Nous suivre sur

Autres sports

Basket/Portrait de légende – Kobe Bryant, le plus grand compétiteur de la NBA ! 2/2 

Désaccords avec Shaq et prise du lead des Lakers 

Suite à la finale perdue face aux Pistons, Kobe décide de tester le marché des transfert, cependant peu d’équipes sont en capacité de répondre à ses exigences salariales. Il décide de signer le contrat proposé par les Lakers pour une durée de 7 ans. Pendant un temps, les rumeurs le voyaient signer du coté des Clippers, mais son équipe actuelle change complètement. Suite aux départs de deux figures majeures, l’entraineur Phil Jackson et le pivot ultra puissant Shaquille O’Neal qui s’engage avec Miami.

Ces départs arrangent bien Kobe Bryant qui sera le seul maitre à bord. L’idée de partager ce poste de leader avec Shaq lui déplaisait ce qui entrainait de nombreuses tensions entre les joueurs même si ils ont toujours été très amis.

Kobe Bryant entame alors une saison qui allait être mouvementée pour lui et sa franchise. Le Black Mamba a du mal à garder son équipe au dessus des 50% de victoire. On lui reproche d’ailleurs énormément son individualisme qui entraine souvent des défaites évitables pour LA. 

Bien qu’il soit le second meilleur scoreur de la saison, il est également celui avec la plus mauvaise réussite (43%). Les Lakers termineront honteusement la saison avec seulement 3 matchs gagnés sur une vingtaine de parties. Ils rateront les Playoffs pour la première fois depuis 1994.

Changement de numéro et naissance de la légende

Au cours de la saison 2005-2006, Phil Jackson fait son retour au poste de coach de la franchise californienne. Les Lakers en profitent pour recruter Kwame Brown et Smush Parker. 

C’est aussi l’année ou il change de numéro, il s’en explique.

« J’ai fait Table Rase, c’est un nouveau départ pour moi. »

Kobe réalisera plusieurs matchs incroyables avec une prestation offensive impressionnante ! Cette saison, il effacera le record de la franchise d’Elgin Baylor en enregistrant 35 points par match en moyenne.

Sa première rencontre hors normes est celle où il plantera 62 points contre les Dallas Mavericks, le 20 décembre 2005.

Il battra ce record un mois plus tard en inscrivant 81 points, vous avez bien lu, 81 POINTS contre les Raptors le 22 janvier 2006. 

La ligne de statistiques est sensationnelle :

  • 28 sur 46 aux tirs
  • 18 sur 20 aux lancers
  • 7 sur 13 à 3 points

Il marquera 55 points en seconde période, un scoring supérieur à l’ensemble de l’équipe des Raptors sur la même période qui ne s’élèvera qu’a 45 points. Voici le résumé de ce match légendaire :

Il enchaînera les performances offensives tout au long de cette année et deviendra le second joueur de l’histoire à marquer au moins 50 points en quatre rencontres consécutives. 

Arrivée de Pau Gasol aux Lakers, titre de MVP et échec en finale

Pour la saison de l’année 2007-2008, le jeune pivot Andrew Bynum est dans le 5 majeur de LA. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il fait très bien son travail, les Lakers se positionnent en première place à l’ouest.

S’en suit l’arrivée de Pau Gasol en février pour remplacer Bynum dans le 5. LA atteint les playoffs et balaye toutes les franchises de l’Ouest, ils explosent Denver 4-0, battent Utah 4-2 et écrasent les Spurs 4-1. Malheureusement, ils se feront battre en finale par leurs éternels rivaux : les Celtics sur le score de 4-2.

Cette année sera celle de la consécration pour Kobe qui s’emparera du trophée de MVP devant Chris Paul, Kevin Garnett et Lebron James.

La quatrième et la cinquième bague 

Les années suivantes sont beaucoup plus prolifiques pour Kobe et les Lakers. La connexion avec Pau Gasol est parfaite, ils écrasent tout sur leur passage. Cependant, des blessures surviennent dans les rangs des Angelinos. Les playoffs verront Utah se faire balayer par LA 4-1, mais le second tour est plus compliqué face aux Rockets de Tracy McGrady et Yao Ming. Finalement ils s’imposeront en match 7 avec 14 petits points de Bryant. Denver en finale de conférence fera les frais de la colère de l’équipe du Black Mamba qui l’emportera 4-2 assez facilement.

Les finales se joueront contre le Magic de Dwight Howard qui sera balayé 4-1 et Kobe prendra également le trophée de MVP des finales.

La saison suivante le scénario se répète face à leurs meilleurs ennemis : les Boston Celtics. Ils s’imposeront au cours d’un match 7  à couper le souffle avec 23 points et 15 rebonds pour Bryant.

Une fin de carrière gâchée par les blessures et une quête vers un sixième titre qui ne se concrétisera jamais

Kobe Bryant poursuivra son oeuvre jusqu’a la fin de sa carrière. A la suite de sa cinquième victoire en Finales NBA, ils ne parviendra plus à atteindre ce niveau de consécration. Malgré cela, les Lakers feront de bons coups sur le marché des transferts, notamment en recrutant Steve Nash et Dwight Howard en 2012. Mais l’alchimie ne se fait pas entre les joueurs et on reproche énormément l’individualisme de Bryant qui coute une nouvelle fois des victoires.

L’année suivante, il se rompt le tendon d’Achille gauche lors d’un match face aux Warriors. Encore en convalescence, il signe un contrat de deux saisons pour presque 50M$. Il grimpera dans les classements All Time au niveau des statistiques personnelles, avant de terminer sa carrière en 2016 avec un match à 60 points face au Jazz de Utah.

Lors de sa retraite il s’occupe de sa famille et principalement sa fille Gianna qui est une formidable joueuse de basketball. Il reste lié à son sport et aime venir voir son équipe des Lakers, il est d’ailleurs acclamé à chacune de ses apparitions dans la salle des Angelinos.

Malheureusement, il décède avec sa fille Gianna lors d’un crash d’hélicoptère en début d’année 2020. C’est alors le deuil dans tout le monde du basketball.

Son palmarès est l’un des plus impressionnants jamais établi

  • 5 titres de champion NBA en 7 finales
  • 7 titres de champion de conférence Ouest
  • 2 médailles d’or olympique
  • 1 titre de MVP
  • 18 sélections au All Star Game
  • 4 titres de MVP du All Star Game
  • 15 fois All NBA Team (plus grand nombre de fois a égalité avec Kareem Abdul Jabbar)
  • 11 fois All NBA First Team (plus grand nombre de fois a égalité avec Karl Malone)
  • 9 fois All NBA Défensive First Team
  • 4ème meilleur scoreur all time (33 643 points) “récemment détrôné de sa troisième place par son ami LeBron James”
  • 2ème meilleure performance de points all time sur un match (81 points)
  • Oscar du meilleur court métrage d’animation pour “Dear basketball” en 2018

Le Black Mamba a marqué a jamais le sport, il manque chaque jour à ses fans et à la planète basket entière. Au revoir Kobe et merci pour tout.

Valentin DUBOIS

A lire aussi : 

Portrait de légende : Kobe Bryant, le plus grand compétiteur de la NBA ! 1/2 

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Basket

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports