Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Nous suivre sur

Basketball

Basket/Jeep Élite – L’ASVEL déroule à Gravelines

L’ASVEL enchaîne les déplacements, et se rendait en terres maritimes, ce vendredi soir, pour l’avant-dernier match de la saison régulière de Jeep Élite.

Les Villeurbannais n’ont pas rencontré grandes difficultés à disposer du BCM Gravelines-Dunkerque. Du talent? Il y en a partout, à tous les postes. Ce soir, le trio Heurtel-Cole-Fall a particulièrement été efficace et les maritimes n’ont pu leur tenir tête très longtemps.

Une entame équilibrée

Le BCM avait pourtant bien démarré la rencontre et tenait tête à l’ASVEL après 10 minutes (17-17). Malheureusement, ça n’aura duré que 10 minutes. Après un premier quart-temps de chauffe, les rhodaniens ont passé la deuxième. T.Heurtel (15 points, 4 passes, 3 rebonds et 2 interceptions), à la baguette, les visiteurs ont dégainé de partout et les locaux ont peiné à éteindre le feu. Résultat? Les coéquipiers de P.Sy (blessé au dos) se sont retrouvés menés de 11 unités à la mi-temps (30-41).

La balade de santé des Villeurbannais

L’ASVEL repart tambours battants et poursuit sur sa lancée, provoquant la colère de JD.Jackson qui décide de prendre un temps-mort. Dans la lignée de son meneur de jeu T.Heurtel, M.Fall (7points, 8 rebonds, 2 passes) faisait parler toute l’étendue de sa puissance pour creuser un peu plus l’écart. Solide en défense, l’ASVEL article aussi à trois points (12/24), là où les locaux étaient en grande difficulté (4/19). Le technicien, JD.Jackson, semble désarçonné face à l’étendue du talent du collectif villeurbannais. Auteur de 12 de ses 20 points dans ce troisième quart-temps, N.Cole fait mal aux maritimes qui craquent complètement. Les visiteurs s’envolent et comptent 26 points d’avance à l’aube du dernier acte (43-69).

Débordés, les locaux ne peuvent qu’encaisser et faire le dos rond. Le coach en profite même pour faire tourner son effectif, afin de préserver ses cadres pour le dernier match (important pour le maintien).

Omniprésents aux rebonds, les hommes de TJ Parker obtiennent des deuxièmes chances qu’ils mettent à profit. Physiquement plus en forme, les rhodaniens usent du jeu rapide pour fatiguer leur adversaire. Le BCM tente de lutter mais la différence de niveau est trop importante. La grosse palette offensive des visiteurs a raison des maritimes, qui voient le score ne cesser de s’accroître. Ainsi, les joueurs de TJ.Parker mène de 32 points à 6 minutes du terme (51-83, 34′). La messe est dite depuis longtemps. Les joueurs de l’ASVEL s’imposent finalement, 61-94.

En quelques coups de génie, le meneur des Bleus, T.Heurtel a confirmé qu’il était simplement au-dessus. C’est d’ailleurs lui qui a donné l’avantage de 11points à la mi-temps. Face à une équipe de ce calibre qui a, rappelons-le, joué l’Euroligue, les Gravelinois se sont tout de même accrochés. 48h après leur match face à un autre cadre du championnat, les locaux n’étaient malheureusement pas en mesure de pouvoir rivaliser (toujours à 8). Malgré tout, ils sont restés solidaires.

À la fin du match, le technicien villeurbannais tenait tout de même à préciser que : « Ce n’était pas du tout un galop d’entraînementJ’ai un groupe très sérieux. Jouer dur comme il l’a fait, c’est respecter l’adversaire. »

Grâce à cette nouvelle victoire, l’ASVEL reste au contact de la JDA Dijon. En revanche, les maritimes restent sous pression pour le maintien et suivront de près les résultats de ce week-end, notamment celui de l’Élan Chalon.

Léa Duvauchelle

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball