Nous suivre sur

Articles

Foot/Nations League – La Mannschaft se contente du nul

Après avoir concédé le nul face à la Turquie Mercredi dernier (3-3) et après une victoire sans forcer face à l’Ukraine ce Samedi (2-1), les hommes de Joachim Löw veulent rattraper leur retard de deux points sur la Roja espagnole. Le tacticien allemand présente un 4-2-3-1 avec un quatuor offensif qui risque de mettre à mal la défense suisse, pour ce 4ème match de poule de Ligue des Nations.

Après avoir concédé le nul face à la Turquie mercredi dernier (3-3) et après une victoire sans forcer face à l’Ukraine ce Samedi (2-1), les hommes de Joachim Löw veulent rattraper leur retard de deux points sur la Roja espagnole. Le tacticien allemand présente un 4-2-3-1 avec un quatuor offensif qui risque de mettre à mal la défense suisse, pour ce 4ème match de poule de Ligue des Nations.

Dès le début de la partie, et à la surprise générale, les allemands sont sous la pression des joueurs suisses. Ces derniers poussent et Shaqiri manque de peu de glisser le ballon entre les jambes de Manuel Neuer, qui repousse le ballon avec sa jambe comme à son habitude sur les face-à-face. Et pourtant ce sont bien les suisses qui vont ouvrir le score à la 4ème minute grâce à une tête de Gravanovic qui lobe le portier allemand et port le score à 1-0 pour les visiteurs. Les allemands tentent tant bien que mal d’égaliser mais ne parviennent pas à se trouver dans les derniers mètres. Et à la 26ème minute, c’est Remo Freuler le milieu de terrain suisse qui lobe parfaitement Neuer (2-0). Les allemands perdent pied. Timo Werner réduit le score dans la foulée d’une frappe croisée sans puissance mais millimétrée qui finit dans le petit filet (2-1). Ce but va permettre à l’Allemagne d’obtenir des occasions de plus en plus sérieuses. Gosens frappe de l’extérieur du pied gauche et le ballon file vers la lucarne mais Sommer réussit une parade du bout des doigts et maintient l’avance de son équipe.  Les locaux rentrent aux vestiaires la tête basse.

Les Suisses sont confiants et pleins de fougue, à l’image de Shaqiri en électron libre qui lance toutes les attaques de son équipe grâce à sa technique et sa vision du jeu bien au-dessus de la moyenne. Défensivement, la Mannschaft montre de grosses faiblesses, et s’est avérée peu dangereuse offensivement.

Aux retour des vestiaires, Havertz trouve le poteau ce qui montre bien les intentions allemandes dans cette deuxième période. A la 55ème minute, c’est encore Kai Havertz qui se présente devant Sommer et qui croise bien sa frappe dans un angle fermé, les blancs égalisent.(2-2). Et pourtant dans la minute qui suit, Gravanovic redonne l’avantage à son équipe face à une défense allemande inefficace.(3-2) Et c’est Serge Gnabry qui répond et qui égalise pour son équipe d’une Madjer somptueuse qui finit dans les filets adverses(3-3). En moins de 5 minutes, ce sont 3 buts qui viennent d’être inscrits , le match s’emballe complètement et personne n’arrive à prendre l’ascendant sur l’autre dans la bataille au milieu de terrain. Jusqu’à la fin du match, le suspense reste entier, mais les deux équipes se neutralisent et doivent se contenter du match nul.

Dans un match assez plaisant à voir et riche en rebondissement, la Suisse a impressionné par sa qualité technique. Les deux défenses décousues ont permis au score de s’alourdir à 3 buts partout. Heureusement que l’attaque de feu de la Mannschaft est là pour combler les lacunes de sa défense. Les joueurs locaux de la Mannschaft vont devoir afficher plus de constance et d’équilibre pour espérer décrocher la 1ère place du groupe. Prochain rendez-vous le 11 novembre face à la République Tchèque.

Samuël RICHEZ

A lire aussi :

1ère Victoire pour la Croatie en Ligue des Nations

 

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Articles