Nous suivre sur

Football

Foot/Premier League – Manchester City est champion d’Angleterre !

Au terme d’un scenario hollywoodien, Manchester City décroche le titre de champion d’Angleterre avec 1 point d’avance sur Liverpool a l’issue de la 38eme journée. Les Cityzens s’imposent 3-2 a la suite d’un invraisemblable comeback face à Aston Villa.

City climatisé en première mi-temps

Au coup d’envoi, les hommes de Guardiola savent qu’en cas de victoire ils sont assurés d’être champions mais qu’en cas de nul ou de défaite , le titre dépendra du résultat de Liverpool qui joue dans le même temps face à Wolverhampton.
D’entrée de jeu, les locaux provoquent notamment par Foden et Mahrez. Mais les Cityzens butent à chaque fois sur un pied Villans ou sur un bon Olsen. Et à force de pousser sans parvenir à trouver la solution, les locaux vont se faire climatiser par les hommes Gerrard. L’ailier Matty Cash, de la tète, est à la retombée d’un excellent centre. Il surprend Ederson et les Wolves ouvrent la marque contre le cours du jeu. L’Etihad Stadium est climatisé et les Bleus ne parviennent pas a réagir avant la mi-temps. Ils sont menés 1-0 à la pause, alors que Liverpool est tenu en échec 1-1 a domicile. A la mi-temps, le titre de City ne tient plus qu’à une différence de but favorable.

Une Comeback invraisemblable et un héros nommé Ilkay

Au retour des vestiaires les locaux poussent de plus belle pour tenter de revenir au score mais ni Foden, ni Mahrez ne parviennent à tromper la vigilance de Robin Olsen. Ce sont au contraire les visiteurs qui vont frapper une deuxième fois, profitant des trous béants dans la défense des Cityzens qui tentent tout pour revenir au score. C’est d’ailleurs un ancien de Liverpool qui inscrit le but du 2-0. Philippe Coutinho trompe Ederson d’une belle frappe au sol qui prend le gardien brésilien à contre-pied. Face à ce second coup de poignard. le tacticien Pep Guardiola se voit dans l’obligation de tenter un coup tactique. Il fait rentrer Ilkay Gundogan puis Raheem Sterling pour tenter d’apporter de la fraicheur et du sang neuf à son équipe. C’est d’ailleurs ce même Gundogan qui va relancer Manchester city. Le milieu reprend de la tête un centre qui a lobé toute la défense et Olsen. Ce but réveille immédiatement le public et les Cityzens. Rodri permet ensuite logiquement à City d’égaliser d’un belle frappe à 20 mètres au sol au ras du poteau. City est revenu à hauteur. Les plus de 50 000 supporters présents dans les travées poussent désormais de toutes leurs forces les 11 hommes qui sont à un but de décrocher le graal pour la seconde année consécutive. Et ce but, c’est Gundogan, héros providentiel qui va l’inscrire. Le cityzen reprend du bout du pied un centre à ras de terre dans les 6 mètres, et fait du même coup exploser l’ Etihad Stadium et Pep Guardiola. Ils mènent 3-3 alors que Liverpool mène 3-1. Ils savent qu’en encaissant 1 but ils perdront leur couronne. Le stade retient son souffle, leurs joueurs tiennent bon. Ils arrachent finalement le titre à Liverpool pour 1 point, en s’imposant 3-2. Ils soulèvent ainsi le trophée du champion pour la seconde année consécutive.

Avec ce résultat, City est champion au terme d’un final invraisemblable, grâce à un Gundogan dans le rôle du sauveur. Liverpool et leurs fans sont inconsolables.

Florian Maetz

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football