic a prévenu, il ne se déplace à Kazan que pour un match… Il ne reste plus qu’à la Roca Team à faire le travail, et “ramener la coupe à la maison”.

Léa Duvauchelle

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball