Nous suivre sur

Actus Sport

Bilan des finales des championnats de France féminin

Cinq finales du Championnat de France avaient lieu à Tarbes ce week-end pour une grande fête du rugby féminin. La préfecture des Hautes-Pyrénées a accueilli ce qui se fait de mieux chez les filles avec en feu d’artifice, la finale de l’Elite 1 féminine entre Montpellier et Toulouse, deux des plus gros fournisseurs des équipes de France.

Fédérale 1 et 2 : Grenoble et Montpellier promus

L’après-midi a débuté avec les finales de Fédérale 2 et 1. En fédérale 2, ce sont les Amazones de Grenoble qui se sont imposées face aux Pink Rockets du Stade Français. Elles n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Les Amazones ont dominé leurs adversaires parisiennes dès le début de la rencontre. Elles rentrent aux vestiaires à la pause avec une avance confortable (7-22). La deuxième mi-temps verra chacune des équipes marquer un essai (27-12). Le FCG évoluera l’an prochain en Fédérale 1. Dans cette division ce sont les équipes de 2 du Stade Toulousain et de Montpellier qui se rencontraient. Dans un match ultra serré, ce sont les Héraultaises qui sortent vainqueur (12-6).

 

Espoir et Elite 2 : Des finales à sens unique

La suite de l’après-midi a vu le Blagnac Rugby de Michalak disposer des Nordistes de l’Alliance Villeneuve d’Ascq (45-5). En Élite 2, ce sont les Lyonnaises du LOU Rugby qui sont venus à bout du Rugby Club Chilly-Mazarin (22-8) qui conclut tristement sa superbe saison.

   

Elite 1 : Montpellier conserve son titre

En soirée, la finale Elite 1 avait des airs de rassemblement des équipes de France féminines avec le choc entre les coéquipières de Gaëlle Hermet, Camille Imart, Fiona Lecat et celles de Safi N’Diaye, Romane Ménager ou Cyrielle Banet. Au bout du suspense, l’ogre ciste conserve son titre de champion de France de rugby féminin grâce à sa victoire (22-13). Menées 13 à 10 à la mi-temps, les Montpelliéraines ont fait la différence par leur puissance après le repos, inscrivant deux essais, dont un par leur capitaine et internationale Safi Ndiaye (52e), contre aucun point pour des Toulousaines qui n’ont pas tenu la longueur. Si le plaisir est le grand gagnant de cette belle journée de rugby, Montpellier qui repart avec deux boucliers, ne boude pas son plaisir !

Des réactions unanimes

Céline Bourillot, Vice-Présidente de la FFR en charge du rugby féminin,« (cette journée de finale) permet de promouvoir la pratique féminine mais également d’observer la progression de chaque club et de chaque division. Ainsi nous pérennisons un éclairage pas seulement sur la première division mais celles aussi qui sont juste en dessous. Puis cela donne la possibilité aux équipes de Fédérales d’assister à une finale d’Elite ».

Serge Simon, Vice- Président de la FFR et Président de la Commission Féminine à World Rugby : « cette journée vient concrétiser la volonté de la FFR de mettre à l’honneur la féminisation de la pratique du rugby. Avec une augmentation de 86% du nombre de licenciées en 4 ans, la pratique féminine prend de plus en plus d’ampleur en France et nous sommes ravis de pouvoir soutenir sa promotion. La finale Elite 1 était télédiffusée, c’est une belle récompense pour ces jeunes femmes qui éclaboussent le rugby français de leur talent. Le rugby féminin est au cœur de l’avenir de notre sport ».

Résultats

  • Fédérale 1 : Stade Toulousain Rugby – Montpellier Rugby Club 6-12
  • Fédérale 2 : Stade Français – FC Grenoble 12-29
  • Féminines moins 18 ans : Blagnac Rugby – Alliance Villeneuve d’Ascq 45-5
  • Elite 2 : LOU Rugby – Rugby Club Chilly-Mazarin 22-8
  • Elite 1 : Stade Toulousain Rugby – Montpellier Rugby Club 13-22

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport