Nous suivre sur

Basketball

Basket/Jeep Élite – Bourg en Bresse s’impose après prolongations

En match en retard de la 8ème journée de Jeep Élite, Boulazac se déplaçait ce vendredi soir pour la 4ème fois de suite. Le BBD affronte Bourg en Bresse à la salle Ékinox, actuel 5ème au classement de Jeep Elite. Les boulazacois tenteront de confirmer leur succès face à Roanne.

Bourg-en-Bresse pensait certainement vivre une soirée plus tranquille, mais a dû batailler jusqu’en prolongation pour venir à bout de Boulazac (92-86).

Boulazac joue fièrement sa chance

Le début de rencontre voit les deux équipes prendre leur marque, chacune mettant à profit ses occasions. Aucune équipe ne prend réellement le dessus, en témoigne le score (9-9 après 4′ de jeu). A.Best et J.Nzeulie sont déjà bien dans leurs baskets avec deux tirs primés à leur actif côté boulazacois. Toutefois, un point interpelle et prouve l’engagement et l’agressivité mise par l’équipe du BBD : alors que les joueurs de T.Andrieux ont déjà commis 5 fautes, les burgiens n’ont pas fait la moindre faute (15-15, 8′). La fin du quart-temps est toujours aussi équilibrée puisque les deux équipes retrouvent le banc sur le score de 19 à 20.

Néanmoins, Boulazac a inscrit 3 tirs derrière l’arc tandis que les snipers burgiens, n’ont pas réussi à convertir leurs tentatives (8). De plus, les locaux n’ont pas été très adroits sur la ligne des lancers-francs avec un petit 50% de réussite à cet exercice.

Après être parvenu à régler le tir, les joueurs de S.Vucecic reprennent le deuxième quart-temps avec plus de réussite en inscrivant deux paniers longue distance. Malgré cela, Boulazac joue fièrement sa chance et se montre plus adroit. Menant d’abord de 6 points (25-31, 15′) puis de 10 points (27-37, 17′), le BBD confirme que rien ne sera facile ce soir et qu’ils comptent bien faire un coup à Ékinox.

À l’issue de la première mi-temps, le trio boulazacois, J.Flowers (21 points, 4 rebonds) – M.Yarou (17 points, 11 rebonds, 3 passes) – C.Wells (16 points, 4 passes), fait sa loi et Bourg-en-Bresse peine à les tenir (34-44).

Boulazac s’accroche

Le retour des vestiaires est crucial. Le BBD ne doit pas exploser en plein vol afin de mettre toutes les chances de son côté pour l’emporter. Les burgiens quant à eux, accusent un retard de 10 points et doivent se reprendre dès maintenant s’ils veulent maintenir une chance d’emporter le match.

Le BBD ne craque pas et se repose sur J.Flowers et M.Yarou. Bourg-en-Bresse grapille des points mais trop en retard défensivement, ils commettent des fautes alors qu’en face, le BBD n’a toujours pas commis la moindre faute (23′). L’écart grimpe de nouveau au-dessus de la barre des 10points (44-55, 25′). Bourg en Bresse, dans la pénalité, les boulazacois peuvent en profiter pour provoquer des fautes et aller sur la ligne des lancers-francs (46-58, 28′).

Les coéquipiers de J.Flowers tiennent le bon bout et gardent un matelas d’avance à l’aube du dernier acte (50-61).

Le BBD y est presque…

Boulazac négocie mal l’entame de ce dernier acte (en réalité avant-dernier), et encaisse un 5-0, permettant aux burgiens de repasser sous la barre symbolique des 10 points (55-61). 

Le technicien du BBD décide donc de prendre un temps mort pour tenter de stopper la machine burgienne. Choix payant puisque derrière, ses joueurs inscrivent un 4-0 et reprennent dix points d’avance (57-65, 33′).

Petit à petit, Bourg-en-Bresse jusqu’alors maladroit (7/28 à trois points), débloque la machine, se reprend et artille de loin, sous l’impulsion de D.Andjusic (30pts, 4 rebonds) et A.Omic (22points, 15rebonds).

Alors que l’avance des visiteurs fond comme neige au soleil, ils parviennent à rester devant à 52″ de la fin (77-82). Mais le duo infernal, Andjusic-Omic, porte à bout de bras les locaux et arrache la prolongation (82-82).

Mais le BBD craque

Lors de ces 5 minutes supplémentaires, complètement libérés, les locaux surfent sur leur vague de confiance et dominent la prolongation de bout en bout (10-4).

Après avoir mené toute la rencontre, Boulazac cède donc au terme d’une prolongation 92-86, et ne parvient pas à enchaîner avec une deuxième victoire.

Léa Duvauchelle

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball