Nous suivre sur

Football

Lens se fait humilier à Bollaert

Lens recevait le Stade Malherbe de Caen cet après-midi dans le cadre de la 26e journée de Ligue 2. Les Sang et Or, défaits en début de semaine sur la pelouse de Chateaûroux, avait l’occasion de se racheter face à leur public et de récupérer leur place de dauphin perdu au profit d’Ajaccio hier soir. Caen pouvait de son côté prendre ses distances sur le 18e en cas de victoire.

Dans un match très attendu par le peuple Sang et Or, ce sont les locaux qui frappent les premiers. Après une succession de duels gagnés au milieu de terrain c’est Massadio Haïdara, qui, sur son côté gauche sert Corentin Jean pour faire exploser Bollaert. Lens est devant au score mais les Normands vont avoir une énorme occasion d’égaliser une minute plus tard. Malheureusement pour Caen, la frappe de Deminguet effleure le cadre de Leca. Fortes, auteur d’une erreur préjudiciable à son équipe lundi soir, fauche Tchoukounté à la 22e minute de jeu dans la surface de réparation lensoise et écope d’un carton jaune. L’attaquant français se charge de le transformer et permet à son équipe de revenir dans le match. C’est une mauvaise journée pour la défense lensoise, car à peine 10 minutes plus tard, c’est Radovanovic qui fait faute à son tour dans la surface. Nouveau penalty pour les Malherbistes. Cette fois, c’est Prince Oniangue qui bat Jean-Louis Leca. Les Lensois rentrent au vestiaire sous les sifflets des 27 000 supporters présents aujourd’hui à Bollaert-Dellelis.

Une défense lensoise aux abois

Au retour des vestiaires, les hommes de Philippe Montanier n’y arrivent toujours pas et multiplient les pertes de balles au milieu de terrain. Heureusement pour les Lensois, il y a un homme qui veille au grain dans les cages en la personne de Jean-Louis Leca. Décidément impliqué dans tous les (mauvais?) coups cet après-midi, Steven Fortes est très chanceux lorsqu’il accroche de nouveau Tchoukounté dans la surface artésienne. L’arbitre ne siffle pas, un penalty qui semblait pourtant logique pour Caen. Le plus dur arrive pour un Racing totalement perdu. À la suite d’un corner, et d’une mauvaise relance de Leca, Prince Oniangué s’offre un doublé et permet à son équipe de prendre le large. Clément Michelin, déjà averti d’un carton jaune en première période, va se faire exclure dans la foulée. Lens craque littéralement et sur un contre, c’est Tchoukounté qui vient crucifier les Lensois. C’est un véritable calvaire pour des Lensois qui, en infériorité numérique, n’ont plus rien à proposer à des supporters mécontents qui quittent le stade par milliers.  Victoire de Caen, 4 buts à 1.

Les Lensois avaient pourtant bien commençait le match grâce à Corentin Jean mais c’est finalement une lourde et logique défaite pour des Sang et Or totalement à la rue cet après-midi. Lens n’y arrive plus en 2020. C’est le deuxième revers consécutif pour les partenaires de Gaétan Robaïl. Seulement une victoire sur les sept derniers matchs. Lens reste donc à la troisième place, mais n’a plus que 3 points d’avance sur le 5e et premier barragiste, Troyes. Lens se déplacera sur la pelouse de Paris lors de la prochaine journée. Caen prend de l’air au classement avec cette belle victoire et grimpe à la 13e place en prenant 6 points d’avance sur le barragiste Niortais.

Anthony Klein

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football