Nous suivre sur

Actus Sport

Euro Espoirs – L’Allemagne qualifiée en finale !

L’Allemagne s’est imposée contre la Roumanie (4-2) au terme d’un match fou grâce à deux buts sur coup franc en fin de rencontre et se qualifie ainsi en finale de l’Euro Espoirs où elle tentera de défendre son titre contre la France ou l’Espagne.

Une fois encore, l’Allemagne a été cruelle de réalisme face à une Roumanie fantastique à l’image du tournoi réalisé par Ianis Hagi et ses coéquipiers. Même sans le Monégasque Benjamin Henrichs, suspendu (remplacé par Maximilian Mittelstadt) et la star Marco Richter, laissé au repos (remplacé par Nadiem Amiri), les jeunes Allemands ont su être plus entreprenants que des Roumains punis sur leurs quelques erreurs.

Une Allemagne menée et surpassée

Arrivant en position de favori, l’Allemagne a surpris et s’est faite bousculée en début de rencontre par des Roumains soutenus par une marée jaune de près de 10 000 supporters à Bologne. Ivan (11e) puis Hagi (13e) lancent les hostilités mais, tout comme face à l’Autriche dimanche dernier, la Nationalmannschaft parvient à ouvrir le score contre le cours du jeu. Au terme d’une action solitaire sensationnelle partant du rond central, Nadiem Amiri trompe Andrei Radu d’une frappe limpide et donne l’avantage à l’Allemagne, alors bien partie pour défendre son titre en finale (21e). Le remplaçant de Marco Richter prouve que Stefan Kuntz a bien fait de le titulariser.

Mais les Allemands ont à peine le temps de profiter de leur avance qu’une nouvelle fois la défense pêche et concède un penalty, le quatrième en autant de rencontres. Une erreur qui coûte l’égalisation grâce à un but de George Puscas, son quatrième du tournoi (24e). Étrangement, les coéquipiers de Levin Oztunali sortent totalement de leur match et concèdent dangereusement des occasions. Baluta (30e) puis Puscas (31e) obligent Alexander Nübel à sortir des parades dont il a le secret. Le gardien courtisé par le PSG ou encore le Bayern Munich prouve une nouvelle fois qu’il est l’un des joueurs du tournoi. Stefan (33e) et Man (39e) sont également proches de donner l’avantage aux leurs mais c’est George Puscas qui parvient à délivrer tout un stade grâce à une tête qui laisse Nübel figé sur place (44e). La Roumanie créé la sensation et rentre aux vestiaires avec un but d’avance après avoir renversé la tendance.

Une seconde période cruelle de réalisme

Si l’Allemagne a été bousculée en première période, c’est avec de toutes autres intentions qu’elle revient sur le terrain de Bologne. Les Roumains sont dépassés par les contre-attaques allemandes et Ianis Hagi commet l’irréparable dans la surface de réparation. La Nationalmannschaft revient au score sur penalty grâce à un but de l’inévitable Gian-Luca Waldschmidt, qui inscrit son sixième but du tournoi (51e). Une bataille dans l’entrejeu s’engage entre les deux nations, beaucoup plus proches que l’on aurait pu l’imaginer avant le début de la rencontre. Les rares tentatives de Neuhaus (66e), Waldschmidt (71e) et Nmecha (86e) passent près du but mais ne sont pas cadrées. Les Roumains sont désemparés et ne parviennent pas à inquiéter Alexander Nübel.

Finalement, c’est sur un nouveau coup de pied arrêté que le match va se décanter, dans les ultimes minutes de la rencontre. Après une belle combinaison avec Nadiem Amiri, Gian-Luca Waldschmidt donne l’avantage aux siens d’une magnifique frappe poteau rentrant (89e). Les jeunes Roumains sont cruellement punis. L’attaquant de Fribourg devient ainsi le meilleur buteur sur un Euro Espoirs avec sept réalisations ! Suite à ce coup de massue, les Roumains perdent totalement le fil du match et concèdent un nouveau coup franc à l’entrée de la surface suite à une nouvelle faute d’Orel Grinfeld qui lui vaut un second carton jaune synonyme d’expulsion. Après Waldschmidt quelques minutes plus tôt, Nadiem Amiri se charge du coup franc, cette fois-ci frappé directement. D’une frappe magistrale, l’attaquant d’Hoffenheim vient offrir la qualification à l’Allemagne (90e+4).

Malgré avoir été bousculée et menée au score, à la fin c’est toujours l’Allemagne qui gagne. La Nationalmannschaft tentera de défendre son titre acquis en 2017 contre l’Équipe de France ou la Rojita dimanche soir.

 

Grégoire Devaux

À découvrir également : Quel avenir pour Kevin Trapp ? 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport