Nous suivre sur

Euro 2021

Foot/ Euro 2021 – Locatelli, la classe à l’Italienne et une Squadra en 8ème !

A l’occasion du deuxième match de groupe A, l’Italie accueillait la Suisse à Rome. Après une victoire en patron en ouverture face à la Turquie (0-3), l’Italie confirme sa qualification face aux Helvètes. Auteur de deux buts, Manuel Locatelli enterre des Suisses trop timides.  

Pour la rencontre face à la Suisse, Mancini effectue un seul changement comparé au match contre la Turquie il y a 5 jours. Di Lorenzo remplace Florenzi dans le couloir droit. Coté Nati aussi, la formation à 5 défenseurs est alignée comme pour le premier match face au Pays de Galles (1-1). 

Une domination sans partage des Italiens 

On connait l’appétence des Italiens pour la possession et le contrôle du tempo. A l’image du match contre la Turquie en ouverture, les Azzuri prennent le contrôle du ballon. Une tendance confirmée en début de partie où les hommes de Mancini s’installent dans le camp Suisse et posent leur jeu. Face à un gros bloc défensif des Helvètes, les Italiens attendent et font tourner le ballon. Il n’aura fallu attendre que 10 minutes pour voir une première action concrète. Spinazzola déborde sur son couloir gauche et centre pour Immobile, l’attaquant de la Lazio de Rome manque le cadre de peu. Les transalpins mettent une grande pression tandis que les Suisses subissent et peinent dans la récupération. 

On pensait un temps à l’ouverture du score de Chiellini sur corner, à la 19ème minute, mais le but du capitaine est annulé suite à une main involontaire. Une fois héros sur son ouverture du score puis déchu par la VAR, le capitaine est contraint de quitter les siens suite à des douleurs à la cuisse. Un manque très vite compensé par la vraie ouverture du score de Manuel Locatelli. A l’origine de l’action sur un décalage pour Berardi, le milieu de Sassuolo suit parfaitement l’action et marque en bout de course. Complètement oublié par les défenseurs, obnubilé par Immobile, il reçoit un centre à ras de terre parfait de Berardi, en débordement sur son aile droite. Un but logique pour des Azzuri dominants des Suisses pourtant bien organisés. Malgré la perte de Chiellini, les Italiens ont bien réagi grâce à un pressing efficace.

L’irrésistible Manuel Locatelli

Alors qu’on voyait les Suisses mieux rentrer dans la seconde période en mettant plus d’énergie dans leur déplacement et grâce à un pressing plus intense, la Squadra Azzura double la mise à la suite d’une nouvelle réalisation de Locatelli. Le milieu de Sassuolo se fait oublier dans l’axe et est servi par Barella en entrée de surface. Dans la foulée, il arme une frappe croisée surpuissante se logeant dans le petit filet droit de la cage de Sommer, immobile sur sa ligne. Outre ses deux buts, le milieu transalpin est devenu un élément indispensable de la formation de Mancini. 

Malgré quelques fautes techniques, les Suisses se montrent plus incisifs à l’image de deux frappes consécutives de Zuber à la 65ème minute, lui qui était entré cinq minutes plus tôt. Alors qu’il n’avait rien eu à faire depuis le début du match, Donnarumma s’impose par deux fois face à l’attaquant Helvète. On sent en fin de rencontre une envie d’en faire plus pour les Italiens, à l’image de la bonne entrée en jeu de Federico Chiesa mais Immobile manque le cadre par deux fois en contre-attaque. Le buteur de la Lazio est finalement récompensé à la 88ème minute et scelle la victoire des siens. Sur une récupération haute, Immobile est servi et arme sa frappe dans la même zone que son coéquipier 40 minutes plus tôt. Son ballon fuse et trompe Sommer, le portier du Borussia touche légèrement le ballon. L’Italie s’impose au bout d’un match contrôlé de bout en bout. 

Les Azzuri confirment qu’ils sont une des Nations les plus en forme de la compétition. Avec 6 buts en deux rencontres et 0 but encaissé, les Italiens montrent une force collective impressionnante combinée à une maîtrise tactique irrésistible. Ils maintiennent leur série de 29 matchs sans défaite face à des Suisses inoffensifs. La Nati est maintenant en difficulté dans le groupe A après un nul face aux Gallois lors de la première journée. 

Antoine Lheureux 

À lire aussi :

Foot/Euro 2021 – Fernandes transféré à l’hôpital

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Euro 2021