Nous suivre sur

Actus Sport

Finale coupe des nations : Du suspense jusqu’à la dernière seconde

Après l’épreuve de qualification du vendredi, sur les 15 nations en lice, les 8 meilleures ont été sélectionnés pour participer à la grande finale coupe des nations le dimanche. S’affrontaient pour la finale : L’Italie, la France, L’Autriche, la Belgique, la Suisse, l’Irlande, les Pays-Bas et la Suède.

Cette liste des 8 est très interessante car il y a des nations fortes telles que la France, la Suisse … mais il y a également des outsiders comme l’Autriche. La surprise a été créée par l’Allemagne, vrai nation forte de l’équitation qui n’est pas parvenue à se qualifier et a du se contenter de la consolante.

L’espagnol Santiago Varela a dessiné une piste très technique, contenant des fautes un peu partout ( la ligne double spa-vertical rivière vertical, la dernière ligne double-oxer-vertical puis oxer)

Les tricolores qualifiés de justesse sont repartis numéro 1 dimanche. Kevin Staut boucle un tour assez rapide en 4 points sur la rivière. Cédric Angot, après un parcours maitrisé écope de 4 points sur le vertical 11. Le parcours extrêmement fautif (seulement 4 cavaliers sont parvenus à réaliser un sans faute) permet à la France à mi-parcours d’être 3ème du classement provisoire à égalité avec l’Irlande et l’Autriche avec 4 points. En tête la Belgique et l’Italie à 0 point grâce au sans faute d’un de leurs cavaliers. Les Pays-Bas, la Suisse et la Suède terminent le classement avec respectivement 8 points, 8 points et 12 points.

Après la pause, la compétition a repris avec Mathieu Billot. Une total contre performance pour le normand qui écope de 17 points, fautant sur l’oxer 3, la spa entrée de double, la rivière en 8, et la sortie verticale du double numéro 12. Il prend également 1 point de temps dépassé. Le score de Mathieu Billot est bien évidemment effacé, il place la France avec 8 points. Olivier Robert devra faire appel à tout son talent pour parvenir à ne pas aggraver ce score qui peut coûter très cher. Mais malgré ces 8 points la France est toujours dans la course au vu des nombreuses fautes que les autres nations ont également commis.

Lorsque toutes les nations n’avaient plus qu’un cavalier à faire entrer en piste, la France tient la tête du classement provisoire avec 8 points. Complètent le classement l’Irlande et l’Italie, également avec 8 points mais moins rapides. La Belgique est en embuscade à la 4ème place avec 12 points.

Olivier Robert a jeté toutes ces armes dans la bataille pour aider au mieux l’équipe de France, cependant il n’accède pas au sans faute en mettant à terre l’entrée oxer du dernier double et le dernier obstacle, l’oxer en bout de ligne. Un 8 points qui peut coûter très cher à la France car additionnés, les vestes bleues écopent de 16 points définitifs.

Toutes les nations se sont battues et lors de cette finale rien n’était joué avant la fin du dernier cavalier en piste. Après le passage de l’Italien Lorenzo de Luca en 8 points, l’Italie écope de 16 points au total.

Après une bataille acharnée :

1 – Belgique – 12 points

2 – France – 16 points

3 – Irlande – 16 points

4 – Italie – 16 points

5 – Pays-Bas – 16 points

6 – Suède – 20 points

7 – Autriche – 20 points

8 – Suisse – 32 points

La France est la meilleure nation des 16 points, au vu de son chrono ultra rapide. Les vestes bleues s’attribuent une belle 2nde place derrière une Belgique impressionnante ! La Suisse est LA déception de ce championnat.

Philippe Guerdat, le sélectionneur de l’équipe de France a réagit suite à la superbe performance des tricolores :

“Je suis content pour mes cavaliers parce qu’ils se sont bien battus. C’était vraiment une épreuve compliquée aujourd’hui. Nous terminons avec une superbe deuxième place, c’est un très bon résultat. Je peux être fier de mes garçons!

Les Belges ont gagné avec deux scores à douze points! Nous, nous sommes passés tout près du sans-faute à deux reprises avec les parcours de Kevin Staut et Cédric Angot. La faute de Kevin sur la rivière était minime! Quel Filou, le cheval de Mathieu, était un peu émoussé, il restait trop en l’air. Olivier a fait tout ce qu’il pouvait, mais le cheval était peut-être un peu fatigué sur la dernière ligne. C’est un bilan positif. Nous revenons de loin. Je pense quand même qu’ils ont montré que c’était des cracks cavaliers, que nous sommes une véritable équipe!

Je tiens également à rassurer tout le monde quant à Vancouver de Lanlore. Après des examens de santé, nous avons vu qu’il n’y avait rien du tout. Nous pensons qu’il s’est peut-être simplement fait un peu peur sur un saut pendant l’échauffement vendredi. Il a couru l’épreuve à 1,45m ce matin et sautait très bien, comme d’habitude”

 

Pauline Delcamp

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport