Nous suivre sur

Football

Foot/Liga – L’histoire et la renaissance du Villarreal CF !

Actuellement 3ème en Liga et restant sur une série d’une défaite sur 11 matchs, le Sous-marin Jaune est en train de revenir à un niveau sensationnel. Ayant dans son effectif, des joueurs de poids et un entraîneur d’expérience, cette équipe marche sur les traces de l’ancienne équipe légendaire du club…
Cependant, comment le Villarreal CF a su renaître de ses cendres et devenir un des prétendants pour la Liga Santander ?

Actuellement 3ème en Liga et restant sur une série d’une défaite sur 11 matchs, le Sous-marin Jaune est en train de revenir à un niveau sensationnel. Ayant dans son effectif des joueurs de poids et un entraîneur d’expérience, cette équipe marche sur les traces de l’ancienne équipe légendaire du club…

Cependant, comment le Villarreal CF a su renaître de ses cendres et devenir un des prétendants pour la Liga Santander ?

Tout d’abord, beaucoup de fans du football comparent cette équipe avec celle des années 2004-2007. L’épopée du “submarino amarrillo” a commencé la saison 2004-2005, où le club réussit à attirer l’entraîneur chilien Manuel Pellegrini. Grâce à une très belle gestion de la part des anciens dirigeants du club, ils avaient réussi à recruter des joueurs comme Diego Forlan (en provenance de Manchester United) ou Juan Plablo Sorin. Par ailleurs, le club possédait des joueurs de grands talents comme Juan Riquelme, Pepe Reina ou encore Santi Cazorla. Avec des grands noms, le club a réussi à atteindre les 1/4 des finales en Champions League (défaite face à AZ Alkmaar) et finit 3ème dans le championnat espagnol (derrière le FC Barcelone et le Real Madrid), notamment grâce au talent de Riquelme, des tactiques mises au bon moment par Manuel Pellegrini et surtout, à l’efficacité de Diego Forlan devant les buts (il finit meilleur buteur de la Liga).

Cette performance inespérée permet au club de refaire une compagne en Champions League la saison suivante. La saison 2005-2006 était mitigée. D’un côté, le club réussit un parcours HISTORIQUE en Champions League (demi-finaliste, mais se fait éliminer par Arsenal…), mais ce parcours inattendu a aussi handicapé le club espagnol. La saison 2005-2006 en championnat, Le Sous-marin Jaune finit 7ème… Le club avait privilégié la Ligue des Champions et délaissé la Liga. Cela coûtera des départs de grands stars tel que Forlan, qui est transféré pour 20 millions à l’Atletico Madrid.

Toutefois, malgré ces transferts, le club ne perd pas espoir et recrute des joueurs comme Nihat et fait confiance à d’autres joueurs comme un certain Marcos Senna. Senna réalise durant la saison 2006-2007, une incroyable performance, ce qui lui permet de décrocher le titre du meilleur joueur de la saison. Un vrai maître du jeu, il a permis à ses coéquipiers de se créer des occasions et parallèlement, développer les capacités de ces derniers. Par ailleurs, il était très costaud, ce qui lui permettait de prendre le contrôle du milieu du terrain ! En résumé, le club réussit à terminer 2ème au classement et par la même occasion, Pellegrini finit “meilleur entraîneur” de la saison.

Les performances et le développement du club continue jusqu’en 2011, où le joueur clé de l’équipe, depuis des années, Joan Capdevila part vers Benfica, ainsi que d’autres cadres de l’équipe. L’année 2011 anéantira le club et le mènera vers la relégation… Néanmoins, le club espagnol restera pendant qu’une année en deuxième division. En 2012, le Sous-marin Jaune revient en Liga restera une équipe moyenne jusqu’à aujourd’hui…

Une attaque de feu, menée par Gerard Moreno !

Cette année, le club possède des grands noms. Celui qui brille de mille feux cette saison est bel et bien Gerard Moreno. Technique, rapide, endurant et surtout un très bon finisseur cette année, Moreno semble avoir passé un cap. Avec la confiance de son coach, il est désormais le nouveau leader technique de l’équipe (6 buts et 1 passe décisive en 9 matchs joués). Par ailleurs, il est pour le moment le 2ème meilleur buteur de la Liga, derrière Oyarzabal. Cependant, il s’appuie sur son coéquipier, Paco Alcacer qui compte à son actif 5 buts et 2 passes décisives en 9 matchs. Le club a réussi aussi à ramener en prêt la jeune pépite japonaise, Kubo. Pour le moment, il figure comme un remplaçant de luxe (notamment avec ses accélérations et sa qualité de passe) mais essaye de se faire une place parmi les titulaires… Un autre qui prouve d’année en année son potentiel, c’est l’international nigérian, Samuel Chukwueze. Très habile et technique, il réussit à faire des débordements sur les côtés, contribuant ainsi, aux occasions créées par l’équipe.

Un bon recrutement pour le milieu du terrain !

L’attaque brille dans le championnat, mais elle n’est pas toute seule. Cette année, un renouveau a eu lieu dans le milieu. Le “submarino amarrillo” a profité de la crise du Valence CF, et a recruté 2 joueurs de qualité : Francis Coquelin et Dani Parejo ! Une belle paire qui réussit pour le moment à remplacer Santi Cazorla (transféré l’été dernier à Al-Sadd). Pour compléter ce milieu, Iborra et Manu Trigueros apporte leur soutien, grâce à leur vision du jeu et endurance. Par ailleurs, l’international espagnol, Moi Gomez montre des aspects positifs dans le jeu (surtout ses passes et centres) et commence à se faire une place de “titulaire indiscutable” dernièrement. Une belle charnière qui permet d’apporter du soutien offensivement et défensivement !

Une défense d’expérience !

Le coach espagnol a réussi à utiliser la recette simple mais efficace : fusionner la jeunesse et l’expérience ! Avec une défense centrale, constituée de Pau Torres (23 ans) et Raul Albiol (35 ans) et des latéraux comme Pervis Estupiñan (22 ans) et Mario Gaspar (30 ans), qui savent apporter un soutien offensif, lors des contre-attaques, l’équipe jaune n’a pas à s’en faire. Le gardien Sergio Asenjo, lui, reste un mur infranchissable pour les attaquants adverses. Sur 11 matchs, l’équipe à encaissé 5 buts pour le moment…

Un mot, Unai Emery…

Ce succès est aussi dûau coach espagnol, Unai Emery. Avec ses précédentes expériences à Séville, au PSG ou encore à Arsenal, il a réussi à rebondir chez le Sous-marin Jaune. Il a réussi à déterminer les défauts de l’équipe et a attiré des joueurs pour combler ces défauts. Il utilise un peu le même système que l’Atletico Madrid. Il demande à ses joueurs de former un bloc défensif au début d’un match et de contre-attaquer lorsque les occasions se présentent. C’est ainsi, que l’équipe est défensive, mais peut vite changer de formation pour devenir offensive. Par ailleurs, il sait qu’il dispose d’un effectif très talentueux et qu’il faut exploiter cette chance. Il a mis en place une concurrence, afin que ses joueurs se dépassent et voir par la même occasion, sur quels joueurs, il peut compter dans les années à venir. C’est une philosophie de jeu qu’il a créé et fait évoluer durant sa carrière d’entraîneur. Aujourd’hui, il a permis à certains de passer un cap et à d’autres, de se remettre en question…

Pour le moment, le Villarreal CF réussit ses débuts face aux écuries espagnoles et semble vouloir progresser et atteindre le sommet de la Liga ! Parallèlement, ils sont bien partis pour créer la surprise en Europa League…

Yasin Aouich El Mesbahi

A lire aussi:

Foot/Ligue Europa – Un Villarreal remanié s’impose en Turquie

 

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football