Nous suivre sur

Autres sports

Basket/NBA – Le Heat arrache la victoire à Boston

Le Heat a accroché les Celtics à Boston après la claque reçue mercredi. 120-116 après prolongation bien aidé par un Jimmy Butler qui s’est pris pour Michael Jordan dans les dernières minutes.

Après la défaite mercredi, le Heat retrouve Jimmy Butler pour prendre sa revanche face aux Celtics. En plus d’être la meilleure attaque de la ligue Boston est sur les bases d’une des meilleures attaques NBA all-time. Joe Mazzulla doit toujours faire sans Robert Williams III. Al Horford a signé une prolongation de contrat de deux ans pour 20 millions de dollars hier.

Les 5 de départ :

Boston Celtics : Marcus Smart, Derrick White, Jaylen Brown, Jayson Tatum, Al Horford

Miami Heat : Kyle Lowry, Tyler Herro, Jimmy Butler, Caleb Martin, Bam Adebayo

Personne ne se départage dans le 1er quart temps.

Le Heat garde bien les Jay Brothers, mais les joueurs d’Eric Spoelstra oublient de défendre sur Smart, qui déroule en début de 1er quart temps. En attaque, Tyler Herro et Jimmy Butler portent les Floridiens. Après six minutes de jeu aucune équipe ne se détache, 16-16. Joe Mazzulla, comme à son habitude, fait sortir Tatum au milieu du 1er quart temps et laisse Brown.  La bataille des bancs penche en faveur du Heat jusqu’à deux minutes du buzzer, 22-24. À Boston, Malcolm Brogdon distribue et gère le jeu d’une main de maître mais ses coéquipiers ne rentrent pas leurs shoots, donc il y va tout seul.

27-27 après le 1er quart temps, malgré les cinq tirs tentés de plus du Heat.

Un 2e quart temps prolifique.

Retour de Jayson Tatum pour les Celtics et sortie de Jaylen Brown, mais cela ne commence pas de la meilleure des manières ; un trois points manqué puis une perte de balle. Heureusement JT se rattrape et provoque déjà la 3e faute de Bam Adebayo à 11 minutes de la mi-temps. 16 minutes que les deux équipes sont sur le terrain et Boston est (déjà) à 10 pertes de balles. Le Heat prend l’avantage, 31-36. Après une petite disette, les hommes de Joe Mazzulla retrouvent l’adresse, Horford, Smart, puis White déclenchent de loin.

Tyler Herro et Max Strus tentent de répliquer mais les Celtics reprennent le lead à six minutes du retour aux vestiaires. Boston joue en contre et c’est au tour de Miami de perdre des ballons, Derrick White intercepte la balle des mains de Lowry, il part seul mais Haslem tente de le rattraper. Il lui découpe les bras sans jouer une seule seconde le ballon, faute simple disent les arbitres, 48-42 quatre minutes avant la pause. Tout réussit à Brown et ses coéquipiers, mais il y a du répondant en face. Tyler Herro est sur une autre planète, après une énorme bombe derrière l’arc il remet à égalité les deux équipes.

Grâce à un trois points de Sam Hauser, les Celtics sont devants à la mi-temps ; 62-59.

Le Heat ne se laisse pas distancer dans le 3e quart temps.

Les tirs à longue distance sont manqués des deux côtés, donc Jaylen Brown pénètre et provoque des fautes.

Mais le Heat revient sur des drives de Caleb Martin puis de Kyle Lowry pour lui répondre. Après Bam Adebayo, c’est au tour de Kyle Lowry d’avoir des soucis de fautes, 4e faute pour lui alors qu’il reste sept minutes dans le 3e quart temps. Et c’est encore Brown qui provoque cette faute, lui qui est déjà à 9 points en cinq minutes. Mais une nouvelle fois, Caleb Martin lui répond avec un nouveau drive puisque l’adresse n’a toujours pas pointé le bout de son nez.

À cinq minutes du 4e quart temps, les Celtics prennent une avance à deux chiffres pour la première fois du match, 80-70 après un trois points de Jaylen Brown qui poursuit son show dans le 3e quart temps.

Les joueurs de Miami sont incapables de marquer. Jimmy Butler, à trois minutes de la fin du quart temps, met fin au run de 17-2 des Celtics et aux six minutes sans un panier marqué de son équipe. Il dynamise le Heat et les Celtics se frustrent, faute technique sifflée sur Tatum. Miami réduit un peu l’écart, -8 à 1’30’’ avant le dernier QT. Bam Adebayo obtient une faute quelques secondes avant le buzzer pour se rapprocher encore plus de Boston. Petite inquiétude pour les Verts, Luke Kornet’se blesse sur un appui en faisant faute. Il retourne aux vestiaires avec les médecins et manquera le dernier quart temps. 87-81 avant d’entrer dans le 4e quart décisif.

Un money time de folie !

Joe Mazzulla utilise son challenge très tôt dans le 4e quart temps. Seulement 2’30’’ jouées, et le coach des Celtics conteste la faute offensive d’Al Horford, sa 5e potentielle. Challenge remporté, on voit clairement Gabe Vincent exagérer le contact. Les arbitres reviennent sur leur décision. Malgré cela, le Heat cale un run de 8-0 en moins d’une minute et les deux équipes sont maintenant ex-aequo. Tyler Herro ajoute cinq points rapides à ce run qui monte à 13-0. Le Heat passe devant, 96-91.
Il reste sept minutes. Jaylen Brown, encore lui, relance les siens. Son coéquipier Jayson Tatum passe complètement à côté de son match. À 5’30’’ du terme, c’est au tour d’Eric Spoelstra d’utiliser son challenge sur une faute offensive de Tyler Herro. Cette fois, les zèbres restent sur leur décision, le panier n’est pas accordé et Boston revient à un point. La 22e passe décisive des Celtics, après un mouvement de balle magnifique, leur permet d’égaliser dans le money time.

Grant Williams écœure une nouvelle fois le Heat. Après une action léchée, il rentre son 4e trois points du match pour reprendre l’avantage.

Mais les joueurs de Miami ont des ressources qui se nomme Adebayo et Butler. Ils font une nouvelle fois tourner l’avantage dans ce match, 105-108 à 36 secondes du buzzer final.

Jayson Tatum prend ses responsabilités malgré son match soporifique, il drive ligne de fond pour recoller une nouvelle fois à un point de l’ogre floridien. Jimmy « Bucket » Butler est immense dans ce money time comme à son habitude, il balance un alléluia à mi-distance avec la main d’Horford devant le visage et…ficelle ! 107-110 à cinq secondes du terme.

Mais il y a un autre joueur qui est immense cette nuit, c’est Jaylen Brown ! Il prend sa chance à plus de 10 mètres alors qu’il a Jimmy Butler dans ses pattes…Ça rentre encore ! 110-110 mais il reste une seconde à jouer. Le Heat perd la balle mais les Celtics n’en peuvent pas en profiter … prolongation.

Jimmy Butler est clutch.

Jaylen Brown, sur un pull up à mi-distance, lance les hostilités dans la prolongation. Il est en confiance et drive encore une fois, mais un certain Jimmy Butler le stoppe dans son élan.

Jayson Tatum n’est vraiment pas dedans, il efface Tyler Herro mais manque le lay-up derrière. Jimmy Butler fait payer cash les Celtics de cette erreur ; 116-116. Il reste une petite minute pour départager les deux équipes. Bam Adebayo ne tremble pas sur la ligne des lancers-francs et Tatum manque tous ses tirs, le Heat a deux points d’avance plus la possession à 24 secondes du buzzer et 16 secondes sur l’horloge des 24. Et Jimmy Butler, toujours lui, toujours aussi clutch, plante un nouveau tir à mi-distance, encore sur la truffe d’Al Horford et donne quatre points d’avance à 9 secondes de la fin.

Marcus Smart manque son trois points, et dans la bataille au rebond, c’est l’énorme Jimmy Butler qui s’impose pour empêcher la seconde chance. Le Heat l’emporte 116-120 au TD Garden dans un match plein de rebondissements.

Le bilan du match.

Les Jay Brothers n’étaient pas un duo cette nuit. Jaylen Brown (37 points, 14 rebonds, 5 passes) était partout sur le terrain, incapable de louper un tir. Mais son compère Jayson Tatum (14 points, 12 rebonds, 5/18 au tir, 5 ballons perdus) malgré son double-double n’a pas profité à son équipe en attaque, si JB ne loupait rien, lui, loupait tout. À côté, Marcus Smart (18 points, 9 passes) et Grant Williams (18 points, 6/8 au tir) ont apporté des deux côtés du terrain. Et Malcolm Brogdon (6 points, 2/7 au tir), comme Jayson Tatum, n’a pas été à la hauteur. Seul un coup d’éclat en fin de 1er quart temps est à retenir. C’est seulement la 5e défaite des Celtics cette saison, ils restent 1er de la ligue et ne perdent pas leur avance sur les Bucks puisqu’ils ont perdu en même temps face aux Lakers.
Attention ! Il faut vite passer à autre chose au vu du road trip qui les attend. Du 4 au 13 décembre, ils se déplaceront à Brooklyn, Toronto (en back-to-back), Phoenix, Golden State, puis à Los Angeles en back-to-back pour y jouer contre les Clippers puis les Lakers.

Pour les Floridiens, le joueur dont ils avaient besoin est revenu. Jimmy Butler (25 points, 15 rebonds) ne s’est pas vraiment fait remarquer avant le money time puis la prolongation mais comme beaucoup le savent, le money time, c’est son moment. Il l’a prouvé encore une fois. Le banc n’a pas été efficace, mais le cinq de départ a été plus que performant pour contrer son manque d’apport. Kyle Lowry (20 points, 5 rebonds, 4 passes), Tyler Herro (26 points, 5 rebonds, 3 interceptions), et Bam Adebayo (28 points, 7 rebonds) ont tous les trois joué plus de 38 minutes. C’est une victoire qui leur fait du bien, Miami est désormais 9e à l’Est, à seulement 2 matchs de la 4e place. Une victoire qui peut lancer une série pour Jimmy Butler et ses copains également. Ils affronteront les Pistons, les Spurs deux fois, le Thunder et les Rockets pour leurs 8 prochains matchs.

À lire aussi :

Enzo Lusson

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Basket

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports