Nous suivre sur

Coupe de France

Foot/ Coupe de France – Nancy – Rennes : Au bout du suspense, l’AS Nancy crée la surprise

C’est la rentrée des classes pour nos clubs français, et qui dit reprise de janvier, dit forcément Coupe de France, comme une tradition.
2 semaines après le premier tour, passé sans trop de dégâts face au FC Lorient, les hommes de Bruno Génésio se déplaçaient cet après-midi au Stade Marcel Picot pour y retrouver la lanterne rouge de Ligue 2, l’AS Nancy Lorraine, victorieux en 1/32ème d’une autre écurie de l’élite, l’ESTAC.

Ce match aurait dû donc, en apparence, être une formalité de reprise pour un candidat au podium. Mais la magie de la Coupe de France a une fois de plus ajouté son grain de sel à cela.

La 1ère Mi-Temps :

La première période rennaise est bonne, les rouge et noir assument leur statut de favori et privent rapidement les Nancéiens de ballon, et se retrouvant donc face à un bloc assez compact et recroquevillé dans sa moitié de terrain.
À l’image de son excellente moitié de saison, le stade rennais ne semble pas avoir perdu ses bonnes habitudes, et va même réussir à obtenir à la demi-heure de jeu un penalty.
Sehrou Guirassy, très peu en réussite sur le début de match, loupe sa frappe et gâche une nouvelle opportunité de donner l’avantage à son club.

Malgré cette déception, les Rennais continuent de pousser, ne laissant à Nancy que des opportunités de contre ou de long-ballons, assez inefficaces pour le moment.

Une première mi-temps donc à sens unique, outrageusement dominée par le SRFC (74% de possession, 11 tirs contre 6). Mais dominer n’est pas gagner, et le tableau d’affichage reste vierge lui, preuve d’un manque d’efficacité criant cet après-midi, symbolisé par le penalty manqué de Guirassy.

La 2ème Mi-Temps :

Au retour des vestiaires, les Nancéiens semblent beaucoup plus combattifs et entreprenants. En effet, sentant la potentielle ouverture du score arriver, Benoit Pedretti procède à un changement, l’entrée de Biron pour la sortie du Jung.
Cependant les Rennais semblent venus pour gagner et ne lâchent pas la grappe, provoquant alors à l’heure de jeu l’ouverture du score de la pépite Jeremy Doku, bien servi par le jeune Lorenz Assignon.
Mais alors qu’on pensait le match enfin plié, et que les Rennais pourraient dérouler tranquillement durant les 30 prochaines minutes, le vent va étrangement changer de sens… Des Nancéiens combattifs vont alors mettre le pied sur le ballon, et multiplier les occasions amenant, à une dizaine de minutes de la fin du match, l’égalisation de Mickael Biron, rentré au début de la seconde période.

Au terme d’une fin de match assez équilibrée, l’AS Nancy arrache donc la séance de tirs au but, laissant les Rennais en proie à de potentiel regrets.

C’est maintenant que la magie de la coupe de France s’en mêle, et au terme d’une séance de tirs au but intense, avec un Baptiste Valette héroïque sur la ligne, la lanterne rouge de Ligue 2 parvient à s’imposer contre le 4ème de Ligue 1, et continuera donc l’aventure en Coupe de France, de quoi redonner un boost de confiance pour le maintien en Ligue 2.
Côté Rennais, il faudra maintenant se concentrer sur la bonne saison en cours côté championnat et côté européen.

Remi Yanes 

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Coupe de France