Nous suivre sur

Football

Foot / Ligue 1 – Pas de vainqueur entre Clermont et Brest

Une victoire pour lancer sa saison côté brestois, une victoire pour reprendre le volant de sa saison côté clermontois, tel était l’enjeu de ce Clermont – Brest en ce dimanche après-midi au Stade Gabriel Montpied.

La Première Mi-Temps :

Dans ce duel de candidats au maintien, les hommes de Pascal Gastien s’illustrent en premiers. Bloc haut, pressing constant et latéraux très offensifs, les clermontois entament le match avec beaucoup d’envie et multiplient les mouvements au travers de centres à la recherche de Bayo, l’homme providentiel de ce début de saison, face à des brestois qui semblent dépassés par l’intensité clermontoise. Comme depuis le début de saison, les Rouges et Bleus ne seront pas récompensés de leurs envies. Ils ne parviennent pas à se créer d’occasions franches.
Après un premier quart d’heure à souffrir en un bloc compact, les brestois vont au fil des minutes tenter de mettre un peu plus le pied sur le ballon et remonter leur bloc, notamment par leur meilleur joueur Romain Faivre. Ils obtiennent plusieurs coups de pieds arrêtés, exposant une certaine fébrilité défensive des clermontois.

Un match qui peine donc à s’emballer, symbolisé par le peu de tirs (4 dont 0 cadrés) et le trop gros nombre de fautes (9 en tout) mais aussi par le manque évident d’intention de jeu avec le ballon des brestois, impression validé par les 63% de possession de balle des Clermontois.
La première situation véritablement dangereuse vient contre le cours du jeu pour Brest avec Franck Honorat qui crochette bien Zadadka à 8 mètres du but mais rate le ballon sur sa frappe. Romain Faivre reprend le cuir, Dossou arrive vite pour contrer, situation litigieuse mais Mr.Dechepy ne siffle pas pénalty.

Une première mi-temps décevante, Clermont ne nous ayant pas habitué à obtenir si peu d’occasions franches malgré de véritables envies d’aller vers l’avant et un Stade Brestois peu ambitieux au niveau du jeu, ne procédant qu’en longues passes. On espère une seconde période d’un niveau supérieur.

La Deuxième Mi-Temps

Pas de changement au retour des vestiaires. Première situation pour Clermont, un coup franc un peu excentré, parfait pour le pied gauche de Berthommier mais le ballon est mal repris par Bayo et Bizot capte facilement. Alors qu’on pensait le match reparti sur les mêmes bases qu’en première mi-temps arrive le tournant du match : auteur d’une faute sur Honorat, Johan Gastien reçoit un carton rouge pour le moins très sévère et laisse ses coéquipiers à 10, eux qui avaient pourtant le contrôle du match face à une équipe peu investie.

Sanction immédiate, sur le coup-franc, Brendan Chardonnet reprend de la tête et ouvre le score pour Brest, revirement complet de situation, et double peine pour Clermont qui va devoir trouver des solutions en infériorité numérique.

Les clermontois, encouragés par leurs supporters, vont pousser, profitant du manque d’ambition brestois et être récompensés à la 64ème minute. Rashani reprend un centre de Berthomier et permet à Clermont de revenir au score : 1-1, le match s’emballe enfin.
Revigorés par cette égalisation, Pascal Gastien et ses hommes tentent alors de capitaliser au maximum, en restant tout de même méfiants sur les possibilités de contre en supériorité pour les brestois, comme sur la situation de Jérémy Le Douaron fraichement entré, qui manque de peu de reprendre le centre de Irvin Cardona.

Mais fort de leur supériorité numérique, Brest va alors enchaîner les débordements puis les centres le reste de la rencontre, sans pour autant trouver la faille, synonyme du manque cruel de préparation dans l’animation offensive chez Der Zakarian. 

Le match va alors peu à peu s’éteindre, entre des brestois incapables de se montrer véritablement dangereux, et des clermontois acculés dans leur camp par le 10 contre 11, qui montrent cependant à l’image de leur début de saison une de la combativité et une envie d’être protagonistes du jeu plutôt que spectateurs. Mais c’est tout de même dans la souffrance que Clermont va aller décrocher ce point du match nul, Brest multipliant les offensives stériles dans le dernier quart d’heure.

Les Tops : 

Les latéraux clermontois : solides défensivement, apport offensif avant l’exclusion, Zedadka et N’sima ont une fois de plus rendu une belle copie pour leur première saison dans l’élite.
Les ambitions de Gastien : même réduit à 10, Pascal Gastien n’a pas dérogé à ses principes et a prôné un jeu de possession et de mouvements.
Romain Faivre : une des rares satisfactions à Brest, tant son explosivité et sa générosité sont équivalents à son apport dans le jeu de son équipe

Les Flops : 

M.Dechepy : un carton rouge sévère délivré et un jeu trop interrompu, Monsieur Dechepy n’aura pas aidé au spectacle dans ce match 
Brest : à l’image de son début de saison, le Stade Brestois a déçu tant par le déchet que par le manque d’ambition dans le peu de jeu proposé par les hommes de Der Zakarian, qui vont devoir montrer beaucoup plus pour se maintenir.

Le Bilan du Match :

Un match aux deux faces bien différentes, dont le carton rouge en début de seconde période a plombé un temps-fort de Clermont et remis les Rouges et Blancs dans le match, emballant alors une partie jusque-là idéalement placée à l’heure de la sieste un dimanche après-midi. C’est pour le moins ce qu’on aurait pu croire, car la réalité est toute autre, les 2 buts inscrits provenant de coups de pieds arrêtés et l’équipe en supériorité numérique n’ayant pas réellement essayé de profiter de cet avantage. Une rencontre bien décevante, dans un championnat qui nous a habitué à beaucoup mieux cette saison mais néanmoins quelques enseignements côté Clermont, notamment dans la capacité à maintenir les circuits de passes préférentiels même réduits à 10, et une solidité défensive malgré le rouge que l’on ne leur connaissait pas.

La Note du Match : 

10/20 : un match neutre, sans véritables occasions, qui sera vite oublié par les deux équipes.

Remi Yanes

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football