Nous suivre sur

Breaking News

S’équiper comme le Team INEOS

Dans ce contexte de trêve sportive forcée, Sport Business Mag Vélo a décidé de vous faire l’étalage des équipements des formations professionnelles. Montures, roues, casques ou encore tenues, tout sera passé au peigne fin à raison d’une équipe par jour. La rédaction donnera également une note esthétique à chacune d’entre-elles.

 

Volume 15 : Team INEOS

Note finale : 13,625/20 (Vélos, roues, casques et tenues : 54,5/80)

 

Les vélos: INEOS x Pinarello

Le partenariat INEOS/Pinarello est de longue date et tout semble idyllique depuis la création de l’équipe en 2010. Pinarello fournit de nombreuses gammes de vélo à l’équipe britannique et les coureurs de Dave Brailsford remportent des Grands Tours sur les machine italiennes. Cette saison les coureurs INEOS chevaucheront au moins 4 montures différentes hors prototype. Les coureurs resteront fidèles au modèle F12 développé l’an dernier à travers les gammes Dogma F12 et Dogma F12 XLight pour les courses par étapes. Pour les contre la montre, la gamme Bolide n’a pas évolué depuis l’an passé mais reste toujours au top de la performance. Pour les classiques pavés, Pinarello avait cette saison travaillé sur un nouveau modèle conçu spécialement pour les copains de Ian Stannard. Ce modèle, pour les brutes martyrisant les manivelles, s’appelle Dogma K10. Niveau design peu de différence entre tous les modèles mais certainement une réactivité bien différente.

Pinarello Dogma F12

Prix de vente: 1300€

Pinarello F12 XLight

Pris de vente: 15000€

A première vue, difficile de trouver les différences entre ces deux vélos. Il en existe néanmoins une majeure. Le Pinarello F12 XLight, comme son nom l’indique est plus léger, pourquoi ? Comme on peut le remarquer, le cadre est noir mate contrairement au F12 qui a un dégradé rouge et noir brillant. C’est parce que le Pinarello F12 XLight n’est pas peint, le carbone est travaillé pour être mate à l’état pur, cela permet de gagner quelques grammes, un gain non négligeable pour une équipe cherchant tous les gains marginaux. En parlant de perfectionnisme, pour quitter la gamme F10 que l’équipe chevauchait en début de saison dernière, INEOS voulait des garanties d’une meilleure performance. Pinarello et INEOS ont donc étudié en long et en large leur nouveau bijou, le F12. Le résultat: 8 watts de gagné lorsque le coureur roule à 40km/h, soit environ 1 seconde de gagner sur 1 kilomètre. Si vous souhaitez rouler sur les mêmes vélos qu’INEOS lors de vos sorties dominicales, recherchez peut-être plus leur Dogma F10. A part en descente vous atteindrez rarement les 40km/h et puis, pour une différence de prix entre 6000 et 7000€, vous n’êtes pas à 8 watts près !

 

La note: 15/20

Certes les géométries Pinarello peuvent ne pas plaire à tout le monde mais on ne peut pas leur enlever les efforts et moyens gigantesques mis dans la recherche et développement de ces machines qui sont à coup sur dans les vélos les plus performants du peloton. On ne peut pas gagner autant de Grand Tour sur de mauvais vélos.

 

Les roues: INEOS x Shimano

Shimano Dura-Ace C60 Tubular 

Roue arrière C60/crédit Shimano

 

Avec sa réputée gamme Dura-Ace, Shimano équipera les Pinarello F12, F10, Dogma F12  des C60 tubulaires et à disques. Des roues dont les priorités sont l’aérodynamisme et l’inertie. Idéales pour les amoureux de l’offensive, les Shimano Dura-Ace C60 possèdent des jantes carbone de 60mm, tranchantes face au vent et fleurissantes dans des conditions optimales. La paire de C60 pèse en moyenne 1,5kg pour un prix de la paire avoisinant les 3000€.

PS : Pour plus d’agilité en montagne, les coéquipiers de Chris Froom n’hésitent pas à avoir recours au modèle C40 dès que ça grimpe.

Pro Wheel CLincher / Pro 3-spoke Textreme Tublar

Pour le contre-la-montre place à la marque spécialiste des composants carbones, la marque PRO dérivé du géant Shimano. PRO équipe de nombreuses équipes professionnelles du World Tour avec des roues au style agressif s’alliant parfaitement au design général des vélos de contre-la montre. Pour le prix on ne vous en parle même pas au risque d’effrayer votre compte en banque.

Note : 12/20

Simples, mais performantes. Les Shimano Dura-Ace C60 ont encore gagné en aérodynamisme, mais leur visuel n’a rien d’emballant. INEOS, souvent très en avance sur le matériel, ne s’est toujours pas converti aux freins à disques, étonnant… Mention Assez Bien, Shimano peut mieux faire sur le style !

 

 

Les casques: INEOS x Kask

Kask est une marque assez récente, crée en 2004. La marque est spécialisée dans la protection pour le cyclisme, le ski et l’équitation. Kask mise tout sur le haut de gamme, difficile de trouver dans les dernières collections des casques à moins de 170€. Néanmoins, Kask en propose pour tous les goûts, de l’aérodynamisme presque trop poussé jusqu’à l’ultra léger de 180g en passant par sa gamme la plus populaire le Protone, compromis parfait entre confort et aérodynamisme. La firme propose toutes ses gammes à l’équipe INEOS, ce qui ne déplaît pas à Michal Kwiatkowski et ses coéquipiers  cherchant le style parfait sur le vélo.

Modèle phare de la marque, le Kask Protone

La note: 15/20

La marque Kask est, grâce à son modèle Protone, une des marques les plus populaires des pelotons amateurs, alliant parfaitement style, légèreté et confort. Ce modèle semble n’avoir aucun défaut. Le modèle aéro est néanmoins le point faible de la marque. Peu utilisé par l’équipe britannique il serait inconfortable sur de trop longues distances et la forme du casque est loin de rendre « bien » sur toutes les têtes.

 

Le textile: INEOS x Castelli

Comme la grande majorité du peloton INEOS se fournit en Italie pour s’équiper en textile. Ils ont choisi la marque Castelli. Pas question pour INEOS de descendre en gamme, les Britanniques s’équipent chez une des marques les plus coûteuses du marché. La qualité du textile Castelli est en revanche irréprochable, le confort de leur maillot est impressionnant (à condition d’être un minimum affûté). La marque italienne a également développé pour l’équipe de Dave Brailsford une gamme lifestyle, certes restreinte mais plutôt bien réussie.

Aéro race jersey vendu à 120$ (la boutique INEOS)

La note 12,5/20:

Attention discorde !!! compliqué de se mettre d’accord dans la rédaction autour des tenues INEOS. 12,5 peut paraître rude au vu de la qualité de textile proposé et des moyens mis en oeuvre dans la recherche et développement par Castelli. Mais malheureusement le choix des couleurs est discutable. Certes, les couleurs sont celles d’INEOS mais le ton sombre du maillot et la touche rouge sombre sur le haut n’aide pas le Team INEOS à rattraper leur déficit d’image qu’ils ont auprès du grand public. Des maillots sombres et inquiétants avec des couleurs évoquant les costumes des “méchants” ou “le côté obscure” dans les films n’aident pas Chris Froome et ses copains à avoir une meilleure image. Les tenues aux touches bleues du Team Sky étaient bien plus rassurantes. Le design du maillot et donc plutôt un mauvais choix.

 

 

Axel Lhote

Vous voulez en savoir plus du les équipes pro, venez découvrir comment s’équipe le Team Total Direct Energie.

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News