Nous suivre sur

Football

Foot/ Premier League – Le Champion Cityzen s’impose au terme d’un match complètement fou

Les hommes de Guardiola, déjà assurés d’être Champions, prennent trois points supplémentaires sur la pelouse de Newcastle.

Les compositions

  • Newcastle (5-3-2) : M. Dubravka – J. Murphy, E. Krafth, F. Fernández, P. Dummett, M. Ritchie – J. Willock, J. Shelvey, M. Almirón – A. Saint-Maximin, Joelinton

Steve Bruce

  • Manchester City (4-3-3) : S. Carson – J. Cancelo, N. Aké, E. García, K. Walker – I. Gündogan, R. Hernández, B. Silva – R. Sterling, G. Jesus, Ferran Torres

Pep Guardiola

Une première mi-temps complètement folle

Avec une équipe de City remaniée et malgré les absences d’Aguero, de De Bruyne et la non titularisation de Mahrez ou encore de Phil Foden, les SkyBlues restent une des équipes la plus compétitive d’Europe. Magpies et Cityzens réalisent une première mi-temps de haute voltige. Pourtant ultra dominé, Newcastle ouvre le score à la 25ème minute. Après avoir résisté aux attaques des hommes de Guardiola, Emil Krafth et ses coéquipiers créent la sensation. Le défenseur Suédois parvient à prendre le dessus sur Nathan Aké et trompe Ederson après un très bon corner tiré par Shelvey. Le hold-up parfait pour les Magpies (1-0) après 25 minutes de jeu. Shelvey, passeur décisif sur le premier but, passe tout près de couler City après une somptueuse frappe sur la barre, à la 35ème minute.

Malheureusement pour les hommes de Steve Bruce, Cancelo permet aux SkyBlues de revenir au score, cinq minutes avant le coup de sifflet de la première mi-temps. Il profite d’une frappe déviée par Murphy pour égaliser (1-1). Seulement trois minutes après, Ferran Torres prouve qu’il a sa place dans l’effectif et permet aux Cityzens de prendre l’avantage. Il marque un but absolument splendide en reprenant le ballon d’une aile de pigeon tout en étant dos au but. Les joueurs de Newcastle semblent abattus après avoir pris deux buts coup sur coup. Guardiola semble confiant mais perd rapidement sa sérénité après la grosse erreur d’Aké, l’ancien Cherry fauche Joelinton dans la surface. Monsieur Friend n’hésite pas et désigne le point de pénalty. Victime de la faute grossière du Néerlandais, l’attaquant Brésilien prend ses responsabilités et crucifie Scott Carson. L’arbitre renvoie les acteurs aux vestiaires sur le score de deux partout.

Ferran Torres, irresistible

Les Magpies ont de quoi être écoeurés. Après avoir mené au score et être revenu (2-2), le courage sans faille des joueurs ne suffit pas. A la 62ème minute, Willock redonne l’avantage à Newcastle. Kyle Walker commet l’erreur fatale. Il bouscule Willock, l’attaquant s’écroule dans la surface et obtient un deuxième pénalty. Le milieu de terrain ne tremble pas non plus et redonne espoir aux supporters et à ses coéquipiers. Seulement deux minutes après, Ferran Torres ruine à nouveau l’espoir de Steve Bruce. Sur un centre ras de terre de Jesus, l’Espagnol marque le troisième but et enterre le moral des Magpies, définitivement vaincus et sans espoir. L’attaquant Espagnol revient à la charge deux minutes après et assène le coup fatal, anéantissant l’espoir des Magies, totalement résignés. Les Cityzens gardent le ballon jusqu’à la fin du match et battent des records de possession (95%) pendant cinq minutes. Les joueurs de Newcastle quittent la pelouse la tête basse l’impression d’être passés à côté de quelque chose de grand.

City démontre sa supériorité écrasante et lance un message fort à l’Europe. Newcastle peut avoir des regrets et reste 16ème de Premier League.

Adrien Sidhom

A lire ensuite

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football