Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme/Classica San Sebastian – Powless s’impose au sprint !

Aujourd’hui a eu lieu l’édition 2021 de la Clasica San Sebastián. Elle a été remportée par Neilson Powless (EF Education-NIPPO). L’Américain s’impose au sprint devant le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious) et le Danois Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step).

Une échappée de 16 coureurs 

A 50 kilomètres, l’échappée du jour se compose. On y retrouve 16 coureurs : Lilian Calmejane et Mikaël Cherel (AG2R Citroën Team), Valerio Conti et Aleksandr Riabushenko (UAE-Team Emirates), Javier Romo (Astana-Premier Tech), Johan Jacobs et José Joaquin Rojas (Movistar Team), Tsgabu Grmay (Team BikeExchange), Jérémy Cabot (Team TotalEnergies), Jokin Murguialday et Jon Barrenetxea (Caja Rural-Seguros RGA), Mikel Bizkarra (Euskaltel-Euskadi), Daniel Navarro et Oscar Cabedo (Burgos-BH), Xandres Vervloesem (Lotto Soudal) et Romain Hardy (Team Arkéa-Samsic).

Cette échappée va avoir plus de 4 minutes d’avance sur le peloton.  Puis à 70 kilomètres de l’arrivée, les coureurs lancent les hostilités dans l’ascension de l’Alto de Jaizkibel (7,9 km à 5,6%). C’est Javier Romo qui s’échappe et prend le large sur ses compagnons d’échappée. Dans le peloton, ce sont les équipes INEOS Grenadiers et Jumbo-Visma qui gèrent le rythme, l’écart n’est plus que de 2 minutes.

Mikel Landa riposte !

Dans la descente, Giovanni Aleotti, Matteo Fabbro et Wilco Kelderman (BORA-hansgrohe) se retrouvent à terre. Fabbro est le plus sérieusement touché.

Au pied de la montée d’Erlaitz (3,8 km à 10,6%), il ne reste plus que Javier Romo en tête de la course, mais ce dernier est vite repris puisque le peloton monte le rythme. Mikel Landa attaque suivi par Simon Carr (EF Education-NIPPO).

Quatre hommes à l’avant de la course !

Mikel Landa (Bahrain Victorious) laisse filer le Britannique. Simon Carr va prendre un avantage de 45 secondes sur le peloton, tandis que Mikel Landa a été repris. Puis, quatre coureurs sortent du peloton à 30 km de la ligne d’arrivée.

Les 4 hommes de contre-attaques sont : Matej Mohoric (Bahrain Victorious), Lorenzo Rota (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step) et Neilson Powless (EF Education-NIPPO). Ce quatuor va revenir sur Simon Carr quelques minutes plus tard. Ils sont 5 à l’avant de la course. Dans le peloton, c’est la Trek-Segafredo et d’INEOS Grenadiers emmènent les coureurs. Le gruppetto est pointé à 1 minute 15 au moment d’aborder la dernière difficulté du jour, le Murgil-Tontorra (2,1 km à 10,1%, max 19%).

Une chute à l’avant, 3 hommes pour la victoire !

Simon Carr est distancé du groupe de tête. Neilson Powless place une offensive à un 1 kilomètre du sommet et va partir en solitaire. Matej Mohoric accompagné de Mikkel Honoré part en contre. Le Slovène et le Danois reviennent sur l’homme de tête juste avant le sommet, tandis que Lorenzo Rota va faire la jonction avec les hommes de tête.

Dans le groupe des favoris, c’est Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) qui a tenté de s’échapper du peloton mais sans y parvenir. Dans la descente, Matej Mohoric commet une faute de trajectoire dans un virage à droite. Mais Mikkel Honoré et de Lorenzo Rota chutent et sont tous les deux à terre.

Honoré va réussir à revenir sur Mohoric et Powless à 2 kilomètres de l’arrivée. L’italien va terminer 4ème de cette course.

Classement :

Deprez Enzo

A lire aussi :

Cyclisme – Gianni Savio s’exprime sur son nouveau sponsor | Sport Business Mag

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News