Nous suivre sur

Basketball

Basket/Jeep Élite – 10 à la suite pour l’ASVEL, le CSP et la SIG s’imposent difficilement

ASVEL/Métropolitans 92 :

L’ASVEL et les Métropolitans 92 ouvrent le bal de ce flash pour cette nouvelle journée de Jeep Élite qui avait lieu, ce mardi soir.

Et de 10 pour l’ASVEL !

Appliqués et sérieux tout au long de la rencontre, les villeurbannais se sont imposés face à Boulogne-Levallois, 81-63, sur le parquet de l’Astroballe. Les protégés du président T.Parker ont gardé leur belle dynamique actuelle et engrange un dixième succès consécutif en Jeep Élite.

LDLC poursuit sa “remontada” au classement de Jeep Élite et met, un peu plus, la pression sur ses concurrents. Après un début de championnat difficile, les joueurs de l’ASVEL ne cessent de rappeler qu’ils restent un prétendant (et pas des moindres) au titre de champion de France. Ils l’ont encore prouvé, ce mardi soir, face à une équipe des métropolitans pauvre en contenus, alors que Dijon laissait passer une victoire à domicile contre la SIG.

Il aura fallu aux villeurbannais attendre que D.Michineau termine son festival pour répondre de la meilleure des manières : COLLECTIVEMENT. C’est ce qui résume le mieux la rencontre. Après 10 minutes à prendre ses marques, les locaux sont revenus dans le deuxième quart-temps avec la ferme intention de ne pas laisser traîner le match. S’appuyant sur un M.Fall (12points, 5 rebonds, 2 passes) dominant, ils ont rapidement pris les commandes de la rencontre pour ne jamais plus les lâcher, si bien qu’après 11minutes de jeu, l’écart était déjà de 10points (29-19). Néanmoins, les visiteurs n’ont pas lâché de suite. Ils ont resserré leur défense puis se sont appuyés sur celle-ci pour recoller au score (35-32, 17’), sous l’impulsion de D.Michineau. Toutefois, l’ASVEL n’a pas tardé à en faire de même. Sécurisant le rebond et renforçant leur défense, les coéquipiers de M.Strazel (14points, 3 passes décisives) ne laissaient aucune chance à leur adversaire d’inscrire le moindre panier, les laissant en disette offensive pendant 3 longues minutes avant la mi-temps (42-32).

Au retour des vestiaires, c’est au tour de G.Yabusele de se montrer et prendre les choses en main. Et il le fait bien, puisqu’il porte et maintient l’écart à +13 en faveur des locaux. De l’autre côté, les villeurbannais ne lâchent toujours pas de leste en défense et le collectif parisien est en grande difficulté. V.Chikoko et M.Roos ont bien tenté de sauver le navire, mais rien ne passe.

Le dernier quart-temps est l’occasion de faire tourner l’effectif à rallonge de l’ASVEL et de creuser l’écart. T.Heurtel… fait du T.Heurtel ! Il distribue des caviars pour ses coéquipiers grâce à sa superbe vista. W.Howard se fait plaisir à son tour et K.Hayes participe même à la fête ! Malheureusement pour les métropolitans, la messe est dite depuis longtemps.. Ils n’ont jamais semblé en mesure d’inquiéter un collectif villeurbannais bien en place. Les locaux poursuivent sur leur lancée et signent leur 10ème succès consécutif.

À noter côté LDLC Asvel, 5 joueurs à 9points et + mais également une différence à l’évaluation, 100 à 60…

JDA Dijon/Strasbourg :

Jeudi dernier, la SIG Strasbourg a repris sa saison de Jeep ELITE par une défaite sur le parquet de l’Astroballe. Lors de cette rencontre, les alsaciens ont de nouveau perdu un joueur en la personne de Yannis Morin, pivot français. L’international français souffre d’une fracture du gros orteil et rejoint donc B.Jefferson à l’infirmerie. C’est donc diminuée que la SIG s’apprête à se déplacer sur le parquet de la JDA Dijon. Mais pour le technicien L.Tuovi, pas question de s’apitoyer sur sort. Il compte bien vendre fièrement sa peau en terres bourguignonnes.

C’est chose faite ! Diminués, les alsaciens sont allés au bout d’eux-mêmes à Dijon et sont les premiers de la saison en Jeep Élite à l’emporter sur le parquet des dijonnais qui ont pourtant mené une grande partie de la rencontre.

Le début de match ressemble à une opposition entre B.Colson et la JDA Dijon puisqu’après 10 minutes de jeu, l’américain a inscrit 13 des 20 points de son équipe.

La défense strasbourgeoise a ciblé le jeu sur pick and roll des dijonnais et défend bien mais A.Julien (19points), J.Jonhson (10points) et H.Vanwijn (20points) trouvent d’autres solutions pour garder leur équipe en tête à la mi-temps (37-32). La SIG reste jusqu’ici proche, ne lâche rien mais n’est jamais en réelle mesure de prendre les commandes de la rencontre.

Au retour de mi-temps, H.Vanwijn n’est pas là pour être spectateur et il le montre en inscrivant 13 des 16 points de son équipe. Il maintient ainsi l’écart en faveur des locaux (53-46) à 10 minutes de ce que l’on pense être le terme du match.

L’assassin DeAndre Lansdowne !

Jusqu’à présent, les locaux ont compté jusqu’à 12 points d’avance. Néanmoins, comme nous le disions précédemment, la SIG n’a jamais lâché parvenant à recoller au score petit à petit grâce à ses snipers. Habitués des money-time de folie et de nature “clutch”, A.Julien et D.Holston (9points, 9passes) auraient pu donner la victoire aux locaux. En atteste le tir derrière l’arc du lutin magique D.Holston, suivi d’une belle défense forçant les strasbourgeois aux 24″ (70-65). Mais aussi une transition bien exploitée par A.Julien qui provoquait une faute et se retrouvait sur la ligne des lancers-francs (74-71).

J.Bohacik (21points dont 7/8 à 3pts) finissait même la rencontre sur le banc à cause de ses 5 fautes personnelles. Le champ était libre pour la JDA Dijon. Mais, insolente d’adresse (14/29 à 3pts), la SIG a une nouvelle fois frappé par un tir incroyable de D.Lansdowne qui a envoyé les deux équipes en prolongation.

Lors de la prolongation, les arbitres sont allés dans le sens du match et n’ont pas épargnés les dijonnais avec des décisions assez sévères à leur encontre. Les dijonnais, déjà assommés par le tir de D.Lansdowne, n’ont pas su se relever et ont enchaîné les pertes de balles sur jeu rapide. La SIG en profitait pour passer un 7-0 qui scellait la rencontre.
B.Colson a continué de se régaler et d’alimenter son compteur points avec 30points inscrits au total.

Après avoir compté jusqu’à 12 points de retard, les strasbourgeois sont remontés et ont arraché la prolongation. Bien lancés par J.Bohacik offensivement et J-B.Maille défensivement, sur Axel Julien (12 balles perdues), les protégés de L.Tuovi l’emportent finalement 87 à 81.

Limoges/Cholet:

Cette fois, quelques places en dessous, la course au top 8 fait rage ! Le CSP Limoges est revenu à hauteur des orléanais dans la course au top 8 grâce à sa difficile victoire face à Cholet, 77 à 71.

Longtemps au coude à coude, les visiteurs se sont effondrés en fin de partie et s’inclinent pour la cinquième fois consécutive, mettant en péril leur opération maintien.

Cholet démarre tambours battants mais se fait rapidement rappeler à l’ordre par les intérieurs limougeauds, J.Boutsiele et B.Caboclo. Les visiteurs restent dans leur match, défendent durs et, sur un 3pts longue distance de G.Hrovat, parviennent même à prendre le lead quelques instants plus tard. A.Jones fait mal à la défense limougeaude et porte l’écart à +5 en faveur des visiteurs. Mais les deux dernières minutes se compliquent et les locaux se démènent pour revenir, finalement, à égalité à la fin des 10 premières minutes (16-16).

Le deuxième quart-temps est tout autre. Après 10 minutes poussives, le CSP monte en agressivité sous l’impulsion de M.Ginyard qui artille, par deux fois, derrière l’arc. De l’autre côté, les visiteurs peinent à régler la mire tandis que B.Caboclo continue son festival (10 points en 11 minutes). Cholet reste très actif, mais manque de lucidité et gâche trop de munitions en perdant de nombreux ballons. A l’image de la dernière action avant le buzzer de la mi-temps, où les visiteurs ne sont pas passés loin d’encaisser un panier à 3pts (finalement refusé par les arbitres). Malgré tout, grâce à leur envie débordante, les joueurs d’E.Kunter sont proches à la mi-temps et mettent la pression sur les limougeauds (37-36).

Au retour de pause, le jeu est brouillon de part et d’autre du terrain et les deux équipes sont tendues. Personne n’arrive à se défaire de son adversaire pour prendre le match en mains. Après 4 minutes de jeu, les deux équipes sont toujours à égalité (40-40). Seulement, le CSP Limoges finit par régler la mire quand Cholet Basket n’y parvient toujours pas… passant ainsi un 7-0 en faveur des locaux en 2 minutes. C’est mal connaître les choletais que de penser qu’ils abdiqueraient face à leur manque d’adresse. Ils se battent, vont chercher des rebonds, provoquent des fautes et grappillent des points où ils peuvent. Néanmoins, les visiteurs se relâchent une nouvelle fois en fin de quart-temps, et le paient cash. À l’aube du dernier acte, c’est donc bel et bien les locaux qui partent avec un 3 petits points d’avance (51-48).

Shooters shootent !

G.Blakes sort le grand jeu dans ce début de 4ème quart-temps. Par deux fois, il envoie deux gros tirs lointains. Cela fait du bien aux visiteurs de retrouver un peu d’adresse mais le CSP Limoges est loin d’avoir des manchots dans son équipe. Ils s’en remettent à M.Gyniard puis H.Invernizzi d’abord, pour maintenir et accroître l’écart (59-54, 33′), puis N.Lang enfonce le clou quelques instants plus tard, +8 grâce au panier plus la faute s’il vous plaît (car sinon c’est trop facile) ! Cholet est dans le dur mais n’abdique toujours pas, à l’image de Y.Makoundou et L.Kromah qui font tout ce qu’ils peuvent pour rapprocher leur équipe (70-66, 38′). El grande H.Invernizzi scelle le sort de la rencontre avec deux nouveaux tirs assassins dont ne se remettront pas les visiteurs.

Cholet paye ce soir son manque d’adresse (5/19 à 3pts soit 26% quand le CSP tir à 41%) mais n’a pas démérité alors H.Invernizzi pointait du doigt en conférence de presse son équipe qui, selon lui, est composée de trop de joueurs individualistes (malgré les 23 passes décisives). On notera quand même côté limougeaud, 6 joueurs à 10 point ou + …

Léa DUVAUCHELLE

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball