Nous suivre sur

Breaking News

Pleins de rebondissements pour les JO de Tokyo 2020 !

Les qualifications pour les JO de Tokyo 2020 auront joué des tours à plusieurs équipes en lice. En effet, après l’affaire du Canada, c’est au tour du Qatar et de l’Ukraine de passer devant la commission de la Fédération Équestre Internationale pour deux affaires bien différentes… 

Le Qatar sur la sellette suite à un contrôle positif !

Après l’affaire ayant touché l’équipe du Canada suite à un contrôle positif, c’est au tour du Qatar de passer en commission disciplinaire. 

Lors du CSIO 4*-W de Rabat, Bassem Mohammed et le cheikh Ali al-Thani ont été contrôlés positifs au carboxy-THC, métabolite du cannabis. La substance étant, comme l’Agence mondiale antidopage l’indique, une substance interdite pour tout athlète comme pour leurs chevaux. 

L’affaire tombe mal puisque le Qatar venait de faire l’acquisition de deux nouveaux cracks, Timon d’Aure, ancienne monture d’Alexis Deroubaix, et récemment Caletto Cabana, anciennement sous la selle de Wilton Porter. Nous ne verrons donc peut-être pas évoluer ces nouveaux duos lors des JO de Tokyo 2020…

Pour l’instant, rien n’est sûr pour le Qatar qui est en attente de jugement. La disqualification de cette équipe entraînerait la qualification du Maroc pour les JO 2020. Leur sort est suspendu au jugement de la Fédération Equestre Internationale, affaire à suivre..

L’Ukraine n’a pas les minima individuels requis !

Gros retournement de situation pour l’équipe ukrainienne qui perd sa place pour les JO 2020. En effet, pour qu’une équipe puisse prétendre à une qualification pour les JO, il faut que trois cavaliers terminent avec un sans-faute dans un Grand Prix CSI 3*, 4 points dans un Grand Prix 4* ou 8 points dans un Grand Prix 5*.

Néanmoins, seulement un cavalier de l’équipe ukrainienne remplit ces conditions, ce qui les disqualifie automatiquement pour les Jeux Olympiques. Par conséquent, la République Tchèque, respectant les minima individuels, est qualifiée pour les JO de Tokyo 2020 !

La République Tchèque a cependant connu des problèmes de contrôles récemment. En effet, leur cavalière Emma Augier de Moussac est suspendue depuis le 23 décembre suite à un contrôle antidopage positif datant de la période qualificative pour les JO 2020. Heureusement, les trois autres cavaliers de l’équipe remplissent chacun les minima individuels qui les qualifie par conséquent pour les JO de Tokyo 2020.

Les rebondissements sont loin d’être terminés, en attente d’un jugement pour l’équipe du Qatar. Affaire à suivre…

Maëlys MOTTIN 

À lire aussi : Le duo Vancouver de Lanlore/Pénélope Leprevost sécurisé pour les JO de Tokyo 2020 !

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News