Nous suivre sur

Football

Quand les actes ne suivent pas les paroles !!!

  • laurent clippe

Ce mardi soir, les PSG s’est logiquement incliné en 8ème de finale de ligue des champions face au Réal de Madrid.
 
Pourtant, depuis quelques jours, les parisiens avaient lancé une campagne de communication agressive sur les réseaux sociaux. Leur « ensemble on va le faire » voulait rassembler l’ensemble des acteurs du football français derrière les joueurs de la capitale. Une campagne qui s’inscrit dans la lignée de la communication bancale du club parisien depuis quelque temps, et faisant passer le PSG pour David s’apprêtant à rencontrer Goliath.
 
Sur le terrain, nous attendions donc des actes à l’image de la communication, à savoir une équipe conquérante, se ruant dès les premiers instants à l’assaut du but madrilène. Que nenni, dès l’entame du match l’équipe de la capitale se montre timorée et incapable de créer le danger. Mais comment en aurait-il pu être autrement lorsque vous alignez trois joueurs médians à vocation défensive lorsque vous devez, absolument, remonter un handicap de deux buts.
Emery, au fil des matchs, montre qu’il a atteint ses limites aussi bien au niveau tactique, qu’au niveau de la gestion de son groupe. Ses changements n’apportent rien, remplacer Di Maria par Draxler lorsque vous devez absolument inscrire deux buts n’apporte rien et montre la frilosité du tacticien espagnol. Dani Alves, impérial, la saison passée avec la Juventus sur la scène internationale n’est plus que l’ombre de lui-même, certainement dû au fait que l’année dernière il ne jouait pratiquement pas en championnat et arrivait donc en pleine possession de ses moyens lors des matchs couperets.
 
Dépenser 400 millions d’euros pour deux joueurs peut mettre de la poudre aux yeux aux supporters mais pour espérer gagner la ligue des champions il ne suffit pas de posséder dans son noyau 5 ou 6 joueurs de classe mondiale mais une quinzaine, pour se rendre compte de cela il suffit de comparer les bancs des deux clubs ce soir.
 
Le PSG doit se remettre en questions à tous les niveaux, seul Emery ne peut expliquer les raisons de cette débâcle, les paroles c’est bien, les actes c’est mieux !!!
 
Yuri Hermand

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football