Nous suivre sur

Basketball

Basket / Eurocup – Les métropolitans manquent l’occasion de se qualifier pour les 1/4

Boulogne-Levallois se déplace sur le parquet de l’équipe italienne de Trento, pour le premier match de la phase retour du top 16. 

Boulogne-Levallois se déplace sur le parquet de l’équipe italienne de Trento, pour le premier match de la phase retour du top 16. 

Des bases peu élevées 

Les première minutes de la rencontre voient les italiens proposer un jeu très individuel, tandis qu’en face, A.Brown et D.Michineau mettent les METS sur de bons rails offensivement. Cela permet aux visiteurs de prendre rapidement les commandes de la partie.

M.Ladurner and co reviennent en étant plus appliqués défensivement et en améliorant leur passing-game. Néanmoins à la fin du premier quart-temps, c’est bel et bien les métropolitans qui sont en tête, de 3 petits points (12-15), malgré leurs 7 ballons perdus.

Trento prend les choses en main

J.Williams, en deuxième chance, et A.Mezzanotte de loin, prennent le lead en attaque et montrent, très rapidement, la voie à suivre pour l’équipe italienne. De l’autre côté, les franciliens ne parviennent pas à régler le problème des balles perdues et commettent des fautes (bêtes), qui permettent à leur adversaire de convertir des points faciles.

D.Michineau surf sur sa bonne forme actuelle et tente de garder les METS au contact mais les franciliens jouent sur un faux rythme et sont en difficulté. D.Michineau limite la casse, néanmoins les visiteurs sont menés logiquement à la pause (33-28).

Les métropolitans retrouvent du rythme 

Trento redonne un coup d’accélérateur en ce début de troisième période. Comme bien souvent, la fluidité offensive passe par la défense. C’est ce qu’on fait les joueurs de Boulogne-Levallois. En sécurisant les rebonds et en se montrant plus agressifs en attaque, les visiteurs reviennent à 4pts après avoir pris un écart. Sur un 3pts de B.Pinault, à 30″ de la fin du quart-temps, les METS se rapprochent même à deux petites unités.

 Trento résiste au retour de ses adversaires

A.Brown et B.Pinault sortent l’artillerie lourde et la tension monte d’un cran. Les deux équipes se rendent coups pour coups pendant un temps, mais les métropolitans lâchent en défense, et gaspillent des ballons en attaque. Cela profite à J.Williams et G.Browne, qui se montrent précieux dans le collectif italien.

À 2′ de la fin, A.Brown commet une faute anti-sportive suite à sa frustration sur une perte de balle. Cela s’avère être une action décisive pour la fin de la partie, puisqu’elle permet aux locaux de prendre 8pts d’avance. V.Sanders poursuit même en inscrivant un tir assassin à 1′ de la fin, donnant 10pts d’écart.

Les METS ont fait le plus dur en revenant dans le match et en passant même devant en début de quart-temps. Cependant, la défaite est logique au vue de la physionomie du match. Ils ont joué sur un faux rythme, perdu trop de ballons et manqué de jeu collectif par moments. À cela s’ajoute également une défense laxiste par séquence. Quand on joue au niveau européen, ceci se paye cash. Le match s’achève sur le score de 67-57.

Ce ne sera pas ce soir, que les métropolitans décrocheront leur ticket pour les quarts de finale d’Eurocoupe.

Le MVP de la rencontre est L.Maye avec 15pts, 4rebonds et 3passes (17 éval).

B.Pinault et D.Michineau terminent, quant à eux, avec 11pts chacun (6passes également pour D.Michineau) pour les métropolitans.

Léa Duvauchelle

À lire aussi :

Jeep Élite – Josh Owens débarque chez les Metropolitans 92

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball