Nous suivre sur

Coupe du Monde féminine

L’équipe féminine Jamaïcaine en grève.

L’équipe de football féminine de la Jamaïque est en grève. La raison ? Les joueuses ne sont plus payées depuis le mois de janvier 2019. 

L’équipe de football féminine de la Jamaïque est en grève. La raison ? Les joueuses ne sont plus payées depuis le mois de janvier 2019.

Les Reggae girlz qui ont disputé la coupe du monde féminine en France menacent de ne plus participer aux prochaines compétitions internationales si la situation perdure. La Fédération  Jamaïcaine de football devait verser 120 000 dollars aux 23 mondialistes, mais seulement 60 000 dollars ont été déposés à la banque. De plus, aucune des joueuses n’a reçu l’argent…

Emmenées par leur leadeuse Khadija Shaw, les joueuses ont monté leur propre syndicat appelé No Pay No Play. Khadija Shaw s’est également exprimée publiquement sur le sujet :  «Nous avons fait beaucoup de sacrifices pour porter les couleurs de la Jamaïque. Ce n’est pas juste pour l’argent, c’est pour changer la manière dont le football féminin est vu, notamment en Jamaïque.»

À l’heure où les inégalités hommes/femmes persistent même dans le sport, des icônes du football féminin sont venues apporter leur soutien aux jamaïcaines. Alex Morgan et Megan Rapinoe, les championnes du monde américaines ont relayé et soutenu leurs propos.

 

Mathias Boulvais

À lire aussi : Le message poignant de Rapinoe à Trump

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Coupe du Monde féminine