Nous suivre sur

Basketball

L’ASVEL s’impose non sans difficultés face à Châlon-Reims

Privés de Lesly et Ibekwe, Châlon-Reims a vendu cher de sa peau face à l’ASVEL. 

Privés de Lesly et Ibekwe, Châlon-Reims a vendu cher sa peau face à l’ASVEL. 

L’ASVEL impose son rythme d’entrée et mène 10-2 après seulement 2min30. C.Heitz prend un temps mort très tôt pour recadrer ses joueurs. Cet arrêt provoque l’effet escompté avec une défense qui se durcie côté châlonnais.

Mais les deux équipes sont stoppées net, la faute à un panneau d’affichage qui fait des siennes. Pas de panique pour Châlon qui va mener une belle contre attaque, bénéficiant même d’un 2+1. Ils ne s’arrêtent pas là et provoquent les 5secondes sur la remise en jeu villeurbannaise. Derrière J.Begarin construit sur jeu placé et sert à l’intérieur. 13-15, 7′. Les châlonnais sont plus qu’en place et font le show sur une nouvelle contre attaque qui se conclue par un alley hoop.

L’ASVEL bafouille son basket et s’oublie en défense entretenant l’espoir pour Châlon-reims. Fin du quart temps, 23-24.

De belles promesses pour ce deuxième quart temps

Châlon s’appuie sur ses qualités notamment, le jeu rapide. Ils tiennent et placent quelques contre-attaques grâce à de bonnes défenses. Mais l’ASVEL n’est pas en reste et accélère aussi. Ils vont d’ailleurs rapidement faire parler toute l’étendue de leur talent offensif au terme d’une très belle action collective mettant à mal la défense châlonnaise.

Châlon fait plaisir à voir, joue décomplexé et sur un tir du parking de la part de J.Begarin (encore lui) revient à égalité, 38-38 17′. Ils vont même passer devant sur un flotter en toute finesse.

Cependant, Norris Cole prend ses responsabilités et fait parler l’expérience en plantant 7 points à lui seul (en 30sec), mi-temps 40-47.

Châlon-Reims montre malgré tout un beau visage et ne compte pas donner ce match sans se battre.

Un troisième quart temps pauvre en contenu

En dehors des deux contres coup sur coup de l’ASVEL, ce début de seconde mi-temps laisse perplexe: Pertes de balle, tirs forcés… pas du beau jeu à se mettre sous la dent pour les amateurs de la balle orange. Si le manque d’expérience peut justifier la situation côté châlonnais, pour l’ASVEL (équipe européenne) c’est un peu plus inquiétant.

Fort heureusement, entre quelques actions individuelles on peut voir le ballon circuler pour les deux équipes. Châlon, fidèle à son début de match, passera de nouveau quelques contre-attaques grâce à une défense retrouvée par séquence. Quant à l’ASVEL, ils peuvent compter sur les individualités pour faire la différence. Les 7points d’écart n’ont pas bougé et à la fin du 3ème quart temps le score est de 61-68.

L’ASVEL assure l’essentiel

Peu en réussite, les deux équipes ne laissent rien de facile à leur adversaire et se rendent coup pour coup.

Marcus Freeman prend les choses en main et, avec beaucoup de touché, permet à son équipe de “s’envoler” et prendre 14points d’avance à 1’45 du terme.

Sur une dernière contre-attaque, les châlonnais profitent d’un 2+1 mais c’est fini. Châlon tombe sous les honneurs 73-85 face à une équipe de l’ASVEL pas à son meilleur niveau.

L’écart de 12 points n’est pas significatif et Châlon-Reims aura donné du fil à retordre à l’ASVEL.

N.Cole et M.Freeman finissent la rencontre avec, respectivement, 20 et 22 points pour Lyon-Villeurbanne et J.Mbida, pour Châlon-Reims, rendra une copie correcte avec 12 points à 100% aux tirs pour 21 éval.

 

Léa Duvauchelle

 

 

 

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Basket

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball