Nous suivre sur

Coupe du Monde de Football

Foot / CDM : Un Brésil qui se réveille au bon moment contre une Serbie malade

Pour le 2e match de la journée pour le groupe G, le premier pour ces 2 nations, le Brésil et la Serbie se font face dans une ambiance de folie grâce aux Brésiliens venus en masse. Ce match pourrait être la première défaite en 15 matchs pour le Brésil.

30’s : Mitrovic, déjà avec cette envie de victoire force un peu sur Thiago Silva qui se retrouve au sol, il commet la faute

11′ : Les Brésiliens sont maitres du ballon mais ont peu d’occasions, les Serbes qui jouent en contre sont les plus dangereux pour le moment

20′ : Les Brésiliens n’arrivent pas à entrer dans la surface Serbe, la preuve étant cette frappe de Casemiro qui termine dans les mains de Milinkovic-Savic, faute de meilleure option

Les supporters brésiliens sont désormais silencieux en voyant que leur nation n’y arrive pas

26′ : Vinicius Jr. lancé parfaitement en profondeur par Thiago Silva, voit la muraille serbe, Vanja Milinkovic-Savic, surgir juste devant lui et arriver en premier sur le ballon

34′ : Raphinha et Paqueta nous montrent un enchainement de passes magnifique, seul point négatif, Raphinha qui manque de finition devant Milinkovic-Savic

40′ : Milenkovic loupe complètement son dégagement et envoie encore mieux Vinicius en profondeur. Ce dernier loupe sa frappe

MI-TEMPS : BRÉSIL 0 – 0 SERBIE

Une première mi-temps où le Brésil a le contrôle de la balle sans pour autant se montrer si dangereux. Le jeu de contres de la Serbie reste le plus dangereux pour le moment
Le pire joueur de cette mi-temps est pour moi Richarlison, il a été invisible, très peu de ballons touchés et un placement très en retard lors des phases offensives. Il s’agirait pour le Brésilien de se réveiller, c’est la Coupe du monde, pas la Carabo Cup !

A la reprise, Neymar n’ayant pas fini de lasser ses chaussures, les Serbes font tourner le ballon
Sur la relance, les Serbes se manquent complètement et Raphinha manque de peu d’ouvrir le score


49′ : Gudelj découpe Neymar juste avant la surface mais à cette distance, le coup franc est ni plus ni moins qu’un penalty
Heureusement pour les Serbes, Juninho ne peut plus être appelé
Le coup franc est dévié par le mur

Dusan Tadic nous sort un match affreux. Il est très loin du niveau qu’il affichait au l’AJAX, c’est dommage pour une belle équipe de Serbie

59′ : Danilo récupère un ballon dans l’axe, il s’avance face au but et frappe au but, une belle frappe flottante qui tape l’intérieur du poteau sans rentrer dans le but Serbe. La plus grosse occasion du match !

Les Serbes semblent désormais en difficulté, déboussolés

65′ : Neymar qui dribble, Vinicius qui tire, Milinkovic-Savic qui repousse la balle et Richarlison, en ultime opportuniste, vient pousser cette balle au fond des filets

BUT DE RICHARLISON : BRÉSIL 1 – 0 SERBIE

L’arbitrage semble clairement pour les Sud-Américains, Casemiro pour la 2e fois depuis le début du match, met volontairement son bras dans le visage d’un serbe sans pour autant qu’une faute ne soit signalée. Littéralement 2 secondes après, une faute est signalée sur Neymar, ce qui vaut un carton jaune pour le Serbe ayant fait la faute.

72′ : Vinicius Jr. centre, Richarlison récupère et se lève la balle tout seul pour venir mettre un retourné dans les buts Serbes

BUT DE RICHARLISON : BRÉSIL 2 – 0 SERBIE

Lui qui était si invisible en première période s’est finalement réveillé en seconde, au grand bonheur des Brésiliens qui ont soif d’une sixième étoile.

Neymar sort, vraisemblablement sur blessure à un pied, terrible news pour le Brésil

80′ : Casemiro trouve la barre sur une frappe enroulée entrée de surface !
Les serbes sont écroulés, plus rien ne va chez les européens

FIN DU MATCH : BRÉSIL 2 – 0 SERBIE

Des Serbes perdus après l’ouverture du score, on ne notera pas la performance désastreuse de Tadic. Le joueur de l’AJAX a tout raté dans ce qui n’était pas son meilleur soir.
Un Brésil qui se rassure avec cette victoire sur une assez belle nation, pronostiquée comme une des battantes pour la première place. Ce qui aurait pu être la finale du groupe pour la première place si ce match avait été le dernier se solde par une victoire du Brésil.
Gros point noir, la sortie de Neymar sur blessure au pied, dans l’attente des résultats tout le peuple brésilien et parisien retient son souffle.

A lire aussi :

Loris Ali Mandjee

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Coupe du Monde de Football