Nous suivre sur

Football

Foot – La Serie A reprend ses droits

Ce samedi 21 août, la Serie A signe son grand retour. L’occasion pour nous de faire une rétrospective des forces en présence, des favoris à la descente aux joutes pour le titre.

Après une saison 20/21 mémorable qui s’est conclue sur une victoire finale de l’Inter et une course folle pour l’Europe, la Serie A reprend ce weekend. L’Inter face au Genoa et l’Hellas Vérone contre Sassuolo, (18h30), ouvrent la danse ce samedi 21 août. Ce nouvel exercice s’annonce prometteur après un Euro 2020 remporté par l’Italie et un mercato très actif. Les forces ont été redistribués et aucun favori ne se dégage désormais.

Dernier vainqueur du championnat, l’Inter de Antonio Conte a mis fin à l’hégémonie de la Juventus Turin la saison dernière en s’imposant avec une avance considérable sur ses concurrents directs. Néanmoins, les difficultés financières entraînées par la pandémie de Covid-19 ont fait table rase des certitudes lombardes. Antonio Conte a plié bagages pour être remplacé par Simone Inzaghi. Romelu Lukaku, 115M€, Matteo Politano, 19M€, et Achraf Hakimi, 60M€, ont suivi le même chemin en quittant les Nerrazzuri. Côté recrue l’Inter a réalisé quelques beaux coups en recrutant Hakan Calhanoglu, Edin Dzeko et Alex Cordaz libres ainsi que Zinho Vanheusden (21 ans, défenseur central, 21M€) et Denzel Dumfries (25 ans, latéral droit, 12,5M€), révélation néerlandaise du dernier Euro. Avec ses nombreux mouvements et un changement de vision avec l’arrivée de Simone Inzaghi, l’Inter doit se construire un nouveau collectif fort capable de réitérer les exploits de la saison passée.

En Serie A, la concurrence est forte et un Inter en reconstruction devra faire face à de nombreux adversaires afin de soulever le Scudetto une deuxième année consécutive. Dauphin des Nerrazzuri, les Rossoneri entendent bien réitérer leurs performances passées. Après un début d’exercice tonitruant la saison dernière, les hommes de Stefano Pioli sont rentrés dans le rang. Cette année, un calendrier chargé attend le Milan avec la Ligue des Champions en plus des différentes compétitions nationales. Un renforcement de l’effectif était nécessaire cet été, ce que n’a pas forcément réalisé la direction lombarde. Des départs, le Milan en a enregistré avec Gianluigi Donnarumma et Hakan Calhanoglu, deux cadors du vestiaire, de quoi déstabiliser tout un groupe. Côté renfort, les Milanais ont recruté Mike Maignan, Fodé Ballo-Touré, Olivier Giroud et Alessandro Florenzi tout en officialisant les arrivées définitives de Fikayo Tomori et Sandro Tonali. Des recrues intéressantes mais qui ne comblent pas les lacunes milanaises. Hakan Calhanoglu n’a pas été remplacé et le poste d’ailier droit est un manque important. La saison risque d’être longue après un mercato inachevé et un calendrier surchargé.

Troisième l’an dernier, l’Atalanta Bergame est désormais un gros calibre du championnat. Sur sa lancée, rien ne semble arrêter la Dea qui poursuit son travail d’orfèvre. Après avoir définitivement acheté Cristian Romero pour 16M€, le club l’a cédé pour 50M€ plus 5M€ de bonus à Tottenham tout comme Pierluigi Gollini (15M€), le club s’est renforcé avec Merih Demiral, Juan Musso et Matteo Lovato. Une continuité certaine qui ne devrait pas chambouler la force du groupe mené par Gian Piero Gasperini. Alors que ses concurrents directs semblent plus fragilisés que jamais, la Dea a un véritable coup à jouer cette saison.

Sur un nouveau cycle après le départ d’Andrea Pirlo et une saison désastreuse, la Juventus Turin veut relancer la machine en faisant du neuf avec de l’ancien. Massimiliano Allegri est de retour aux commandes et après avoir frôlé l’Europa League la saison dernière, les incertitudes planent. Malgré l’arrivée tardive de Manuel Locatelli, le mercato a été très calme dans la région du Piémont et difficile d’y voir clair tant les lacunes étaient importantes la saison passée. Les prestations de la Vieille Dame seront à suivre de près.

Le Napoli a manqué de peu la Ligue des Champions la saison dernière. Cet échec a entraîné un changement à la tête de l’équipe. Gennaro Gattuso a été remplacé par Luciano Spalletti sur le banc. Un pari risqué mais qui pourrait s’avérer payant au vu de la continuité poursuivi dans l’effectif et de son explosivité offensive. Les Napolitains pourraient bien jouer les trouble-fêtes cette saison tout comme la Lazio. Sixième lors du dernière exercice, les Biancocelesti sont désormais sous les ordres de Maurizio Sarri. Très discrète sur le marché, la Lazio s’est légèrement renforcée en accueillant Pedro, Hysaj, Felipe Anderson et Kamenovic et sans laisser s’échapper le moindre titulaire. Mais le coup le plus éclatant reste la signature de Maurizio Sarri. L’ancien coach de la Juventus pourrait bien ramener la Lazio vers les sommets. La situation est tout aussi attrayante chez le voisin romain de l’AS Roma qui retrouve de sa superbe depuis l’arrivée de José Mourinho. Tous les regards sont fixés sur Rome. Toujours au niveau des entraîneurs, Thiago Motta a désormais pris la tête de la Spezia et les belles promesses de la saison dernière pourraient refaire surface.

Equipe surprise la saison passée, Sassuolo a perdu son entraîneur emblématique, Roberto De Zerbi, ainsi que son milieu le plus en vu, Manuel Locatelli. Un mercato sûrement délicat à négocier malgré la présence du talentueux Alessio Dionisi sur le banc. Autre surprise la saison passée : l’Hellas Vérone. En milieu de tableau, la Fiorentina a, comme les saisons précédentes, de grandes ambitions. La Viola s’est renforcé en enrôlant Gonzalez mais aussi et surtout en conservant son buteur de talent, Dusan Vlahovic. L’arrivée de Vincenzo Italiano sur le banc pourrait être un facteur de succès supplémentaire. Comme à son habitude, la Sampdoria devrait se situer dans le ventre mou sans faire de vagues au contraire de Venezia, Empoli, le Genoa, l’Udinese, Bologne, Cagliari le Torino ou encore Salernitana devraient se disputer le maintien. Une saison intense est sur le point de débuter en Serie A.

Raphaël Marcant

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football