Nous suivre sur

Cyclisme

À travers la Flandre – Dylan Van Baarle s’impose en solitaire, Van der Poel inquiète

Dernière répétition avec le Tour des Flandres ce week-end, À travers la Flandre est de retour en 2021. Après une annulation la saison dernière à cause du Covid-19, c’est aujourd’hui que nous connaîtrons le successeur de Mathieu Van der Poel. Parmi les candidats principaux à la victoire aujourd’hui, le champion des Pays-Bas fait figure de favori à sa propre succession, mais devra faire face à Julian Alaphilippe et l’armada Deceuninck-Quick Step pour s’imposer. Kluisberg, Kwaremont ou encore Tiegemberg sont au programme des 184 kilomètres de course à quelques jours d’un nouveau monument du cyclisme.

Le parcours de l’édition 2021

L’échappée du jour se fait attendre

Les premiers kilomètres de courses sans difficultés répertoriés ne donnent pas envie aux plus motivés de lancer l’échappée du jour. Malgré une tentative de Rudy Barbier (Israel Start-Up Nation), Yevgeniy Fedorov (Astana-Premier Tech), Tom Scully (EF Education-Nippo), Ivo Oliveira (UAE Team Emirates) et Tosh Van der Sande (Lotto Soudal) après 35 kilomètres de courses, le peloton est de nouveau au complet quelques minutes après. Le Kluisberg, première difficulté du jour, permet comme on pouvait s’en douter de lancer les hostilités. Ethan Hayter (Ineos Grenadiers), Florian Vermeersch (Lotto Soudal) et Jelle Wallays (Cofidis) tentent à leur tour de s’isoler en tête de la course. Vermeersch est finalement distancé de ce groupe, mais cette tentative d’échappée ne possède qu’une trentaine de seconde d’avance à 65 kilomètres de l’arrivée.

La nervosité se fait sentir dans le peloton, l’ensemble des favoris sont déjà présents à l’avant. Une chute à 60 kilomètres de l’arrivée met à terre Viviani, Pidcock et Trentin. Les trois coureurs repartent plus ou moins rapidement, mais la course semble finie pour le sprinter de la Cofidis, visiblement touché. Stefan Küng accélère en tête de peloton et l’écart avec le duo de tête fond sous les vingt secondes. Les coureurs arrivent maintenant sur le Taaienberg et les échappés sont repris sous la grosse accélération de Christophe Laporte avec Greg Van Avermaet dans sa roue. Ballerini et Asgreen sont en queue de peloton, à la limite d’être distancés et le peloton explose en plusieurs parties après cette difficulté. L’accalmie entre les monts permet à de nombreux coureurs de réintégrer le peloton, mais un groupe d’une dizaine de coureurs s’isole à l’avant avec notamment Politt, Russo, Kristoff ou encore Van Barrle. Dylan Van Baarle insiste à l’avant et se retrouve seul alors que Mathieu Van der Poel lance une offensive, suivie et relayée par Florian Sénéchal dans le peloton à 51 kilomètres de l’arrivée.

Les offensives s’enchainent

Un groupe de contre-attaquants parvient finalement à revenir sur les poursuivants de Van Baarle. Ce groupe compte une vingtaine de secondes de retard sur le coureur d’Ineos Grenadiers et la même avance sur le groupe Van der Poel. Le deuxième échelon de la course est notamment composé de concurrents directs de Van der Poel et d’Alaphilippe avec entre autres Wellens, Stuyven, Kristoff, Sénéchal ou encore Politt. Julian Alaphilippe, piégé lorsque les offensives se sont enchaînées est a un 4ème échelon de la course avec Arnaud Démare. Les deux groupes de contre derrière Van Baarle se rejoignent à 44 kilomètres de l’arrivée. L’ensemble des favoris et outsiders sont donc bien présents encore à l’exception d’Alaphilippe, Turgis, Naesen et Pidcock. Les offensives continuent dans le “peloton” notamment grâce Ivo Oliveira, Victor Campenaerts et Luke Durbridge. Ils possèdent rapidement une vingtaines de secondes d’avance et tentent de revenir sur l’homme de tête.

Dans le peloton, les attaques s’enchaînent alors qu’au sommet du Kruisberg, la chaleur fait souffrir Mathieu Van der Poel qui se retrouve distancé et repris par le groupe Alaphilippe. Les différentes offensives font encore exploser les différents “pelotons” alors que Van Baarle est toujours en tête de la course avec une trentaine de seconde d’avance sur le groupe Van Avermaet / Sénéchal à 30 kilomètres du final. Warren Barguil accélère au deuxième échelon de la course, mais Jasper Stuyven ramène tout le monde dans sa roue. Van Avermaet en remet une couche dans le Tiegemberg, mais son attaque n’est pas assez tranchante pour distancer ses adversaires. Il reste 20 kilomètres et Dylan Van Baarle continue son numéro en solitaire avec encore une trentaine de secondes d’avance sur le premier peloton et quasiment une minute sur le 2ème. Jasper Stuyven lance l’attaque la plus tranchante et fait très mal à Sénéchal et Barguil qui parviennent toutefois à revenir.

Van Baarle fait de la résistance

Les écarts ne changent pas entre les différents échelons de la course. Alors qu’il reste seulement une dizaine de kilomètres, tout reste encore possible. Van Baarle s’approche du Nokereberg, dernière difficulté du parcours, mais il ne perd toujours rien pour le moment. Greg Van Avermaet accélère une nouvelle fois sans parvenir à lâcher ses adversaires. Mathieu Van der Poel, présent dans le groupe Alaphilippe, est à bout de souffle ce qui ne rassure pas à quelques jours du Tour des Flandres dont il est le tenant du titre. Dylan Van Baarle se rapproche de plus en plus de la plus belle victoire de sa carrière puisqu’il lui reste 5 kilomètres à parcourir. Victor Campenaerts tente sa chance, mais comme Greg Van Avermaet tout à l’heure, personne ne lâche. Le néerlandais passe sous la flamme rouge avec encore 30 secondes d’avance sur le groupe de contre.

Quelques mètres avant la flamme rouge, le groupe Démare/Alaphilippe revient sur le groupe Van Avermaet alors que Dylan Van Baarle remporte la 76ème édition de cette répétition générale du Tour des Flandres en solitaire après une attaque à plus de 50 kilomètres de l’arrivée. Christophe Laporte prend la deuxième place en ayant attaqué dans le final. Tim Merlier complète le podium en remportant le sprint du peloton et rattrape la journée catastrophique d’Alpecin-Fenix. Mathieu Van der Poel, en grande souffrance aujourd’hui, ne rassure pas sur son état de forme à quelques jours seulement du Tour des Flandres.

Le dernier kilomètre

Le Top 10 de la course

Dorian Parisse

À lire aussi :

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Cyclisme