Nous suivre sur

Basketball

Basket/NBA – Utah reste sur la bonne voie contre Los Angeles

Les Utah Jazz ont affronté les Los Angeles Lakers hier soir dans une revanche intense. Les Los Angeles Lakers sans Lebron James diminué par un virus, ont dû affronter une équipe de Utah jeune et dynamique.

Les Los Angeles Lakers ont encore une fois perdu un match. Comme le répète Lebron, on n’est qu’au début de la saison, mais rappelons-nous du début chaotique pour les Lakers l’année dernière qui avait entraîné ensuite une non-participation aux playoffs, ou même aux play-ins.
Utah qui est en rebuild total depuis le trade de Joe Ingles, Bogdan Bogdanovic, Rudy Gobert, Donovan Mitchell, semble avoir monté une équipe puissante offensivement et défensivement et domine la NBA depuis le début de la saison.

Cinq de base chez les Lakers: Anthony Davis, Troy Brown Jr, Wenyen Gabriel, Austin Reeves, Kendrick Nunn

Cinq de base chez les Jazz: Lauri Markennen, Kelly Olynik, Malik Beasley, Jordan Clarkson, Mike Conley

NBA : Le Jazz fait descendre les Lakers sur Terre

Les Lakers rivalisent contre les Jazz (34-42):

Malgré la perte du premier quart-temps, les Lakers peuvent en sortir du positif avec les performances de Russell Westbrook et Anthony Davis à 10 points chacun. Russell Westbrook tire à 2/2 au trois points plus un dunk pour finir le premier quart-temps. Cependant les Lakers cèdent quand même contre cette jeune équipe de Utah qui marque encore une fois plus de 40 points dans le premier quart-temps.

Les Utah Jazz sont en rebuild complet. L’équipe montée semblait être une franchise qui allait chercher à tanker pour récupérer Victor Wembanyama. Cependant les Jazz jouent comme s’ils cherchaient un titre, en ayant un record de 8-3, le meilleur record de l’Ouest. Jordan Clarkson commence le match en feu en mettant 15 points dans le match. Il tire à 80% à trois points, 4-5, et 71,4% en ce début de match. Collin Sexton a aussi bien commencé la partie avec 7 points. Le problème des Lakers est la défense intérieure, les Cavaliers ont utilisé cette faille lors de leur dernier match et les Jazz semblent faire la même chose en attaquant l’anneau avec puissance.

Les Lakers reprennent de la force (71-76):

Russell Westbrook et Anthony Davis, les hommes du premier quart-temps, deviennent les hommes de la première mi-temps pour les Lakers. Anthony Davis continue sur sa lancée offensive, lourdement utilisé avec l’absence de Lebron James. Il marque 9 points dans le quart-temps, et sa présence défensive est toujours aussi impressionnante. Russell Westbrook empile également 8 points et tire à 50%. Austin Reeves se chauffe en passant 7 points dans le quart-temps pour donner aux Lakers un boost en intensité.

Les Jazz jouent entièrement en équipe et la rotation de la balle est bel et bien présente. Aucun joueur ne marque beaucoup de points mais beaucoup débloquent leurs compteurs. À part Nickeil Alexander-Walker, tout le monde marque dans ce quart-temps. Les efforts de Jordan Clarkson au premier quart-temps soulagent le Jazz offensivement, mais l’attaque des Lakers demande de l’intensité défensive et entraîne de la fatigue. L’avantage, conséquent au premier quart-temps, s’affaiblit et les Lakers remportent la bataille.

Les Jazz connaissent la faille des Lakers (99-117):

Kendrick Nunn, silencieux depuis le début, commence à se chauffer et donne aux Lakers +13. Anthony Davis ne marque que 6 points. Russell Westbrook, qui commence toujours super bien le match, ralentit la cadence encore une fois en ne marquant que 2 petits points. Le troisième quart-temps est vraiment le talon d’Achille des Lakers.

Les Jazz peuvent compter sur Lauri Markannen 13 points et Collin Sexton 7. Les rebonds offensifs ont été l’histoire de la deuxième mi-temps. Avec le retour de Damian Jones pour les Lakers, on pensait que le problème allait être réglé … loin de là. Le travail d’équipe donne au Jazz un grand avantage avant d’entrer dans le quatrième quart-temps. Ce troisième quart-temps se finit avec un buzzer beater de la part de Rudy Gay.

La fin pour Los Angeles, encore (116-139):

Les Lakers tirent à 26% et 16% à trois points, en mettant seulement 18 points dans le quart-temps. L’attaque des Lakers est encore à la ramasse. La balle ne tourne pas, les tirs ne rentrent pas et la défense aux abonnés absents. Les superstars Anthony Davis et Russell Westbrook ne font aucun effort et les Lakers se démontent encore une fois.

Utah continue à dominer la peinture et les tirs à trois points. Encore une fois c’est le mouvement de la balle qui donne au Jazz un avantage dans le score car aucun joueur ne joue perso. Le mouvement de balle donne au Jazz une victoire surprenante et le meilleur record à l’Ouest. La saison de transition se fait ressentir, et la jeunesse commence à dominer même les meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA.

Ce qu’on peut retenir de ce match:

Les Lakers ont un gros problème offensif quand il s’agit du troisième quart-temps. Ils perdent leurs moyens et ne semblent pas réussir à rester constant depuis ce début de saison. Avec l’absence de Lebron James et Patrick Beverley, la défense et l’attaque ont pris un coup et,malgré des efforts soutenus de la part de Anthony Davis et Russell Westbrook, les Lakers ne parviennent pas à remporter le match. Avec le retour de Dennis Shroeder dans quelques semaines, les Lakers ont le potentiel de rajouter un atout offensif à leurs côtés.

Le Jazz n’a pas besoin de se soucier des grandes équipes. Ils ont prouvé que le manque de superstars n’est pas un problème. Sans que l’on s’en aperçoive, Utah est en pleine création de ses propres superstars. La jeunesse a un potentiel incroyable et la cohésion d’équipe semble être parfaite.

Utah Jazz exorcise their demons of the past with an impressive win over Los  Angeles Clippers - SLC Dunk

Dorian Allard

À lire aussi:

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Basket

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball