Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Nous suivre sur

Football

Foot/DFB Pokal – L’exploit d’Essen (D3) qui fait tomber Leverkusen !

Après avoir enchaîné 2 défaites en championnat face à ses adversaires directs (Leipzig et Wolfsburg), le Bayer Leverkusen a l’occasion ce soir de se remettre sur de bons rails avec ce 8ème de finale de DFB Pokal. Le Rot-Weiss Essen, 2ème de la 3ème Division allemande, est invaincu depuis maintenant 33 matchs soit depuis la saison dernière. La qualification obtenue le 23 décembre dernier face à Düsseldorf a fait grand bruit. C’est donc un match important pour les deux équipes : se relancer d’un côté, garder son invincibilité de l’autre.

Mais il ne faut pas se faire d’illusion pour les locaux, Leverkusen reste une très bonne équipe, notamment depuis la saison dernière. Les hommes de Peter Bosz mettent en place leur jeu et gardent le ballon. Les occasions et les tirs ne manquent pas, mais les visiteurs peinent à la finition, parfois par manque de réalisme, mais aussi par manque de réussite. A la 25ème minute, Patrick Schick trouve la barre transversale. Malgré la domination du Bayer, le score n’évolue pas. Essen se montre tout de même solide grâce à une charnière et à un gardien rassurant. Du côté adverse, Karim Bellarabi est remplacé sur blessure par Moussa Diaby juste avant la pause.

Le score est donc nul et vierge à la mi-temps. Cette première période s’est montrée peu intense. Malgré presque 70% de possession, le Bayer Leverkusen semble buter sur une équipe de 3ème division. C’est moins de 50% des tirs effectués qui sont cadrés. Il va falloir être beaucoup plus incisif devant les cages pour ne pas se faire surprendre. Essen réalise une bonne période et ne lâche pas le morceau.

Le match reprend sur une domination de Leverkusen qui ne laisse aucun ballon à son opposant. Pourtant, le portier de 33 ans Daniel Davari ne cède pas et se montre héroïque. Le gardien Iranien enchaîne les parades avec brio et maintient son équipe dans la rencontre. Le Community Manager du Bayer est lui-même sous le choc et illustre cette solidité avec humour durant le match.

Essen impressionne par ses qualités défensives et Leverkusen déçoit par ses attaques inefficaces et mal organisées. Les minutes filent et Essen se montre toujours plus solide. Malgré les 25 tirs réalisés par les visiteurs, aucun n’a réussi à faire trembler les filets de Davari et son équipe.

Après 90 minutes sans le moindre but, les deux équipes vont devoir jouer les prolongations. 30 minutes qui s’annoncent pleines de suspense.

Le Bayer domine toujours autant le jeu. Et à la 105ème minute, Leon Bailey parvient à libérer les siens (0-1). Le Jamaïcain est oublié après un cafouillage dans la surface et place son ballon dans le petit filet, face à Davari battu malgré le plongeon. Leverkusen débloque la situation et gère son avantage jusqu’à la pause. Mais à la reprise de la prolongation, Essen s’approche du but adverse. Après un enchaînement virgule puis frappe de Marcel Platzek tout juste entré, le ballon revient dans les pieds de Oguzhan Kefkir qui pousse le ballon dans le but (1-1). Essen, sur son seul tir cadré du match, parvient à égaliser, les joueurs du Bayer n’y croient pas. 3 minutes avant la fin du temps réglementaire, les locaux décident de forcer le pressing face à un adversaire en perdition. Le Bayer veut conserver en défense et n’arrive pas à relancer, Essen récupère magnifiquement le ballon et Simon Engelmann concrétise une action invraisemblable (2-1).

C’est un véritable coup de tonnerre qui retentit ce soir en Allemagne. Le Rot-Weiss (3ème Division allemande), avec seulement 3 tirs cadrés et 2 buts fait tomber le Bayer Leverkusen. Ce dernier aurait largement pu éteindre les espoirs des blancs dans les 90 premières minutes, mais le manque de réalisme est criant. On a vu des joueurs locaux héroïques, qui saisissent toutes les opportunités. Une équipe opportuniste, des remplaçants efficaces et un coaching payant, voilà les forces de cette équipe ce soir. Et ainsi, Essen, le petit poucet allemand, poursuit sa grande route, sa très belle route.

A lire aussi

Foot/Mercato – Le Herta Berlin proche de Nemanja Radonjic.

Samuël RICHEZ

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football