Nous suivre sur

Football

Foot / Ligue des champions : Sans forcer, City domine Séville

Pour la 6e et dernière journée de la phase de poules de Ligue des Champions, Manchester City recevait le FC Séville. Leader du groupe G avec 11 points, les Skye Blues sont assurés de finir 1er. Séville pointe à la 3e place et est également certain d’être reversé en Europa League. Après un match aller à sens unique (4-0 pour City), les joueurs de Sampaoli devaient montrer un meilleur visage face à l’ogre Manchester City.

Les compositions :

Manchester City : Ortega – Gomez, Laporte, Dias, Lewis – Palmer, Gündogan (C), Foden – Grealish, Alvarez, Mahrez.

FC Séville : Bounou – Acuna, Rekik, Marcao, Carmona, Montiel – Rakitic (C), Delaney – Isco, Mir, Gomez.

Le match :

Comme à son habitude, Manchester City pose le pied sur le ballon. Sous une pluie battante, les Citizens font tourner le cuir en attendant l’ouverture. Pep Guardiola profite de sa 1ère place assurée pour faire tourner l’effectif. De jeunes joueurs comme Rico Lewis, 17 ans, sont titulaires. Malgré tout, le jeu est morose. Jack Grealish travaille la défense de Séville à plusieurs reprises sur son côté gauche mais rien de concret. Les Mancuniens étouffent l’adversaire. Le peu des pertes de balles des Skyblues est suivi d’un pressing rapide sur le porteur du ballon. Mais les joueurs de City n’y arrivent pas. Ce n’est pas faute d’essayer. Gündogan combine avec Foden en une-deux, mais le capitaine voit sa frappe contrée au dernier moment par Marcao. Séville profite de la passivité mancunienne pour lancer les hostilités. A la 31e et sur leur premier corner, Mir est étrangement seul au second poteau et reprend d’une tête croisée. Ortega ne peut rien et les Sévillans ouvrent le score totalement contre le cours du jeu. 0-1. La curieuse organisation défensive des Citizens sur ce corner grise la mine de Guardiola. L’Etihad Stadium se tait. La maladresse et le manque d’inspiration de Manchester City clôturent cette fade première période.

Au retour des vestiaires, le cuir reste dans les pieds bleus ciels. L’intention des Citizens est plus forte, mais reste sans concrétisation. Sur une situation hasardeuse dans la surface de Séville, le jeu est arrêté. Après un dégagement, Alex Telles se tord le cheville mais se relève finalement. Le latéral brésilien boîte mais Sampaoli ne bronche pas. Après une bonne période de possession, City en profite à la 52e. Le malheureux Telles rate complétement sa passe et perd le ballon devant sa surface. Alvarez récupère et donne à Lewis à droite dans la surface. Faisant mine de centrer, le tout jeune anglais frappe fort au premier poteau et trompe Bounou. 1-1. Manchester égalise et Rico Lewis, 17 ans, inscrit son premier but en professionnel. Les joueurs de Guardiola sont mieux et Séville ne respire plus. Kevin De Bruyne rentre en jeu à la 70e et seulement 3 minutes plus tard, City fait mouche. Après une récupération, le génie belge lance somptueusement Alvarez côté gauche. L’attaquant argentin se joue de Bounou et conclut dans le but vide. 2-1. Après cette merveille de transmission, le milieu belge prouve qu’il est indispensable dans le milieu des Skyblues. Séville se prend trop la tête sur ses relances car le pressing de City est monstrueux. A la 83e, l’Argentin a deux possibilités et transmet à Mahrez, à droite de la surface. L’international algérien contrôle, s’applique et envoie le ballon au fond des filets du gauche. Les Citizens font le break et punissent Séville de leurs perpétuelles mauvaises relances depuis le début de match. Après de longues dernières minutes de possession, Manchester City s’impose 3 buts à 1.

Résultat : Manchester City 3-1 FC Séville / Lewis 52′, Alvarez 73′, Mahrez 83′ – Mir 31′.

Point classement :

Manchester City domine Séville et maitrise son groupe G en terminant 1er. Séville est reversé en Europa League en finissant 3e avec 5 points.

Mathias Lefèvre

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football