Nous suivre sur

Football

Foot/Ligue 1 – Larqué dézingue les joueurs

Invité de l’émission “Rothen s’enflamme” sur RMC, Jean-Michel Larqué n’a pas mâché ses mots concernant les joueurs de l’AS Saint-Etienne.

Lanterne rouge de Ligue 1 après 10 journées, une nouvelle fois défait en championnat (défaite 5-1 à Strasbourg), l’ASSE s’attire désormais les foudres d’une légende verte.

“Ils n’en avaient rien à cirer.”

L’ancien international français a d’abord dénoncé l’état d’esprit des joueurs, qui ne semble pas réaliser la situation dans laquelle ils se trouvent. “Quand je suis allé à Saint-Etienne pour l’inauguration du centre d’entraînement Robert-Herbin, ça faisait 7 ou 8 matchs qu’ils n’avaient pas gagné. Mais les jeunes comme les anciens, ils s’en foutaient. Ils n’en avaient rien à cirer. Je n’ai pas vu des gens préoccupés. Moi, j’ai un tempérament à être anxieux, quand ça va bien je pense au pire. Mais eux ils étaient dans le pire, et ils pensaient qu’ils étaient champions de France.”

Il a ensuite enchainé en évoquant le match nul obtenu dans le derby le 3 octobre dernier. “Je ne vous dis pas quelle était l’attitude du club après le match nul ‘héroïque’ contre l’OL dans le derby. Tu avais l’impression qu’il n’y avait aucun danger, que tous les problèmes étaient réglés. Ils n’ont pas conscience du danger, et c’est la pire des choses. Le mec est au bord du précipice, tu lui dis de faire un pas en avant, il le fait.”

“Ils n’ont pas le niveau”

Celui qui fût le milieu de terrains des verts durant des années à également abordé le sujet de l’entraineur du club, estimant que ce n’était pas le seul problème du côté du Forez. “Que ce soit Dupraz, Tartempion ou Latuile qui arrive, s’ils ne prennent pas conscience du danger… Ils sont faits pour être footballeurs professionnels comme moi pour être danseur à l’opéra. (…) Ceux qui peuvent sauver la situation, ce sont les bons joueurs. Et il n’y en a pas aujourd’hui. Je vois des gars qui ne savent pas faire une passe à 15 mètres, qui ne savent pas trouver l’espace, pas faire un contrôle… Il faut être lucide : ils n’ont pas le niveau.” Des mots qui peuvent paraître durs mais qui semblent tout à fait justifiés au vu de la situation désastreuse de Saint-Etienne.

Jean-Michel Larqué termine son intervention en faisant remarquer que le club possède un trop grand nombre de contrats professionnels (41) par rapport au niveau de certains : “à la place des chaussures, ils ont des sabots.”

De nombreux changements pourraient intervenir prochainement dans la ville minière. Un nouvel entraineur, un possible rachat, à voir quelles seront les conséquences sur le terrain de ces éventuelles nouveautés.

Raphaël Romero

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football