Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme – Ils ne reviendront pas dans le peloton professionnel la saison prochaine

D’André Greipel à Romain Sicard, en passant par Fabio Aru, ils seront nombreux à ne plus apparaître dans le peloton professionnel la saison prochaine. Retour sur la carrière de certains hommes forts du peloton ces dernières années. 

André Greipel :

L’Allemand avait commencé sa carrière en 2005, du côté de la formation Wiessenhof. Durant sa carrière, qui a duré 17 ans, André Greipel a décroché 158 victoires. Un palmarès qui faisait de lui le coureur le plus prolifique du peloton actuel. Sa longévité au sein du peloton lui aura notamment permis de remporter 22 étapes de grands tours et 3 titres de champion d’Allemagne sur route. Il était assurément l’un des meilleurs sprinteurs de son époque. 

Dan Martin : 

De sa carrière, on se rappellera sa victoire sur Liège-Bastogne-Liège en 2013, et celle sur le Tour de Lombardie en 2014. On se souviendra aussi de ses victoires remportées sur les trois grands tours. Comme le montrent ses six top 10 sur les grands tours, l’Irlandais a été durant ses années professionnelles un cycliste incontournable. 

Tony Martin : 

En septembre dernier, le coureur allemand devenait champion du monde du contre-la-montre par équipes en relais mixte. Quoi de mieux pour conclure une carrière remplie de victoires de prestige ? À son palmarès, il compte quatre titres de champion du monde de contre-la-montre et onze titres de champion d’Allemagne sur la même discipline. On peut y ajouter 7 étapes remportées sur le Tour de France et sur le Tour d’Espagne, dont 6 sont des contre-la-montre. Il repart donc avec l’image d’un des meilleurs rouleurs du peloton. 

William Bonnet : 

Après 17 saisons passées dans le peloton professionnel, le Français a décidé de mettre fin à sa carrière après Milan-Turin. Lui, n’aura pas souvent levé les bras. Il était plutôt de ceux qui courent dans l’ombre. Si Thibaut Pinot a pu décrocher sa mémorable victoire sur le Tour de Lombardie et s’il a pu espérer la victoire finale sur le Tour de France, c’est en partie grâce à lui. La façon de gagner de William Bonnet était en fait, de faire gagner ses coéquipiers. 

Fabio Aru : 

L’Italien a lui aussi fait le choix de terminer sa carrière cette saison. Évidemment, on n’aurait pas imaginé une telle fin pour Fabio Aru. Giuseppe Martinelli le qualifiait comme « un jeune homme au potentiel énorme » et il n’aura pas tardé à le confirmer. En 2015, il termine second du Tour d’Italie et remporte le Tour d’Espagne. Deux ans plus tard, il devient champion d’Italie. La même saison, pour sa deuxième participation au Tour de France, il est l’un des acteurs principaux de la lutte pour les places sur le podium. Il aura même gagné à la Planche des Belles Filles et porté le maillot jaune durant deux jours. Son transfert en 2018, chez UAE Emirates, aura finalement eu raison de sa carrière. 

Romain Sicard : 

L’annonce de la retraite de Romain Sicard restera l’un des moments émouvants de cette saison. C’est en avril dernier que le coureur de la formation Total Direct Énergie, a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Le Français a révélé souffrir d’une maladie cardiaque qui l’obligeait à renoncer au sport de haut niveau. Il avait commencé sa carrière professionnelle chez Orbea, en 2009. Cette même année, il avait remporté le titre de champion du monde sur route espoirs et le Tour de l’Avenir. Au cours de sa carrière, il aura démontré à plusieurs reprises ses qualités de grimpeur et d’équipier. 

Carmen Harel 

À lire aussi : 

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News