Nous suivre sur

Autres Sujets Foot

Foot/Portrait – Xavi Hernandez, l’itinéraire d’une légende

Ce fabuleux sport qu’est le football a connu au fil des décennies, pour notre plus grand bonheur, une ribambelle de grands milieux de terrain; de Zidane, à Iniesta en passant par Pirlo, ce poste regorge de légendes du football. L’une d’entre elles a marqué les esprits, surtout en catalogne, mesdames et messieurs : Xavi Hernandez.

Des débuts difficiles (1998-2003)

Lancé dans le grand bain à 18 ans, le 24 mars 1998 lors d’une demi-finale de Coupe de Catalogne par un certain José Mourinho (adjoint de Luis Van Gaal qui lui avait cédé sa place ce jour là). Le jeune catalan devient par la suite rapidement un titulaire au sein du Barca de l’époque. Il s’agit là d’un des pires Barca de l’histoire, notamment dû à une direction calamiteuse, qui verra les Blaugrana disputer la coupe de l’UEFA  en 2002/2003 après avoir fini 6èmes du classement.

 

Ayant pour modèle Pep Guardiola, à l’époque joueur, il débuta en tant que numéro 6, seul devant la défense. A moins de 20 ans, ces grosses responsabilités lu valurent certaines critiques lors des mauvais résultats du club.

 Le début de la gloire (2003-2008)

Frank Rijkaard arrive au FC Barcelone à l’été 2003 et amorce immédiatement le renouveau du club catalan. Malgré une première saison compliquée, les coéquipiers de Xavi entameront en 2006 les prémices de leur conquête de l’Europe, avec un doublé Liga – Ligue des Champions face aux Gunners de Thierry Henry en finale. Malheureusement, le milieu espagnol sera absent une grande partie de la saison à cause d’une rupture des ligaments croisés.

  

Les deux saisons suivantes resteront des saisons assez neutre pour le catalan et son équipe. Le club ne remportera qu’une Coupe d’Espagne lors de cette période, mais Xavi reste un des meilleurs milieux de terrain d’Europe.

La consécration (2008-2012)

Arrive l’Euro 2008, organisé en Autriche et en Suisse, ce tournoi sera un tournant dans la carrière de Xavi, qui avec la confiance du sélectionneur Luis Aragonés, brillera et sera désigné meilleur joueur de la compétition, en remportant bien évidemment le titre avec la Roja.

    

C’est donc en costume de champion d’Europe que Xavi attaque la saison 2008/2009, et avec la nomination de son ancien coéquipier et modèle Pep Guardiola au poste d’entraineur, la suite s’annonce plus qu’alléchante. Autant dire que cela fut mémorable, Xavi réalise la plus belle saison de sa carrière, 10 buts et 31 passes décisives en 54 matches TCC, du jamais vu pour un milieu relayeur, une saison remarquable individuellement mais aussi collectivement, avec en 2009 la performance collective la plus impressionnante de l’histoire : un sextuplé. En une seule année civile, tout ce qui était possible de remporter, l’espagnol et ses coéquipiers l’ont remporté : la Liga avec un 6-2 d’anthologie face au Real Madrid avec 4 passes décisives de Xavi au passage, La Ligue des Champions avec un centre de Xavi pour une tête de Lionel Messi qui restera dans les annales, la Coupe d’Espagne avec une finale maitrisée de fond en comble face à l’Athletic Bilbao, une Super Coupe d’Espagne, une Super Coupe d’Europe, et enfin une Coupe du monde des clubs avec un but de Lionel Messi de la poitrine en toute fin de prolongation. Xavi finit 3ème du Ballon d’Or cette année là.

A ce moment là, à 29 ans, Xavi est au sommet de sa carrière, mais ce que nous ne savons pas, c’est qu’il n’est pas prêt d’en descendre, surtout pas quand une Coupe du Monde en Afrique du Sud se profile. Avec une Roja qui n’a jamais glané ce prestigieux trophée, le milieu espagnol sort le grand jeu et réalise une Coupe du Monde phénoménale, avec notamment une passe décisive en demi finale face à l’Allemagne et un but en fin de match qui qualifie la Roja. La suite vous la connaissez, avec le but d’Iniesta à la 116ème minute, et Xavi qui devient donc Champion du Monde 2 ans après le titre de Champion d’Europe.

Arrive alors la saison 2010/2011, le FC Barcelone de cette saison est considéré comme l’une des meilleurs équipes de l’histoire et Xavi n’y est pas pour rien. Avec Iniesta et Busquets au milieu de terrain, Pedro et David Villa sur les ailes, et Lionel Messi en faux numéro 9, cette équipe a conquis  l’Europe avec un jeu de possession poussé à l’extrême. Beaucoup de rencontres resteront dans les mémoires, telles que le clasico du 29 novembre 2010, une manita (5-0) infligée au rival madrilène avec une ouverture du score de Xavi et un match qui sera probablement le meilleur de sa carrière tant il a marché sur l’eau lors de cette rencontre. Et comment parler de ce Barca là sans évoquer la finale à Wembley, le point d’orgue du Barca de Guardiola, avec comme symbole 3 buts impliquant les 6 joueurs offensifs de l’équipe : le but de Pedro sur une passe de Xavi, le but de Messi sur une passe d’Iniesta, et la lucarne de David Villa sur une remise de Busquets. Une performance tout simplement fantastique, que beaucoup considèrent comme le plus beau football jamais pratiqué.

    

Xavi terminera sur le podium du Ballon d’Or en 2010 et 2011, avec en prime un podium 100% made in la masia en 2010, en compagnie de Messi et Iniesta.

   

La saison 2011/2012 restera sur les mêmes bases au niveau du football pratiqué; jeu de possession, permutations, récupération haute, la recette de Guardiola est toujours aussi efficace, cependant cette saison là les titres ne suivent pas face au Real Madrid de Mourinho intraitable en championnat, et le fameux “Park the Bus” de Chelsea en demi-finale de Ligue des Champions, avec un penalty loupé par Lionel Messi et un départ de Guardiola pour couronner le tout.

    .

Cependant Xavi réalisera une saison remarquable en club, il fut le seul joueur des 5 championnats majeurs à avoir réussi plus de 1000 passes avec un taux de réussite de 95.45%. Il réussit également plusieurs matchs à 100% de réussite et une phase de poules de C1 à 92%.

Il rejoint donc la sélection espagnole pour l’Euro 2012, qu’il remportera du côté de la Pologne et l’Ukraine, avec une finale mémorable face à l’Italie où il termine homme du match après avoir délivré 2 passes décisives face aux coéquipiers d’Andrea Pirlo.

  

Le jubilé (2013-2015)

Les saisons 2012/2013 et 2013/2014 seront un peu moroses pour Xavi et son club : une humiliation 7-0 match aller retour cumulé face au Bayern Munich, et un revers en quart de finale face à l’Atletico Madrid, sans oublier l’élimination précoce de la Roja en phase de poule de Coupe du monde 2014, dès les phases de poule.

Arrive donc l’ultime saison de Xavi au FC Barcelone, la saison 2014/2015, avec un Barca qui renaît de ses cendres, notamment avec l’arrivée de l’ancien de la maison, Luis Enrique, au poste d’entraineur, mais également la venue de Luis Suarez qui formera la fameuse MSN en compagnie de Messi et Neymar. Cette saison là, le jubilé du catalan se passe à merveille, car son club réalise un quintuplé, avec une campagne de Ligue des Champions monstrueuse, où le club a terrassé tous ses adversaires.

Le 21 mai 2015, Xavi Hernandez annonce son départ du FC Barcelone après 17 saisons passées au club, en ayant tout raflé sur son passage, et en montrant au monde entier l’étendue de son talent, son intelligence, et ses qualités footballistiques hors normes.   

Ahmed El Alami

A lire aussi :

Foot/Serie A – Quand Kaka régnait sur l’Europe

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres Sujets Foot