Nous suivre sur

Football

Ligue 2 : Sikora dépité

  • laurent clippe
Déprimé, impuissant et a cours de solution, Eric Sikora s’est présenté dans un bien triste état à la suite du match contre le FBBP01. Etant lensois de cœur, coach Siko est plus que touché par ces récents épisodes, lui qui, depuis qu’il a repris les reines de l’équipe, ne semble pas avoir trouvé les solutions.

« C’est très compliqué ce soir. On s’attendait à un accueil délicat. Cela a été le cas. Sur le terrain, même s’il y avait de la bonne volonté, des joueurs ont été perturbés. C’est compliqué de jouer libéré. Ce match, si on ne peut pas le gagner, on doit au moins faire 0-0 et laisser Bourg à distance. Malheureusement, on prend un but venu d’ailleurs, sur une bonne frappe. On perd le ballon, on n’est pas capable de faire une faute. Cela a été très difficile, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Je ne peux pas reprocher aux joueurs quoi que ce soit quand vous jouez dans ces conditions.
Ce soir, on doit au moins faire 0-0. La situation, l’ambiance du match font que tu retrouves les joueurs à la pause la tête dans les chaussettes. C’est compliqué de jouer sereinement pour aller marquer. Cette situation du club est très difficile. Je ne sais pas si tout le monde en a conscience. Je peux comprendre les supporters, notamment après l’élimination aux Herbiers. Mais la situation en championnat est loin d’être clarifiée et il faudra batailler jusqu’à la fin pour ce maintien.
C’est la première fois que je vois ça à ce niveau-là. Je peux comprendre, mais que tout un stade ne chante pas… Il peut y avoir une partie du public. Je peux me mettre à leur place, comprendre leur désarroi, leur impatience de retrouver des résultats, une belle équipe. Aujourd’hui, on est dans une situation très difficile et on a besoin de ces gens-là qui ont toujours été derrière nous. C’est très dur quand tu es sur le terrain, de pouvoir t’exprimer, jouer librement et tenter des choses. On doit être plus efficace, arrêter de s’entêter et de vouloir faire la différence tout seul.
Je ne peux rien dire aux mecs après un match comme ça. On se sauvera avec les joueurs et l’équipe. Quand on aura atteint les 40 points, on pourra préparer la saison prochaine.
Le public a des arguments, la déception de la Coupe notamment. Aujourd’hui, eux ont fait ce qu’ils pensaient être bien. De notre côté, ce n’est pas forcément la meilleure des choses. Eux, par rapport à ce qu’ils connaissent depuis un moment, ils ont pensé que c’était la bonne solution.
Maintenant, il faut savoir ce que l’on veut. Soit rester en Ligue 2, soit avoir un club qui disparaît. Soit on continue ensemble à bosser, à vivre d’autres moments en Ligue 2. Soit on continue comme ça et on se donne rendez-vous en National l’an prochain. C’est peut-être leur façon à eux de nous dire que c’est le signal d’alarme. J’espère qu’au prochain match, ils seront derrière nous. »
Propos recueillis par le site Maligue2.FR

Léo Chevin

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football