Nous suivre sur

Football

Foot/Liga – Séville et Bilbao se quittent dos à dos…

Séville reçoit Bilbao à l’occasion de la 8ème journée de Liga. Après la défaite 4-1 à domicile face à Dortmund et le licenciement de Lopetegui, le club andalous voulait se relancer face au 3ème du championnat. L’Estadio Ramon Sanchez Pizjuan attend ce match avec beaucoup d’impatience puisque ce match signe les débuts du nouvel entraîneur, Jorge Sampaoli. L’argentin rejoint l’Andalousie après son épopée en ligue 1 avec le club marseillais. Mais cette rencontre est aussi l’occasion pour Séville de se relancer après un début de saison catastrophique. Les joueurs andalous sont 17ème avant cette 8ème journée de Liga et ils affrontent l’Athletic Bilbao d’Ernesto Valverde, qui contrairement au Blanquirrojos réalise une entrée en matière plus que remarquable cette saison. Il s’agit du meilleur départ du club basque depuis la saison 56/57.  Malheureusement après un match rempli de suspense les deux équipes se partagent les points. 

Première période :

Le coup d’envoi est sifflé à 18h30 par l’arbitre de la rencontre, monsieur Manzano. Cette première période débute sur les chapeaux de roues avec des Sévillans impactant qui ouvrent le score après seulement 4 minutes de jeu grâce à Oliver Torres.
A la suite d’une action magnifiquement menée par les Sevillans sur l’aile droite Kasper Dolberg, l’ancien niçois, reçoit un centre de la part de Montiel mais il manque son contrôle. Le ballon va être récupéré par le buteur qui catapulte le ballon à ras du sol au fond des filets. Le portier basque encaisse son 5ème but en championnat. 
Les Rojiblancos vont avoir le dessus jusque la 25ème, ils enchaînent les actions mais sans conclure au final. C’est ensuite que le temps fort de Bilbao arrive, cette équipe basque est guidée par un Nico Williams qui embête énormément les défenseurs. Mais les Zuri-gorriak n’arrivent pas non plus à être réalistes.
Le score aurait pu être réduit dès la 33ème pour les joueurs de l’Athletic suite à un bon mouvement qui projette l’attaquant dans la surface de Séville. Après un contact avec Dmitrovic, le portier des Palanganas, le joueur trébuche dans la surface. Monsieur Manzano sifflera un hors-jeu qui n’existe pas et annulera donc un probable pénalty. Les Sévillans vont ensuite repartir à l’attaque mais ne trouveront toujours pas le chemin des buts.
La première période s’achève sur le score de 1-0 pour les locaux. Une première période équilibrée qui rassure un peu un Séville à la relance. La possession est en faveur du club d’Andalousie avec 54%, ils ont frappé au but 5 fois contre 3 pour les Basques. 

Deuxième période :

Retour des 22 acteurs sur la pelouse, mais cette seconde mi-temps sera beaucoup moins serrée que la première. Le club basque va complètement assouvir sa domination sur des Sévillans asphyxiés, 60% et 18 tirs contre 5 dont 0 cadré pour Séville.
Les occasions vont s’enchainer pour Bilbao, jusque là en vain. Une défense hermétique et un gardien intraitable les empêchent de revenir au score. Iker Muniain crée un bon nombre de situations dangereuses devant la cages de Dmitrovic mais il ne finira jamais par trouver les filets. C’est à la 60ème minute que le match aurait encore pu basculer. On est dans la surface de Séville, un centre au sol est déclenché qui traverse toute la surface pour finalement trouver Nico Williams seul au point de pénalty. Le joueur ouvre mal son pied gauche et manque le cadre du portier Serbe.
Les occasions vont continuer de pleuvoir sur Séville qui a énormément de mal à relancer. Montiel se crée quelques occasions de contres qui n’aboutiront pas.
73ème minute, De Marcos centre vers la surface des Nervionenses mais le ballon est mal renvoyé par le défenseur. Le cuir atterrit dans les pieds de Vesga, rentré à la 56ème, qui envoie une reprise de volée en première intention dans les filets des Sévillans. Il inscrit sa deuxième réalisation de la saison. C’est le rentrant qui libère Bilbao, le coaching de Valverde a été payant.
Les hommes de Sampaoli finiront en apnée ce match, cependant la fin de partie aurait pu être cruelle pour les joueurs de l’Athletic. A la 92ème minute, Unai Simon relance mal le ballon et trouve un joueur adverse au milieu de terrain. Oliver Torres cherche En-Nesyri mais Inigo Martinez tacle. Il pense réussir à écarter le danger mais Lamela, rentré sur le terrain à la 61ème, se retrouve face au but à l’extérieur de la surface et le gardien n’est plus dans ses cages. L’argentin arme sa frappe mais Ander Herrera, l’ancien parisien, l’en empêche en le taclant par l’arrière. L’arbitre va d’abord lui attribuer un carton jaune mais après avoir révisionner la VAR, l’Espagnol écopera d’un carton rouge pour avoir annuler l’action. Manzano accorde un coup-francs à l’entrée de surface … mal négocié. La fin de la rencontre est sifflée. 

Un match rythmé mais les deux équipes n’ont pas réussi à se départager. La première de Sampaoli sur le banc de Séville n’est pas manquée mais n’est pas non plus réussie. Il va falloir attendre mardi, en ligue des champions, pour stopper leur série de 5 matches sans victoire. Séville se déplacera au Signal Iduna Park. Ils doivent absolument gagner pour espérer une qualification. Et du côté de Bilbao, la série de 3 victoires s’achève en Andalousie. Ils devront affronter l’Atlético de Madrid à l’occasion de la 9ème journée de Liga.

Dorian RAGOT.

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football