Nous suivre sur

Basketball

Basket/Pro B – Qui sont les lauréats ?

Avant la dernière journée de la saison régulière, les récompenses individuelles ont été annoncées. Trois récompenses étaient au programme : le coach de l’année, le meilleur jeune et l’inévitable MVP ! A rajouter à cela le cinq majeur de la saison.

Coach de l’année : Alain Thinet (Saint-Chamond)

Image LNB

On pouvait s’y attendre vu comment Saint-Chamond a surpris cette saison. Qui aurait pu imaginer que cette équipe puisse avoir les commandes de la Pro B les trois quarts de la saison ? Avec une seule défaite sur les dix premiers matchs, Saint-Chamond s’est permis de rêver. L’équipe a perdu au fur et à mesure de la saison du terrain sur ses poursuivants et a perdu la semaine dernière sa place de leader au profit de Nancy. Le SCBVG reste tout de même deuxième avec le même bilan que les leaders nancéens. Pour espérer accéder directement à la Betclic Elite, il va falloir gagner face à l’ASA, en pleine bourre en cette fin de saison et en plus en Alsace. Tout cela en espérant une défaite de Nancy face à l’Elan Chalon, qui est sur la pente descendante. Tout n’est pas fini !

Meilleur jeune de l’année : Clément Frisch (Denain)

Image LNB

Le bilan de l’équipe nordiste n’a pas suffi aux concurrents de Frisch pour lui voler le trophée, mais rien n’est à retirer au jeune joueur de 20 ans, prêté par la SIG Strasbourg. Il a réalisé une superbe première saison professionnelle. 10.7 points, 3.9 rebonds, 1.3 passe décisive et 1.2 interception par match. Ce qui peut vous faire tourner la tête, c’est sa réussite : 54,2% avec 38.5% derrière la ligne à trois points. Il est le 4ème joueur le plus efficace des denaisiens mais aussi le tireur le plus efficace à trois points de son équipe. Très impressionnant donc pour un joueur de cet âge. Il a tout de même subi une petite baisse de régime en fin de saison, ce qui lui a valu un nouveau rôle de joueur en sortie de banc mais rien d’affolant. Mérité pour Frisch qui a reçu son trophée devant les supporters denaisiens vendredi soir après sa victoire au derby face à Lille (88-87), qui a provoqué un envahissement de terrain.

Image Instagram @denain_voltaire/Westcoo

MVP : Stéphane Gombauld (Nancy)

Image LNB

Qui d’autre que Stéphane Gombauld ? Il a été le joueur le plus dominant de la saison et la concurrence n’était pas au niveau. Tout explique sa nomination. Il est tout simplement le meilleur marqueur (19.2), le meilleur rebondeur (8.6) et la meilleure évaluation (23.1) de la saison. Et tout cela avec de gros écarts par rapport à ses concurrents. 2.7 points de plus que Terry Smith, deuxième ; 0.8 rebond de plus que son poursuivant, Demond Watt et attention… 6.2 points d’évaluation de plus que les deuxième, Tim Derksen, Mathieu Boyer et Thomas Cornely ! Rajoutez à cela qu’il est dans le top 5 des meilleurs contreurs. Il aurait pu réaliser toutes ces statistiques face à des équipes médiocres mais non ! Il est tout simplement dans la meilleure équipe de la saison qui est en bonne voie pour monter en Betclic Elite. Bref, il a marché sur la concurrence toute la saison !

Le 5 majeur de la saison :

Image LNB

Meneur de jeu : Thomas Cornely (Blois) : Le meneur de Blois mérite sa place ! Deuxième meilleur passeur (7.1) de la saison régulière, meilleur intercepteur (2.1) et deuxième meilleure évaluation avec Derksen et Boyer (16.9), Cornely est le chef d’orchestre d’une équipe de Blois, qui a pour l’instant l’avantage du terrain pour les play-offs. Il est aussi le deuxième meilleur marqueur de son équipe.

Arrière : Jonathan Hoyaux (Saint-Chamond) : L’arrière de Saint-Chamond fait parfaitement la paire avec Mathieu Boyer, son coéquipier dans le 5 de la saison. Deuxième meilleur marqueur (13.6) et meilleur pourcentage à trois points de son équipe, c’est grâce à son efficacité et au bon positionnement de son équipe dans le classement que Hoyaux est sélectionné dans le cinq.

Ailier : Tim Derksen (Antibes) : L’ailier des Sharks est juste le leader statitique de son équipe : meilleur marqueur, meilleur pourcentage au tir et à trois points, meilleur intercepteur et deuxième meilleur rebondeur. Il est aussi la deuxième meilleure évaluation de la saison. Derksen est incroyable de polyvalence ! Un joueur beaucoup trop sous-estimé ! Statistiques réalisées on précise dans une équipe assurée de participer aux play-offs.

Ailier fort : Stéphane Gombauld (Nancy) : Tout simplement le MVP… Vous savez déjà tout de lui ! Amplement mérité et logique !

Pivot : Mathieu Boyer (Saint-Chamond) : Comme évoqué précédemment, c’est le deuxième joueur de Saint-Chamond dans le 5. L’intérieur a logiquement réalisé une saison plus que correcte pour s’infiltrer dans cette équipe fictive. Il est le meilleur marqueur, le meilleur rebondeur et le meilleur pourcantage au tir d’une équipe pour l’instant deuxième de la saison. Il est aussi la deuxième meilleure évaluation de la saison.

C’est tout pour les récompenses de la saison en Pro B ! Sont-elles méritées selon vous ?

Nathan Brillon

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Basket

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball